MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

 

CITATIONS

 

A chaque endroit où nous allons, les fans n’agissent pas de la même façon. En France ils sont respectueux, tandis qu’en Australie ils sont déchaînés. (Chester Bennington, Linkin Park)


A une époque, nos fans m’étonnaient dans leur démarche, dans leur amour exclusif. Maintenant, ça m’étonne moins, car la base de fans est là, elle est solide, et on s’y est habitués. J’ai toujours considéré qu’ils étaient fous, mais dans le bon sens du terme ! (Martin L. Gore, Depeche Mode)


Bonjour nous sommes Placebo et vous êtes le public ! (Brian Molko, Placebo)


Ça nous a pris trois albums (Parachutes, A Rush of Blood to the Head et X and Y) pour en arriver là. J'ai l'impression que nous jouons de mieux en mieux. Nous sommes rodés, nous avons nos automatismes. Avant de monter sur scène, je fais toujours une petite danse pour me chauffer, un peu comme avant un match de foot sur une plage. Ça me remet le cerveau en place. J'ai besoin alors de m'immerger complètement dans la musique. Lorsqu'on fait partie d'un groupe, il faut être complètement passionné. On n'a pas le droit de décevoir une salle. Surtout quand elle est pleine.
(Chris Martin, Colplay)


Cela peut être effrayant, en observant ses fans, de voir son image démultipliée à l’infini. Les premières fois, ça m’a mis franchement mal à l’aise. Mais on s’habitue. J’ai compris, en parlant avec eux, qu’ils avaient moins envie de s’identifier à moi que besoin d’appartenir à une communauté. Pour eux, Cure compte tellement qu’ils veulent en faire partie, d’une manière ou d’une autre. De toute façon, je ne peux pas aller contre ça. Mon image ne m’appartient plus. (Robert Smith, The Cure)


Certaines personnes pensent que tu ressembles à de la merde. Ils sont intrigués puis se montrent aux concerts et une semaine plus tard ils te ressemblent ... (David Hellman (Dave Lepard), ex CrashDïet)


Ces gosses dans la rue, ils me serrent la louche mais moi je leur dit, C'est moi qui suis honoré de vous rencontrer. Je suis un vieux romantique. Toute cette reconnaissance me fait pleurer. (Noel Gallagher, Oasis, 1996)


Chaque fois que je me suis proclamé fan d'un groupe, soit l'un des membres de ce groupe est mort, soit le groupe s'est simplement séparé. Je disais « Led Zeppelin, waou ! », et pouf ! plus de Led Zeppelin ! (Mickael Weikath, Helloween)


Évidemment, l’échange avec le public est très important pour moi. Et il est dans les deux sens. Si le public est enthousiaste, il vous donne de l’énergie, et, si vous avez de l’énergie, le public s’enthousiasme. (Matthieu Chédid)


Il est de mon devoir de mettre en garde mon public sur ces groupes faussement alternatifs. Je n'ai rien à voir avec Pearl Jam. Merci de le noter. (Kurt Cobain, Nirvana)


Il faudrait un peu arrêter avec ces conneries sur Blur et penser aux fans des deux groupes. Si j'avais 16 ans, j'aimerais Oasis et Blur à la fois. (Noel Gallagher, Oasis, 1996)


Il m'est arrivé que mes pantalons se déchirent lorsque je me penchais pour atteindre une note dans ma chanson. C'est pourquoi je porte une «skort», pas une robe («skirt») ni un short, mais un entre-deux, alors il n'y a plus de chance que ça déchire. (Jessica Simpson, à son public pendant un concert !)


Il s’agit simplement de se montrer honnête avec les spectateurs et avec soi-même. On ne peut pas se conformer à  la formule consistant à  toujours donner au public ce qu’il veut ou alors on se détruit et on détruit le public aussi. (Bruce Springsteen, 1973)


Il y a ce vieux jeu de fléchettes dans le bar, le truc, c’est que c’est la première chose qu’on voit en entrant dans les coulisses, et on joue aux fléchettes, alors que 5.000 ou 20.000 fans sont en train de nous attendre. Et toi, tu veux terminer ta partie de fléchettes, à cause de l’argent parié… (Brian Johnson, AC/DC, BBC, septembre 1981)


Il y a une chose que je déteste aujourd’hui dans la musique rock. C’est un côté macho dont je suis vraiment fatigué. Je crois qu’il faut des couilles pour aller devant un public de gosses punk rock et leur jouer une chanson vraiment douce à la guitare acoustique. (Dave Pirner, Soul Asylum, 1984)


J'adore mes fans, mais à part eux je hais tout le monde. (Noel Gallagher, Oasis, 2000)


J'ai arrêté de croire au Père Noël le jour où, dans une galerie marchande, il m'a demandé un autographe. (Jacques Dutronc)


J’ai envie d’avoir une plus grande liberté sur scène. Ne plus avoir à me concentrer sur la guitare et le chant, mais favoriser l’échange avec le public. J’ai envie de regarder dans les yeux les gens qui veulent nous voir. (Kurt Cobain, Nirvana)


J'ai toujours cherché à ce que chaque nouvel album de Porcupine Tree soit en rupture avec les précédents. Rien ne me déplairait plus que de me répéter. Ce souci n'a pas que des conséquences positives pour nous car certains fans, en particulier ceux qui ont décidé une bonne fois pour toutes que nous étions un groupe «progressif», aimeraient que nous restions éternellement dans le même registre. Moi, je crois qu'un groupe se voulant intègre doit toujours évoluer et prendre des risques, et non se conformer aux attentes supposées de son public. (Steven Wilson, Porcupine Tree)


J’ai une base de fidèles assez nombreux, assez attachés. D’une manière générale, ils sont sensibles à ce que j’écris, et je sais par divers témoignages que mes chansons les plus tristes sont celles qu’ils préfèrent : elles leur remontent le moral quand eux-mêmes sont tristes. Ils se sentent moins seuls, ils ont le sentiment que le chanteur qu’ils aiment peut être aussi fragile, perturbé et angoissé qu’eux, et ça les soutient. (Renaud)


J'aime signer des poitrines féminines ! (Deryck Whibley, Sum 41).


J'étais à un show télévisé avec Lady Gaga la semaine dernière. Et vous pouviez voir la différence de réaction entre ses fans et mes fans dehors. Elle est sortie et avait l'air d'une star. Les gens se sont mis a crier et à pleurer et dire des « Ho mon Dieu ! Ho mon Dieu ! ». Mes fans sont plus du genre « ok Ed » (Ed Sheeran).


Je crois en nos fans, je crois au Métal bien plus que quiconque que tu as pu rencontrer dans ta vie. Et tu me connais depuis longtemps. Je ne t'ai jamais pissé dessus alors que c'est ce que tu as constamment fait à mon sujet. Et je ne poignarde pas les fans dans le dos. Et une autre chose, Götz : je suis prêt à mourir pour le Métal. (Joey DeMaïo, Manowar)


Je détruis une batterie par concert par respect pour mon public, si je ne le faisais pas, il serait déçu. (Keith Moon, batteur des Who)


Je dois me rendre à l'évidence : le public de masse n'a pas compris grand-chose à Nirvana. (Kurt Cobain, Nirvana)


Je fais mon truc et si les gens l'aiment tant mieux, s'ils l'aiment pas alors qu'ils se cassent et aillent s'acheter le putain de disque de Boyzone, tu vois c'est pas mon problème. (Noel Gallagher, Oasis, 2000)


Je fais un métier particulièrement brillant et intéressant. Je peux me lever chaque matin avec une chanson dans la tête et l’enregistrer dans la foulée. C’est comme si un rêve se réalisait à chaque fois. Mais je suis prête à accepter la contrepartie de cette situation, le fait que des personnes me harcèlent, m’agressent. Ce qui me peine, c’est que cela affecte également ma famille et mes amis. Et c’est là où je voudrais vraiment tracer une sorte de ligne blanche. (Björk)


Je me considère plutôt comme un admirateur qu’un fan, j’ai donc du mal à imaginer que quelqu’un soit fan de ce que je fais… Je sais que ce monde n’est qu’un passage, que les morts ont des yeux et que même ceux qui ne sont pas encore nés peuvent voir… (Bob Dylan, 1977)


Je n’ai jamais triché avec mon public. J’ai toujours chanté en direct. (Johnny Halliday)


Je ne connais pas le secret, comment des gars dans la trentaine, qui jouent une musique naturelle pour eux, entrent en connexion avec ces jeunes gens de 13-15 ans qu’on voit dans les premiers rangs. Et je ne veux pas savoir pourquoi, ça risquerait de tout casser. (Brian Molko, Placebo)


Je ne me suis jamais demandé si les gens comprennent ce que je fais. La réaction émotionnelle est la seule chose qui m'intéresse. Du moment que cette communication instinctive s'établit, la compréhension n'est plus nécessaire. (John Coltrane)


Je ne sais jamais comment réagir face aux fans. Je suis quelqu’un de plutôt timide. Je ne sais vraiment pas quoi dire aux gens. C'est difficile pour moi d'être au milieu de beaucoup de monde. Il y a toujours quelques fans totalement psychotique qui nous tournent autour, mais dans l'ensemble, ils ne sont pas dingues, ils veulent juste s'éclater un bon coup. (Deryck, Sum 41)


Je ne veux pas d'une relation personnelle avec mes fans. [...] Ils peuvent avoir une relation personnelle avec mes chansons. Ça me va, mais ils ne me connaissent pas. (Will Oldham, The Guardian, novembre 2002)


Je sais que je dois accorder du temps à mes fans mais parfois je dois me dépêcher pour aller pisser (Justin Bieber).


Je suis convaincu que tout art qui se respecte (y compris les disques) doit se concevoir avec un certain dédain pour son public. Créer une œuvre d'art de qualité est un acte presque entièrement égoïste, et tout regard extérieur (le fameux regard "objectif") ne pourrait être qu'ignorant et incapable de le juger vraiment. Ayant vu de nombreux groupes passer par là, je suis convaincu que faire des concessions à un public imaginaire (ou à de quelconques considérations "objectives") aboutit presque toujours à faire un moins bon disque. (Steve Albini)


Jennifer Lopez a changé son nom en J-Lo. Je vais faire pareil et devenir P-Do et comme ça mes fans seront des P-Dophiles (Pete Doherty).


La plupart de nos fans nous connaissent depuis nos débuts, et en sont devenus complètement dingues. Mais je pense qu’ils savent se renouveler, réfléchir et ne pas tomber dans un certain fanatisme. (Travis Barker, Blink-182)


La presse musicale est complètement déphasée par rapport à ce que les gosses veulent écouter. Ces jeunes travaillent peut-être dans une usine de merde toute la semaine, ou alors, ils sont peut-être malheureusement au chômage. Quand le week-end arrive, tout ce qu’ils veulent, c’est sortir et s’amuser, boire et s’éclater. Nous, on leur donne l’occasion de faire ça. (Bon Scott, AC/DC)


La seule raison pour laquelle nous portions des lunettes de soleil sur scène, c'est que nous ne pouvions soutenir la vue de notre public. (John Cale, The Velvet Underground)


Le fan idéal est celui qui nous respecte pour ce qu'on fait et croit que tout cela a un sens. Dans l'ensemble je pense qu'on a des meilleurs fans que la plupart des groupes, car ils sont vraiment fanatiques ! (Lux Interior, The Cramps)


Le jour où on ne me demandera plus d’autographes, je commencerai à me poser des questions. (Dick Rivers, 1991)


Le problème quand on joue du rock, c’est que chaque anniversaire vous vieillit d’un an. Mais votre public, lui, semble garder éternellement le même âge. Les années passent, et un beau jour on se retrouve à  faire du baby-sitting à un rassemblement de jeunesse hitlérienne. Les malentendus les plus courts sont les meilleurs. La vie est trop courte et trop excitante pour qu’on la passe à  ça. Un beau soir, j’ai bien regardé ces centaines de petits poignets gainés de cuir clouté qui agitaient des canettes en rythme avec ce que je chantais, et j’ai décidé que j’avais passé l’âge. (David Johansen, The New York Dolls, 1987)


Le respect doit être montré à tous les fans de BLS. (Black Label Society)


Le rêve de David s'est finalement exaucé. Les fans viennent dans les backstage. J'ai lu dans un magazine de sciences que la chaleur globale affecte nos hormones. Alors il y a une explication scientifique pour son obsession pour les 'schoolgirls'. (Frank Black, Pixies)


Les fans : la pire des choses qui me soit jamais arrivée. Rien de plus embarrassant que des gens qui se jettent sur vous en tremblotant et vous parlent comme à un putain de Dieu. Ils me font pitié et beaucoup d’entre eux se conduisent de façon vraiment tordue. Tout le monde me dit que c’est inévitable, mais quel choc àa a été pour moi au début. (Kurt Cobain, Nirvana)


Les fans de Graham ont l'air complètement dingue. Les fans d'Alex ont l'air dingue. Les fans classiques qui préfèrent Damon sont tout à fait normaux. Apparemment, j'attire les détraqués. (Graham Coxon, Blur)


Les fans extrêmes réagissent ainsi, à leur manière. Si je les juge, je me mets dans la même situation que ceux qui me critiquent violemment en m’interdisant de faire des concerts. S’ils sont heureux en me suivant et en m’imitant, qui suis-je pour les condamner ? (Brian Warner, Marilyn Manson)


Les gens ont ce besoin intense de voir ce que tu as dans les tripes. Ils veulent sentir la sueur perler et l’énergie passer, sinon ils ont le sentiment de ne pas en avoir pour leur argent. (Joe Stevens, Midnight Oil, 1989)


Les groupes deviennent sérieux et un peu plus normaux dans leur style de vie. Je découvre que les gens qui vont à  mes concerts n’ont pas une vie très différente de la mienne ! Avant, vous aviez Elvis se pavanant à Hollywood avec des starlettes, et ses fans étaient des péquenots. Maintenant la moitié des gens dans le public sont dans un groupe. Il y a une intégration entre performer et public. C’est quelque chose que j’ai essayé d’encourager il y a longtemps déjà. (Iggy Pop, 1983)


Les jeunes américains donnent trop d'importance au rock. Vous n'êtes pas obligé de voir Jimi Hendrix, vous pourriez aussi bien l'entendre sur un disque. Nous sommes en 1970. Vous avez une radio, des disques, ne fabriquez pas des Dieux ! Ils ne vous rendront pas meilleurs que vous n'êtes. Ils ne vous apprendront pas à comprendre la vie (Bill Graham, producteur et propriétaire des Fillmore de New-York et San Francisco, Best, 1971).


Les névrosés qui sont fans de Blur depuis le début, tu vois, je les aime bien... Ceux qui sont originaux, c'est ceux que je préfère, ceux qui ne font pas juste ce que la télé leur dit de faire. (Graham Coxon, Blur)


L’important, ce n’est pas ce que vit quelqu’un, c’est de savoir ce qu’il y a dans son art. L’image n’a rien à  voir dans toute cette histoire.  Il faut savoir si tu t’intéresses à la musique ou si tu vas te contenter d’acheter dix grammes de poudre en pensant que c’est ainsi que tu vas me ressembler. (Keith Richards, The Rolling Stones, 1990)


Ma plus grande fierté, c’est d’avoir reçu des mails de fans ayant eu des tendances suicidaires, qui, après avoir entendu Adam’s Song, ont décidé de changer d’avis, de repenser la question de leur vie. C’est vraiment quelque chose d’intense. Quand je lis ce courrier, ces « sauvetages », cela devient l’un des plus grands moments de ma vie. (Mark Hoppus, Blink-182)


Moi ça ne m’est jamais arrivé de demander un autographe à qui que ce soit. Si j’ai l’opportunité de me retrouver en face d’un artiste que j’apprécie, j’aurai envie de parler avec lui, pas de lui faire signer un bout de papier. (Kurt Cobain, Nirvana, 1991)


Mon public adore voir Britney se faire couper la tête. (Alice Cooper)


Ne jamais refuser un autographe. On me demande, je signe. Ok, un de ces jours, je vais me prendre une balle dans le buffet ! (Serge Gainsbourg, rue de Verneuil, 1979)


Nos fans ont l'air de bien aimer les chansons écrites quand on était défoncés ! (Matthew Bellamy, Muse)


Nous avons découvert que nous plaisions aux adolescents qui essaient d’affirmer leur liberté. Sans fausse modestie, je pense que nous répondons tout à fait à leurs attentes. (Brian Molko, Placebo)


Nous jouons très fort pour que le public puisse ressentir aussi physiquement la musique, qu'ils l'emportent avec eux dans leurs cœurs. (Jimi Hendrix)


Nous sommes payés en nature. Notre public, ce sont des salopes et des putes, toutes autant qu'elles sont (Nikki Sixx, Mötley Crüe).


On a toujours une partie du public à surprendre ou à convertir, alors on continue parce que ça me ferait chier d’arrêter. (Nicola Sirkis, Indochine)


On essaie d’aller vers nos fans pour ne pas être le genre de groupes inaccessibles. On ne perd pas de vue que, si on est là, c’est uniquement parce qu’ils viennent à nos concerts et parce qu’ils achètent nos disques. C’est surtout en Europe que les kids sont déchaînés. C’est marrant et ça nous donne envie d’être encore meilleurs sur scène. On adore Paris et la France ! (Tom Delonge, Blink-182)


On essaie toujours d’impliquer nos fans dans tout ce qu’on fait. C’est notre manière à nous de leur prouver qu’on les aime. On les fait participer et c’est marrant de les voir si heureux. (Jonathan Davis, Korn)


On jouait à fond la gomme et soudain ce type se pointe devant moi. Il m'en a mis un en pleine tronche. Aussitôt, j'ai réagi instinctivement avec ma guitare. J'avais les boules d'avoir abîmé ma Gibson Les Paul sur la tronche de ce con. (Noel Gallagher, Oasis, 2005)


On joue pour nos fans. S’ils ne payaient pas pour venir nous voir jouer, je ne serais pas là. Sans eux, je ne suis rien, ce n’est pas compliqué. (Shawn Crahan, Slipknot)


On veut savoir ce que veulent nos fans et on essaie toujours de se rapprocher d’eux. Pendant les concerts, il y en a tout autour de nous quand on joue, et ce sont eux qui ont décidé des titres que l’on devait jouer, sur une moyenne de 4 titres par album. C’est aux fans de dire ce qu’ils veulent de nous car c’est d’eux que nous vient l’énergie que l’on a à donner en concert. C’est un échange. (Fieldy, Korn)


Plus ça va, plus je  trouve que j’ai de moins en moins de trucs en commun avec mes fans. (Axl Rose, Guns n’ Roses, 1991)


Pour continuer à survivre dans cette bulle hystérique qu'est le rock'n'roll, on peut pas tout donner, sinon t'es foutu, complètement vidé par ton public. (Brian Molko, Placebo)


Quand Monsieur Axl Rose fait attendre le public deux heures debout dans un stade parce qu’il a la chiasse, c’est pas un trip de superstar à la con ? (Kurt Cobain, Nirvana, 1992)


Que celles qui ont les nichons à l'air le fassent de façon à ce que TOUT LE GROUPE puisse les voir !  (Franck Zappa, en live, 1982)


Quoi que vous pensiez d'un concert, le rôle du groupe c'est de soutenir le gars qui est devant. Tout autre comportement n'a aucun sens. Si vous êtes là pour le casser, si vous n'êtes pas là pour le soutenir, vous n'êtes pas un groupe. (Keith Richards)


Refaire à la demande ne m'intéresse pas. Écrire pour satisfaire les attentes des fans non plus. Un artiste agit pour lui. Sinon c'est de la démagogie. C'est mon égoïsme qui me fait faire les choses. (Damien Saez)


Sans le public, nous ne sommes rien. Sans nous, le public continue d'exister. (Ronnie James Dio, Black Sabbath, Rainbow)


Si les fans n'aiment pas le changement, alors dites-leur d'aller écouter Muse, ils font la même chose depuis 5 ans ! (Brian Molko, Placebo)


Si nous avons du succès, c'est que nous proposons une alternative. Trop de groupes se prennent trop au sérieux. Notre message serait : "Amusez vous". Et nos fans s'amusent ! On a reçu des vidéos de blagues qu'ils tournent en caméscope dans la rue bien meilleures que les nôtres ! (Cone, Sum 41)


Tous les soirs, quelle que soit la ville, dans la salle, il y a un ado qui a dépensé toutes ses économies pour acheter sa place, et il attend ce show depuis six mois, et il en rêve la nuit, il a arraché à ses parents la permission d'aller au concert, il mise toute sa vie émotionnelle sur ces trois heures de rock. Qu'il ait tort ou raison, c'est un fait : il mise tout sur toi. Si tu le déçois, tu brises quelque chose d'important. Alors, quand tu montes sur scène, il faut jouer pour lui, et pour lui seul. Et, quand le concert est fini, cet ado doit être encore plus épuisé que toi. (Bruce Springsteen)


Toute cette histoire à propos des fans qui viennent nous voir à l’hôtel ou qui passent dans les loges est très importante pour nous. On a une responsabilité envers nos fans, pas seulement parce qu’on veut garder le contact avec eux, mais aussi parce qu’ils ne nous sont pas indifférents. Je pense que nous sommes le groupe qui se préoccupe le plus de ses fans dans ce pays. On ne veut pas vivre leurs rêves à leur place, mais plutôt leur prouver qu’ils peuvent eux-mêmes les vivre. (Mick Jones, The Clash, 1978)


Tu as payé 10 dollars pour ce show ?? Tu dois avoir plus de fric que de cerveau ! (Brian Molko, Placebo)


Tu n'attendras pas de ta rock star qu'elle te guide. (Kurt Cobain, Nirvana)


Un fan de Manowar ne peut pas ne baiser qu’une seule femme, comme il ne peut pas aimer qu’une seule chanson de Manowar. (Joey, bassiste et compositeur de Manowar)


Un kid est venu me voir. Il avait un tatouage de Bon Scott sur le bras et il m’a dit : « Ce gars était mon héros, mais il s’en est allé. Je te souhaite bonne chance » Je suis resté là, pétrifié, à lui serrer la main ! Que répondre quand des gens sont prêts à placer ainsi leur foi en vous ? Depuis ce jour, j’ai chanté pour ce kid et pour tant d’autres comme lui ! (Brian Johnson, Interview - “Let there be light”)


Une foule, ça me fait toujours peur. On a l’impression, parce qu’on est un peu plus haut et qu’on a un micro, qu’on est le plus fort. Moi, je crois qu’il ne faut pas avoir peur de montrer ses doutes, sa fragilité. La force, je n’aime pas. (Renaud)


Vous avez acheté un billet sur lequel est écrit "Oasis", alors si vous n'aimez pas, barrez-vous. (Noel Gallagher, Oasis)

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact