MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

 

CITATIONS

 

Anti-chapelle, on l’est vraiment. Dès que les choses se resserrent, que les murs s’érigent, que les cloisons deviennent un peu trop solides, cela devient problématique. (Bertrand Cantat, Noir Désir)


Avant de vouloir faire la révolution pour les autres, faites d'abord la révolution dans vos têtes. (John Lennon)


Beaucoup de gens veulent changer le monde mais ils ne veulent pas se changer eux-mêmes. La révolution commence chez toi, dans ton cœur, dans ton refus de compromettre tes propres convictions. Je crois que nos plus grands ennemis sont l’apathie et le cynisme qui ont mis le collet sur notre génération (Bono Vox, U2, 1983).


De temps en temps, de vilains petits canards inattendus s’infiltrent dans le système et y mettent un joyeux bordel. Cela dure un certain temps et tout le monde y croit très fort, jusqu’à ce que les grands patrons remettent les choses en place, écrabouillant ces agitateurs, d’une façon ou d’une autre, souvent à coups de dollars, et tout rentre dans l’ordre, non ? (Kurt Cobain, Nirvana)


Depuis le début, un seul but : la subversion, sans aucun compromis ! (Métal Urbain, 1977).


Généralement les révoltes résultent d’une épidémie, d’une guerre ou de la famine. Il faudra que ce soit violent pour mettre un système différent. A beaucoup d’occasion, il est préférable de ne pas user de violence... mais face à Hitler, il ne faut pas discuter mais agir. (Justin Sullivan, New Model Army, 1990)


I wanna be anarchy, I wanna be anarchy,
oh what a name, I wanna be anarchist,
Get pissed destroy !
(The Sex Pistols)


Il n’y a plus de rébellion dans le rock, c’est devenu en trente ans une culture de masse alors qu’avant, cela correspondait à un véritable mouvement et à  une certaine attitude, voire à un certain détachement. Si ma musique provoque un certain déséquilibre, voire une sorte de danger, cela ne signifie pas pour autant qu’on est des rebelles sans foi ni loi. Aujourd’hui on est là pour passer un bon moment, jouer quelques chansons et boire un coup. (Franck Black, ex, Pixies, 1993)


J'ai fait onze jours de prison pour avoir « troublé la paix », alors que j'essayais de troubler la guerre (Joan Baez).


J’ai le potentiel pour commettre des actions d’une violence terrible, mais je choisis de ne pas le faire. J’admire inconditionnellement Gandhi, la résistance passive. La violence n’est pas nécessaire, elle n’offre pas de solutions. Mais quand elle se manifeste, il faut s’interroger sur ce qui l’a provoquée. Si quelqu’un assassine ma mère, je vais employer la violence, ce sera là où ma résistance pacifique s’arrêtera (John Lydon, PIL, 2014).


J’ai pris l’habitude de n’en faire qu’à ma tête. J’ai grandi sans père, ni mère. Personne n’avait beaucoup d’autorité sur moi. J’ai grandi dans le ghetto avec les autres jeunes. Une tête de mule quoi. Je n’obéissais à personne. Mais on avait aussi nos qualités ; entre copains on ne se laissait jamais tomber. (Bob Marley)


J’ai toujours été attiré par tout ce qui parlait de révolte contre l’autorité. Celui qui se réconcilie avec l’autorité se met à  en faire partie. J’aime les idées qui parlent de détruire ou de renverser l’ordre établi. Je m’intéresse à  tout ce qui traite de la révolte, du désordre, du chaos, et surtout aux activités qui semble n’avoir aucun sens. Cela me paraît être le chemin vers la liberté. La liberté extérieure est la voie qui mène à la liberté intérieure. (Jim Morrison, 1971)


J’estime qu’on ne peut pas censurer l’imagination, c’est un combat que j’ai envie de livrer (Brian Warner, Marilyn Manson).


J'étais le seul chez qui il restait un fond d'anarchie. (Sid Vicious, The Sex Pistols)


Je dois parler des choses qui me révoltent, et si c'est dogmatique ou négatif, et bien tant pis : personne ne peut me faire taire. (Kurt Cobain, Nirvana)


Je n’ai jamais été particulièrement destroy ! Sauf à une période de ma vie, parce que le bistrot, c’était ma famille. Mais je suis un garçon très sage. Je ne suis rebelle que dans mes chansons. Et quand il faut se battre contre l’injustice. (Renaud)


Je ne suis pas quelqu’un de pessimiste. Mélancolique peut-être, réaliste sûrement. Je ne suis pas un révolté mais j’essaie de faire bouger les choses par le témoignage. C’est la société qui ne me plaît pas, je ne me sens pas en phase (Damien Saez).


Je ne voudrais surtout pas que la rébellion devienne mon fonds de commerce. (Manu Chao)


Je suis pire qu'un bourricot. Quand je ne veux pas, je n'avance pas, tu peux me donner des coups de bâton. J'en suis pas arrivé maintenant à cette étape de ma carrière pour commencer à faire des trucs que j'ai pas envie de faire. Même quand on bouffait de la merde et que c'était l'époque des vaches maigres, on n'a jamais fait de concession, alors ce n'est pas maintenant que je vais commencer à en faire, ça serait ridicule (Manu Chao).


Je suis un révolté de naissance et les raisons de l’être ne manquent pas vraiment. Mais je m’expose moins qu’à une certaine époque, c’est vrai. J’ai reçu pas mal de coups dans la gueule, suite à mes engagements. J’en ai donné, aussi. A droite, pas mal, mais même à gauche. Néanmoins, ça ne m’empêche pas de continuer à mener des combats pour quelques causes qui me tiennent à cœur. (Renaud)


Je viens d’une classe ouvrière, c’est pourquoi je peux bien voir comment Thatcher a détruit ce pays. Donne-moi un flingue et je fais sauter les sales gueules des jeunes conservateurs. Mais bon, je ne suis pas en train de me pointer et de dire que j’ai toutes les solutions, parce que je ne les ai pas. (Bobby Gillespie, Primal Scream, 1994)


L’anarchie est un peu pour les esprits de classe moyenne, c’est une philosophie très très stupide, ça ne résout rien et ça ne crée rien ; c’est un bolide qui mène à l’impasse, car elle n’apporte aucune réponse, je n’y crois pas du tout ; tu peux être un anarchiste, oui, si tu veux devenir un personnage totalement ennuyeux. L’anarchie musicale oui. (John Lydon, Public Image Limited, 1979)


La liste est bien trop longue de tout ce qui m’écœure Depuis l’horreur banale du moindre fait divers
Il n’y a plus assez de place dans mon cœur Pour loger la révolte, le dégoût, la colère. (Renaud, Fatigué)


La lutte c’est de ne pas couper la mémoire. (Bertrand Cantat, Noir Désir)


La révolution est une chose mécanique. Ce sont « eux » qui la provoquent. Quand vous provoquez une révolution, vous risquez de prendre un mauvais coup. Une révolution arrive, tout simplement. Vous la voyez se dérouler autour de vous. La révolution continue, bataille après bataille. C’est une révolution à l’échelle de l’univers. (Bob Marley)


La révolution est une réaction vis-à-vis de la mort de tout ce qui est idéal et de l’individualisme. Elle n’est pas faire pour changer la vie, mais plus pour changer les têtes. C’est un besoin qui disparaît et c’est dommage car cela engendre une autre vision plus romantique que l’intérêt de la réussite individuelle. (François Hadji-Lazaro, Pigalle, 1994)


La vraie violence de nos jours est une gaffe pour tout le monde. Le cœur d’une ville toute entière peut être détruit par une simple mallette pleine d’une connerie de bombe nucléaire. C’est ce qui fait que dernièrement la colère des cités exprimée au travers des chansons n’est pas suffisante et paraît bien mesquine dans le rock. Un mec qui dit : « J’ai tellement la rage après ce monde que je vais m’automutiler » peut même prêter à rire. La barre est beaucoup plus haute maintenant (Bono Vox, U2).


Les jeunes ont sans doute le sentiment qu’ils manquent de repères, et que la Résistance en est un. Le mot résistance est de toutes les époques. J’ai assisté il y a quelques années sur la place d’Antraigues à une rencontre entre des centaines de lycéens et Lucie Aubrac. Elle leur parlait sur une estrade, seule. C’était fantastique de les voir réagir. Elle tentait de leur faire comprendre que la Résistance ce n’était pas que des mitraillettes et des bombes, mais aussi la petite jeune fille avec son vélo qui portait ses messages, la ménagère qui accueillait quelqu’un qui était recherché. Et elle ajoutait qu’eux aussi, à notre époque, avaient un devoir de résistance et que cela devait commencer par : « Ceci n’est pas juste ! » Parler de l’histoire est important mais il faut toucher les gens au présent (Jean Ferrat, 2004).


Les militants révolutionnaires sont en colère contre les Who ou les Stones parce que nos chansons sont un appel à la révolte mais lorsqu'ils viennent frapper à ma porte en disant : « Viens te battre avec nous, camarade ! », je leur réponds : « Non, je préfère aller jouer au golf. » Nous ne sommes pas des révolutionnaires; ce sont eux les révolutionnaires, nous ne sommes que le miroir de leurs désirs. Ils se voient en nous, notre rôle s'arrête là. Mais c'est déjà très important car sans nous, ils ne pourraient survivre, et sans eux nous n'aurions pas de raison d'être (Pete Townshend, The Who, Best, 1971).


L'intégration d'un racisme devenu inconscient est bien plus insidieuse que les insultes que j'ai entendues étant jeune (Abd Al Malik).


Ne suis pas les règles, elles ne sont pas pour toi,  elles sont pour les imbéciles et tu es un imbécile si tu ne sais pas ça.  Il faut tricher pour survivre. (The Clash)


Ne surtout pas fermer sa gueule quand il n'y a pas à la fermer. (Bertrand Cantat, Noir Désir)


Nous respectons la créativité des Femen, bien que nous ayons peu en commun avec elles. Le problème, c’est qu’elles font la même chose à chaque fois, ce qui a fini par lasser les gens (Pussy Riot, 2012).


Nous sommes une génération qui a avancé des idées importantes, et personne ne nous aide à les mettre en pratique. Je suis pessimiste... avec l'espoir quand même ! Je suis en perpétuelle contradiction avec moi-même. Le premier point capital est une meilleure répartition des richesses à l'échelle mondiale. Mais sur le plan nucléaire et armement, il est déjà trop tard. Le seul truc qu'on puisse faire, c'est lutter pour qu'il n’y en ait pas plus. Mais la Terre est minée ! Quant à l'environnement, c’est les travailleurs qui bouffent un beefteack tous les quinze jours, c'est les vieux qui crèvent sans pouvoir s'acheter un fruit quand on les jette à la tonne, c'est Ie père de famille qui se retrouve au chômage et qui en perd sa dignité, c'est à eux qu'il faut penser. C'est pour ça que j’ai l'air d'une « écorchée vive » : la souffrance des petites gens, ça me déchire. Tous les matins, je passe deux heures à lire la presse. Déjà ma journée est foutue. C'est trop dur. Trop dur ! (Catherine Ribeiro, 1977).


Négligez leur autorité de suce-boules, rejetez leur morale bidon, foutez l'anarchie et détruisez vos valeurs, causez le plus de chaos et de destruction possible, mais ne les laissez pas vous prendre vivant. (Sid Vicious, Sex Pistols)


Origin Of Symmetry n’est pas sorti aux USA, car notre label pensait qu’il n’était pas assez accessible pour le public de là-bas. Notre maison de disques voulait qu’on enregistre de nouvelles chansons plus commerciales pour pouvoir le sortir. On leur a gentiment dit qu’ils pouvaient aller se faire foutre (Matthew Bellamy, Muse).


Quand un type m’interpelle en me demandant comment on fait la révolution, je lui dis : « Commence par faire le ménage autour de toi, mec, tu es sûr que tu traites bien ta femme ? Méfie-toi des grands discours qui se terminent mal, commence par faire la révolution dans ton quartier avec des projets concrets que tu pourras réaliser. » (Manu Chao)


Réagir est d’autant plus important que tout est fait pour que chaque velléité de résistance soit étouffée (Jean Ferrat, 2004).


Rien ne vaut une bonne émeute. (Billie Joe, Green Day)


Sans m'en douter, j'avais entrepris une révolution symbolique. Avec moi, les chaînes ne représentaient plus l'esclavage de l'homme noir, mais un signe de pouvoir et de sexualité, une affirmation de soi (Isaac Hayes).


Sans transgression de la norme, il n'y a pas de progrès possible. Mais avant de chercher à transgresser efficacement, on doit au moins s'être familiarisé avec la règle, avec la norme dont on veut s'écarter. (Frank Zappa)


Si j’avais été un chanteur français de rock, je suis sûr que le groupe aurait été très impliqué dans la récente révolution dans ce pays (1968). (Mick Jagger, The Rolling Stones)

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations sur la musique - Chanson française - Forum - Livre d'Or - Contact