MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

Sex Pistols


Les Sex Pistols sont un groupe de punk rock anglais formé en 1975 à Londres, connus pour être une des formations initiatrices du mouvement punk au Royaume-Uni. À sa formation, le quatuor se compose de Johnny Rotten au chant, Steve Jones à la guitare, Paul Cook à la batterie et Glen Matlock à la basse. Ce dernier est remplacé par Sid Vicious en 1977. Malgré une courte carrière de trois ans, un seul album studio enregistré, Never Mind The Bollocks, Here's the Sex Pistols et quatre singles, les Sex Pistols sont décrits par The British Broadcasting Corporation (BBC) comme « l'irrémédiable groupe de punk rock anglais » (the definitive English punk rock band)

Biographie des Sex Pistols

Site Officiel

MySpace

 

CITATIONS

 

C’était hilarant, ça a été l’un des meilleurs moments. Le lendemain, quand on a vu les journaux, j’ai pensé : « Putain de merde, c’est génial ! » A partir de ce jour-là, tout a changé. Avant ça, c’était juste de la musique : le lendemain, c’était les médias. (Steve Jones, à propos de leur passage télévisé dans l’émission Today, le 2 décembre 1976)


Elvis est mort, tant mieux ! Ça faisait trop longtemps que lui et son gros bide faisaient de l'ombre au rock'n roll ! (Johnny Rotten, août 1977)


God save the queen,
She ain't no human being,
There is no future,
In england's dreamland.


I need a fix… (Sid Vicious)


I wanna be anarchy, I wanna be anarchy,
oh what a name, I wanna be anarchist,
Get pissed destroy !


J'étais le seul chez qui il restait un fond d'anarchie. (Sid Vicious)


Je crois que j’ai apporté quelque chose de positif non seulement au monde mais aux Sex Pistols : je leur ai donné un cap, le sens de la sape, et j’ai écrit toutes leurs paroles. J’aurais aimé de leur part un petit peu plus de gratitude, plutôt que de tenter de me voler mon nom de scène ! (John Lydon, 2014).


Je mourrais avant d'avoir 25 ans, et quand ça arrivera j'aurais vécu de la façon dont je le voulais. (Sid Vicious)


Je n’ai jamais haï les Pink Floyd, je détestais l’institution qu’ils représentaient, je suis même ami avec quelques membres du groupe. D’ailleurs les gens ne s’étaient pas aperçus que le surnom de Sid Vicious était un hommage à Syd Barrett, le fondateur des Floyd. J’avais d’abord donné ce surnom à mon hamster, et lorsqu’un jour Sid m’a rendu visite, du temps où on l’appelait encore John, mon hamster l’a mordu, et depuis ce jour, il a écopé de ce sobriquet de Sid le Vicieux (John Lydon, 2014).


Je ne pisserai pas sur Keith Richards s’il était en feu. (Sid Vicious)


Je ne sais pas ce que je veux mais je sais comment l'obtenir.


Je suis fier de mon héritage Pistols et je viens relever les compteurs. (John Lydon, à la reformation des Pistols en 1996)


Je suis un intellectuel, et ma pensée n'est pas celle de tout le monde. Rotten est jaloux parce qu'il est évident que c'est moi la tête du groupe. Ils étaient tellement nuls avant moi qu'il a fallu qu'ils viennent me chercher, parce que tout seuls, ils n'avaient pas une idée originale. (Sid Vicious)


L’arrogance de la jeunesse. Frimer. Je voulais avoir l’air du type le plus génial du monde, mais je n’ai réussi qu’à passer pour un con auprès des autres. (John Lydon)


La colère est une énergie. (John Lydon)


- Le monde de la musique vous a-t-il défendu ?

- Vous plaisantez ? lls nous haïssaient tout autant. Des groupes faisaient pression pour que leur label ne nous signe pas, comme Rick Wakeman. Ce trou-du-cul, que fait-il aujourd’hui ? Il joue de l'orgue dans des croisières pour vieux ! Supporter le jugement de types comme lui était insupportable. Mais ma plus grande fierté est que le Parlement ait débattu à notre sujet. Certains nous ont accusés de haute trahison, accusation qui, à l'époque, pouvait être punie de la peine de mort ! Nous avions commis limpardonnable, nous avions attaqué la Reine... (Johnny Rotten, 2013)


Les gens ont pris l’image des Sex Pistols beaucoup trop au sérieux ; cette image était un gag pour nous, on en pissait de rire, en fait on se foutait de la gueule des gens, mais personne n’a compris et tout le monde a mis un uniforme punk. (John Lydon, 1979)


Les journaux manipulaient l’opinion, et quels que soient nos propos, ils étaient systématiquement déformés. C’était un univers de mensonges pernicieux, et pour avoir survécu à ça, on devrait tous recevoir la médaille des anciens combattants (John Lydon, 2014).


Les Sex Pistols m'ont sauvé d'une vie de crime que j'allais passer en prison. (Steve Jones, Sex Pistols)


Ne jamais faire confiance à un hippie. (Johnny Rotten, 1977)


Négligez leur autorité de suce-boules, rejetez leur morale bidon, foutez l'anarchie et détruisez vos valeurs, causez le plus de chaos et de destruction possible, mais ne les laissez pas vous prendre vivant. (Sid Vicious)


Nous avons désormais une cause commune : votre argent. (John Lydon, à la reformation des Pistols en 1996)


Nous avons subi les attaques ignobles de la presse de Murdoch. lmpossible de lutter, de briser ce mur de haine, de mépris et de mensonges. Les autres groupes punk n'étaient pas en première ligne comme nous. Ils ont juste adopté le drapeau. En arborant le même uniforme ils ont détruit le sens de l'individualité que je prônais. C'était l'horreur. On n'a pas gagné un rond et on s'est fait haïr par le pays entier. (Johnny Rotten, 2013)


On n’a jamais joué devant un public qui nous aimait vraiment de toute façon. Je m’en fous, ils peuvent nous haïr. Qu’ils en aient pour leur argent. Qu’ils s’amusent comme ils veulent. On est payés quoi qu’il arrive, alors on vous emmerde. (John Lydon, à la reformation des Pistols en 1996)


Pete Townshend (ex-guitariste légendaire des Who) rencontre les Sex Pistols pour la première fois en 78 en coulisse d'un concert :

Pete Townshend : Bravo les gars, vous faites du bon boulot, vous reprenez notre flambeau.
Johnny Rotten : On s'en bat les couilles de votre flambeau, on veut juste tirer des meufs.


Punk, ça veut dire tapette, espèce de grosse fiotte de putain de scribouillard ! (Sid Vicious, au journaliste J.Colins)


- Qu'aviez-vous en tête en formant les Sex Pistols ?

- Rien, parce que je n'ai jamais voulu entrer dans un groupe. Mais quand on m'a proposé de rejoindre les Sex Pistols j'ai sauté sur l'occasion. J'adore écrire. Je me considère comme un songwriter avant d'être un chanteur. A cette époque, il y avait peu d'espoir pour les jeunes paumés, la société n'avait aucun respect pour eux ; aussi j'ai saisi ma chance (Johnny Rotten, 2013)


Quand Sid a rejoint le groupe, la musique a été mise au rencard. (Steve Jones)


Quel ramassis de conneries. La seule chose qui me faisait systématiquement grincer des dents – et aujourd’hui encore – c’est quand il fait rimer « Anti-Christ » avec « I am an Anarchist ». C’est tellement pauvre. C’est nul. (Glen Matlock)


Quoi la balance, j'en ai pas besoin de votre balance de merde, moi, je suis Sid Vicious, moi. (Sid Vicious)


Rien ne sert de pourrir, il faut mourir à point ! (Sid Vicious)


Sid est quelqu'un vers qui je me tourne dans les moments de besoin. Quand les choses vont mal, quand les temps sont durs, je me dis : ''Qu'est-ce que Sid Vicious aurait fait dans cette situation ?'', et ensuite je choisis dans la longue liste de possibilités : Tomber ivre mort ou casser quelque chose. (Sid Vicious)


Tu plaques un accord, ça fait Twang, et hop, tu joues de la musique. (Sid Vicious)


Une fois que t’as fondé une famille, que t’as une belle maison, 2, 3 enfants, bah il te reste plus qu’à te suicider. (Johnny Rotten)


- Vous attaquiez aussi les grands groupes de l'époque, les Who, les Stones. Etes-vous réconciliés ?

- C'était un jeu. J'ai toujours eu la plus grande admiration pour Pete Townshend. Quant à Mick Jagger, il a été formidable lorsque Sid Vicious s'est retrouvé impliqué dans ses terribles histoires. Il a mis à notre disposition ses avocats, alors que notre propre management paniquait sans savoir quoi faire. Je ne l'oublierai jamais. (Johnny Rotten, 2013)


Vous n’avez jamais eu l’impression de vous faire avoir ?


Vous ne pouvez pas me mettre en état d'arrestation, je suis une star de rock. (John Lydon)

A PROPOS DES SEX PISTOLS

« Anarchy In The UK » est tout ce que le rock’n’roll a un jour promis d’être. (Pierre Mikaïloff, Dictionnaire raisonné du punk)


Entre 1976 et 1978, au début du Punk, j'étais trop jeune, j'avais onze ans. Un an après sa sortie, j'ai acheté Never Mind The Bollocks. C'était le premier album que j'achetais, donc ... C'est une influence massive, vraiment. (Noel Gallagher, Oasis, 1997)


Il faut bien comprendre que ce que nous faisons demande une énorme concentration. Les Sex Pistols étaient abominables sur scène. Pas du tout professionnels, nuls ! Après un de leurs concerts, Johnny Rotten est venu me voir. "Qu'est-ce-que t'en penses ?" il me demande. Et je lui ai répondu : "Les mecs, je trouve que vous puez". Il m'a dit : "parce que vous, vous puez pas ?". (Johnny Ramone, 1979)



Il me semble très facile de devenir un groupe très controversé et rebelle. Les Sex-Pistols ont prouvé qu'il était facile de devenir une star du jour au lendemain en provoquant son monde. Mais on a constaté qu'ils ne pouvaient jouer nulle part, et cela a conduit à leur perte. Le punk a plus de rapport avec la mode qu'avec le rock. AC/DC est un groupe de prolos durs à l'attache. Nous ne sommes pas d'ex étudiants en art, comme la plupart des punks. (Angus Young, AC/DC)
 


La plus grande réussite des Sex Pistols est la manière dont ils se sont séparés. (Pete Townsend, The Who)


Le problème avec les Pistols, au-delà du sordide et de la manipulation, c'est que comme beaucoup (la majorité?) des punks, ils faisaient seulement la moitié du chemin : ils disaient bien que tout était nul, ce qu'il était nécessaire de dire même si ça n'était pas forcément vrai, mais ils n'ont jamais fait le pas suivant et ajouté : “toutefois, nous avons une autre idée...”. Ils n'ont jamais ne serait-ce que commencé à essayer de découvrir quelles alternatives valides, responsables, pourraient exister. Ce qui en fait est beaucoup plus difficile que de hurler des insultes gratuites et de ramper et de roter et de se shooter et de se mutiler. (Lester Bangs, journaliste et critique musical)


Le punk est un mouvement créé par les Pistols qui, un jour, on décrété que le rock était devenu une institution, chiante comme la mort et qu’il fallait créer quelque chose de nouveau, englobant forme de musique, fringues, attitudes. C’est rapidement devenu la merde, car il suffisait d’avoir les cheveux courts et les épingles pour décrocher un contrat d’enregistrement ! Le mouvement, honnête à l’origine, a rapidement dégénéré. Quant à nous, nous refusons catégoriquement de jouer dans des salles de plus de 3000 personnes. C’est un vol collectif lorsqu’un mec, au millième rang, non seulement ne voit rien, mais en plus se fait buter à la sortie. Le punk-rock, c’est une réaction contre toutes les stars établies, contre les magouilles du show-biz. Seuls les Pistols étaient restés purs. Des mecs comme Jam ou Boomtown Rats, c’est déjà la même chose que Zeppelin : ils n’ont déjà plus qu’un seul but : vendre du disque. Les Pistols se sont peut-être séparés parce qu’ils ne veulent pas devenir les Stones des années 80 (Métal Urbain, 1977).


Les Sex Pistols étaient bien quand ils étaient jeunes, mais là, maintenant, quelle bande de vieux schnoques. (Zach De La Rocha, Rage Againt The Machine, 1996)


Les Sex Pistols étaient particulièrement brillants. Ils me faisaient penser à Beethoven. Ils avaient ce côté grandiose. (Debbie Harry, Blondie)


Les Sex Pistols provoquent l’académisme, la médiocrité et le fascisme des institutions. Vous savez le jour où Johnny Rotten et les siens ont participé à une interview télévisée qui fit scandale, beaucoup de jeunes anglais ont réagi, certains ont jeté leur récepteur de télévision par la fenêtre, d’autres se sont engagés dans la police. (Captain Sensible, The Damned, 1977)


On n’a rien à voir avec les Sex Pistols. On ne cherche pas à  choquer les gens en vomissant sur scène ou en pratiquant l’auto-mutilation. (Topper Headon, The Clash, 1979)


On n’avait pas d’argent donc je découpais des journaux et je faisais des collages. C’est de là que vient l’esthétique punk. (Jamie Reid, créateur des collages des Pistols)


Pour moi, les Pistols étaient infiniment meilleurs que Clash. (Noel Gallagher, Oasis, 1995)


Steve Jones me vend une guitare qu’il a volée. Il a un don pour faucher les guitares. (Nick Kent, journaliste musical)

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact