MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

 

CITATIONS

 

C’est de regarder cette putain de télé qui rend les gens disfonctionnels. (Nick Cave)


Daniel Lesueur : Pourtant, vous avez participé à l’immonde «Blue Jeans» ? Le fait d’y participer n’est pas un compromis. Le compromis aurait été de faire les gusses, de répondre aux questions débiles de Lafont, de se frotter à Sardou. En un mot, nous refusons que quelqu’un ait une action sur nous ; nous voulons exactement le contraire ! La télé, on en a besoin. Mais on s’est pointés en expliquant qu’on venait faire notre truc ET RIEN D’AUTRE. S’il avait fallu faire les putes, sauter comme des sauterelles sur un play-back, on se serait tirés. Par contre, refuser de participer à cette émission aurait été idiot. « Paris Maquis » un après- midi, c’est subversif. Il faut s’infiltrer, prouver notre existence (Métal Urbain, 1977).


Il a fallu qu'on se batte très dur pour ne pas passer chez Foucault. (Noir désir)


J'ai besoin de ma propre TV pirate... (Frank Black, Pixies)


J’étais l’invité d’une grande émission du dimanche après-midi avec Jean-Pierre Chabrol, Brel, Brassens etc. On échangeait des idées au micro. À un moment donné le chef de plateau est arrivé avec une ardoise où était écrit à la craie : " Ordre de la direction, que Jean Ferrat chante, mais qu’il ne parle plus. " Il y a eu un tollé général et toute l’équipe a été virée. Je n’ai plus fait de télévision pendant deux ans et demi. (Jean Ferrat)


Je crois que la vidéo est aussi importante que les disques. Le cinéma est en déclin. Plus personne ne lit et le rock est devenu un monstrueux anachronisme. La télé est le seul média qui fonctionne. L’époque où les Who vendaient des millions de disques en donnant aux jeunes ce qu’ils voulaient est révolue. Les kids veulent de la pop, une musique plus chaleureuse, qui ne parle surtout pas de leurs problèmes (Pete Townshend, The Who, 1985).


Je ne peux plus regarder la télévision tellement c’est un ensemble de mensonges et de manipulation infernale. (Buzy)


Je ne suis pas un dandy, et pour passer à la télé il faut être un dandy. (Damien Saez)


Je peux regarder MTV des journées entière sans être inspiré. (Noel Gallagher, Oasis, 2002)


Je suis un sous-produit de la culture américaine : quand j'étais adolescent, à La Bourboule, le salut, c'était Dylan ; comme il existait, tout n'était pas fini, il y avait un avenir. Mais cet avenir est devenu un enfer, un bruit de fond qui accompagne une avalanche continue d'images ; toute cette merde qui nous entoure… On n'arrive plus à respirer (Jean-Louis Murat, Télérama, 2014).


Je vais en vacances sur l'ile Moustique pour me couper du monde, et un des douaniers me sort Morning Glory  et me demande un autographe. Je lui demande comment il peut connaitre le groupe et il me dit « MTV, mon pote...C'est la puissance de l'Amérique » (Noel Gallagher, Oasis, 1996)


L'Amérique .... j'aime pas la télé et d'autres choses dans ce genre là, la nourriture j'aime pas, tout est faux ... et ce que je n'aime pas, c'est qu'à chaque fois que tu allumes la télé, il y a un type qui donne l'impression de se présenter à la Maison Blanche. (Angus Young, AC/DC)


La grande majorité des mères de famille a une vie sinistre, mais ça n’est pas une fatalité. Elles pourraient remplir leurs journées de manière bien plus intéressante qu’en restant en face de la télé à s’abêtir de soap-operas ou de séries débiles. (Brian Ferry, Roxy Music, 1982)


La télé, c'est un compagnon fidèle comme un chien mais moins salissant, sauf si on l'allume souvent. C'est le feu de bois, quoi. (Jacques Dutronc)


La télévision nous a appris à croire qu'un jour on serait tous des millionnaires, des dieux du cinéma ou des rock stars, mais c'est FAUX. Et nous apprenons lentement cette vérité. On en a vraiment, vraiment, plein le cul. (Fight Club – Tyler)


La télévision, on ne peut pas la regarder. Quand on est debout, on ne la regarde pas. Quand on est assis, on s'endort. (Jacques Dutronc, Un spectateur engagé)


Le grand déversoir des images cyniques à boire à plein tube cathodique ! (Bertrand Cantat, Noir Désir, à propos des médias)


Les infos, c'est pire que tous les films violents et les albums de rap réunis (Booba).


L'impudeur est en passe d'être une qualité. À la télévision, lorsqu'on refuse de répondre à une question indiscrète, on passe pour un pisse-vinaigre. (Kent Cokenstock, 2008)


L’intellectuel d’aujourd’hui dénonce l’impérialisme en bouffant un cheeseburger et crache sur la merde à la télévision alors qu’elle trône au milieu de son salon. La publicité est l’instigatrice d’un marché de bétail, mais elle permet tant de choses : ACHETER. (Damien Saez)


Parfois, je voudrais prendre une pastille qui me permette de me distraire en regardant la télé et goûter les choses simple de la vie au lieu d'être aussi critique et de toujours vouloir de la qualité authentique plutôt que des cochonneries (Kurt Cobain, Nirvana, 1993).


Pour moi, la radio est le média idéal. De bien meilleure qualité que la télévision, qui est pour moi une véritable dictature. La dictature de l'image. Aucune marge pour ton imagination. Tu as une image, tu la vois, et ton cerveau est anesthésié. La radio offre l'opportunité à ton imagination de vagabonder. (Damien Saez)


Quand je pense qu'on fait gagner des millions chaque semaine à la télé alors que la science manque de moyens pour permettre aux jeunes de s'unir à nouveau sans test ou bout de caoutchouc, quand je pense à leur jeux de merde et à l'Afrique qu'on laisse crever en silence parce que soigner les pauvres ça ne rapporte pas, quand je pense à nos chers Occidentaux qui ont tout compris sur tout et qui ont même eu la prétention d'apprendre aux autres, quand je pense que le sida termine son travail en Afrique, mais dites moi « qui veut gagner des millions ? » ça me fout le gerbe et j'ai honte d'être un homme (Damien Saez).


Si je reste un artiste marginal, c'est parce que je n'ai jamais pu digérer physiquement le phénomène promotionnel. Parler de soi, faire la vedette, donner son avis, c’est dégoûtant, ça m’intoxique. Faire de la promo, c'est faire le malin, presque au sens étymologique du terme (Jean-Louis Murat, Télérama, 2014).


Si tout le monde souhaitait la paix plutôt qu’une autre télé, alors il y aurait la paix. (John Lennon)


Télé ou radio nous passent entre un Sardou et un disco... le cocktail ! Si, dans le futur, on a plus d’impact, il est évident que les médias s’apercevront qu’on ne s’arrête pas au simple niveau de la chanson (Métal Urbain, 1977).


Toutes les merdes comme Ardisson, Fogiel, Durand, j’ai vraiment pas envie de les faire, c’est que des conneries. Ces émissions ne me font pas vendre un disque, ce qu’on nous demande de faire est tellement éloigné de notre job. T’arrive sur le plateau, le mec te dit « Alors vous avez dit : José Bové c’est un trou du cul » Alors qu’est ce que tu veux que je me fasse chier à monter de chez moi pour aller dans une télé ou le mec est incapable de parler de musique. Du coup ça fait discussion Café Du Commerce. On se croirait aux grosses têtes de Bouvard (Jean-Louis Murat, 2003).

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact