MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

Oasis


Oasis est un groupe de musique rock anglais originaire de Burnage dans la banlieue de Manchester. Le groupe s'est formé en 1991 et a été l'un des groupes britanniques connaissant le plus de succès durant les années 1990.

Biographie d'Oasis

Site officiel

MySpace

 

CITATIONS

 

A 18 ans j'ai eu un déclic, j'ai compris sans doute que je n'étais bon à rien, que je ne trouverai jamais de boulot si je ne cultivais pas le seul don que j'avais. Le temps m’était compté si je ne voulais pas rejoindre mes copains dans la misère et l'héroïne. (Noel Gallagher, 1997)


A cause de George Best, Manchester United est le club des Irlandais du coin. Moi, toute ma famille est originaire d'Irlande et ma grand mère me tuerait si elle savait que je ne suis pas supporter de ce club. Comme dans ma famille on est six frères, Liam et moi, pour nous distinguer et pour avoir une raison de se foutre sur la gueule avec les 4 autres, on a choisi de supporter Manchester City. (Noel Gallagher, 1995)


A l'école, mes journées se résumaient à regarder par la fenêtre en attendant que sonne la cloche. Deux choses occupaient mon esprit : le football et la musique. Ah, la musique... Je rêve encore aujourd'hui d'en faire. (Noel Gallagher, 1996)


A l'époque de Definitely Maybe, j'étais plus inspiré pour écrire des chansons. Pourquoi ? Tout simplement parce que je n'avais pas d'argent. Maintenant je suis moins crédible que lorsque j'avais 20 ans. (Noel Gallagher, 2004)


A un moment on s'est retrouvés aux chiottes avec Jamiroquai. On était tous les trois en train de pisser et quand Liam s'est tourné vers Jay Kay il a hurlé son refrain le plus connu. J'en ai pissé dans mon froc ! (Noel Gallagher, 2000)


Alan White (Yes) est le nouveau Keith Moon, c'est un fan de l'équipe de foot de Charlton et il a appris à jouer avec le meilleur batteur d'Angleterre. Avec lui, en studio, la première prise est la bonne. (Noel Gallagher, 1995)


Alors ça y est, Noel se prend pour Eric Clapton ? Bientôt, il va avoir une queue de cheval. (Liam Gallagher, 1994)


Arthur Scargill (leader syndical lors de la grève des mineurs du début des années 80) avait une grande gueule mais il n'était pas le meilleur chanteur de rock'n'roll du monde, il n'était qu'une merde. (Liam Gallagher, 1997)


Au foot, nous serions l'équipe d'Italie : une formation honorable, mais capable de vrais coup de génie. Avec juste ce qu'il faut de violence, si nécessaire. (Noel Gallagher, 1994)


Aujourd'hui, mes morceaux sont plutôt bons. Je trouve que je suis meilleur que 90% des compositeurs actuels. Non, en fait je suis meilleur que n'importe qui. Excepté... Paul Weller et Paul Weller. (Noel Gallagher, 1994)


Avant de prendre ma retraite, je dois devenir meilleur qu'un certain groupe de Liverpool que je ne nommerai pas. (Noel Gallagher, 1996)


Avant mon arrivé dans le groupe, ils n'avaient pas grand-chose pour eux, hormis la petite gueule de star de Liam. Les autres connards n'avaient pas d'instruments dignes de ce nom, aucune attitude. (Noel Gallagher, 1994)


Avec les Chemical Brothers, j'apprends. Je suis nul face à l'univers des machines. Plutôt du genre à appuyer sur le bouton qui efface tout. (Noel Gallagher, 1997)


Avec Oasis personne ne regarde ce qu'il y a dans nos disques où comment sont nos concerts, tout ce qui leur importe c'est pourquoi Oasis a été le meilleur groupe de rock de son temps, pourquoi il a vendu tellement de disques et c'est cette image qu'ils veulent retrouver. (Noel Gallagher, 2000)


Bien sûr que j'aime Liam mais pas autant que les pots Noodles. (Noel Gallagher)


Bonehead a un plus beau cul que les Spice Girls. (Liam Gallagher, 1997)


Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, 1995)


Certains soirs, je suis vraiment au bord du chaos. Quand la trentaine viendra, l'attaque cardiaque ne sera plus loin. (Liam Gallagher, 1995)


C'est aux Etats-Unis, avec des groupes comme les Strokes ou les White Stripes, que ça se passe dorénavant. En Angleterre, le hip-hop a tout emporté sur son passage. Tous les jeunes portent des casquettes de base-ball et des chaines en or. Ils ont l'air de crétins. Nous avons perdu notre identité culturelle et musicale, et c'est bien dommage. (Noel Gallagher, 2004)


C'est la théorie de la relativité, n'est-ce pas ? Quand j'avais 15 ans, il en avait 10. On ne pouvait concevoir une vie sociale ensemble. C'est drôle de voir qu'on a fini dans le même groupe. (Noel Gallagher, 1996)


C'est ma mère qui a fait de moi ce que je suis, elle m'a respecté et m'a appris à respecter les autres. Et c'est ce que je fais, même si certaines personnes pensent le contraire. Je les emmerde. (Liam Gallagher)


C'est ok, je ne suis pas un joueur de guitare. Je suis un chanteur mais je me satisfais moi-même quand je joue de la guitare. Je connais des tas d'accords déjantés. Je ne joue pas comme toutes ces merdes, avec des accords habituels. J'ai des grandes mélodies et les paroles sonnent bien. (Liam Gallagher, 2000)


C'est pas un connard de son espèce qui va reprendre une de nos chansons, dites-lui qu'il aille bouffer de la merde et que si je le croise, c'est mon poing qu'il va prendre dans la gueule.
(Liam Gallagher, à propos de l'ex boy band Ronan Keating qui demandait autorisation au manager d’Oasis de faire une reprise du groupe).


C'est quand même pesant, tous ces photographes. Il m'arrive d'être chez moi en pyjama avec une tasse de thé à la main et soudain, à travers la vitre, on me balance un coup de flash dans la figure. Ils ne peuvent pas sonner à la porte, comme tout le monde ? (Noel Gallagher, 1996)


C'est très dur d'être modeste de nos jours, alors je ne veux pas essayer : Vous êtes tous de la merde. (Noel Gallagher)


C'est une bonne chose qu'on ait gagné ce prix parce que sinon nous allions détruire cet endroit (Liam Gallagher).


C'était génial d'entendre Columbia à la radio, une chanson que j'avais écrite. Et je me disais : "Bon, quoi qu'il arrive maintenant, j'ai au moins réussi ça. (Noel Gallagher, 1993)


Ce connard de Damon (Albarn, Blur) a raconté partout que je m'étais acheté une Rolls pour me balader dans Londres et frimer en saluant le petit peuple par la fenêtre. Ce petit minable sait parfaitement qu'on m'a fait cadeau de cette voiture mais continue à me traiter de bourgeois tout en prétendant être lui-même issu de la classe ouvrière. Quel idiot ! Ce ne sont pas quelques trous dans le jean qu'on porte qui font de vous un prolo. Tout le monde sait que Damon est un âne et un triste menteur. (Noel Gallagher, 1996)


Ce que les gens ne semblent pas comprendre, c'est que Liam et moi pouvons nous battre comme des chiens puis être les meilleurs amis du monde deux minutes plus tard. En vérité, on pourrait mourir l'un pour l'autre. (Noel Gallagher, 1996)


Celui qui boit le plus ? Je ne pense pas que ce soit un secret. C'est Liam bien sûr. C'est fou ce qu'il peut claquer comme tunes en alcool. Mais ça va, ça ne le rend ni stupide, ni violent. Au contraire, il me fait mourir de rire. (Gem, 2002)


Certaines personnes disent que nous sommes les Rolling Stones et que les mecs de Blur sont les Beatles. Nous sommes les Rolling Stones et les Beatles. Les mecs de Blur sont des singes (Noel Gallagher).


Ces fenêtres toutes plates me disent tout le temps, balance-moi une chaise dessus. (Liam Gallagher)


Ces gosses dans la rue, ils me serrent la louche mais moi je leur dit, C'est moi qui suis honoré de vous rencontrer. Je suis un vieux romantique. Toute cette reconnaissance me fait pleurer. (Noel Gallagher, 1996)


Cet album va faire un malheur. On chante mieux, on joue mieux, les chansons sont meilleures... Et moi, je suis plus beau que l'an dernier. (Liam Gallagher)


Chez Oasis, on ne prend jamais rien avant de monter sur scène. Le concert c'est sacré : on ne peut pas se permettre d'être défoncés. (Liam Gallagher, 1994)


Coté textes, ce que je fais est merdique. Je ne suis malheureusement pas John Lennon. (Noel Gallagher, 1996)


Dans le fond, ce qui me pousse à continuer, c'est que je pense à ma mère et à Liam. Si le groupe s'arrêtait, mon frangin ne pourrait rien faire d'autre de sa vie. Et ça, ma mère ne me le pardonnerait jamais. (Noel Gallagher, 1996)


Dans ma vie, j'ai écris trois chansons et deux d'entre elles étaient à chier. Mais j'ai écrit le refrain de Columbia. Je ne suis pas complètement inutile. (Liam Gallagher, 1995)


De ma vie je n'ai jamais ressenti la pression, c'est bon pour les faibles de se sentir écrasé. (Liam Gallagher, 1997)


De toute façon, plus rien n'est vraiment original dans le rock. Tout a déjà été fait. Demandez à Keith Richards, il vous le dira. Tout se fait autour de trente accords. Et il faut se débrouiller pour faire du neuf avec du vieux. (Noel Gallagher, 1996)


Depuis les Stones Roses, on a entendu que des conneries du genre Suede ou Blur. C’est bien trop adulte ou intellectuel pour nous ou pour les gosses des quartiers ouvriers des villes anglaises. (Noel Gallagher, 1994)


Des erreurs, j'en ai commis des tas, mais, jusqu'ici ça ne nous a pas nui. En fait je n'en vois qu'une seule qui serait irrémédiable : flinguer le chanteur. Et croyez-moi, l'envie est, parfois, très très forte. (Noel Gallagher, 1997)


Dig Out Your Soul ne va pas guérir le cancer. Mais je suis toujours excité quand Oasis sort un album. (Liam Gallagher, Rock'n'Folk N°494, 2008.)


Discipline ? Qu’est ce que ça veut dire ? (Liam Gallagher)


Donnez-moi des leçons de chant et alors je chanterai exactement comme n'importe qui. Je ne veux pas de ça. (Liam Gallagher, 1995)


Elle ne peut même pas mâcher un chewing gum et marcher droit en même temps, alors tu l'imagines écrire un livre, toi ? (Liam Gallagher, à propos de Victoria Beckham)


Embrace pourrait être bien si le chanteur prenait des cours de chant. (Noel Gallagher, Oasis, 1997)


En concert, nos chansons parlent pour elles-mêmes. Aucun besoin de se bouger le cul comme Guns N'Roses. Nous ne sommes pas exhibitionnistes, nous sommes des musiciens. (Noel Gallagher, 1995)


En tant que gémeaux j'ai toujours eu une double personnalité : j'étais à la fois certain de réussir dans la musique et tout aussi convaincu que je finirai ma vie au chômage. Je ne suis pas aussi taré que mon frère. (Noel Gallagher, 1997)


Encore une fois je m'excuse mais, en même temps, fuck ! (Noel Gallagher, 1997)


Entre 1976 et 1978, au début du Punk, j'étais trop jeune, j'avais onze ans. Un an après sa sortie, j'ai acheté Never Mind The Bollocks. C'était le premier album que j'achetais, donc ... C'est une influence massive, vraiment. (Noel Gallagher, 1997)


Entre 1994 et 1996, nous avons atteint des sommets de popularité inimaginables (...) Nous n'arriverons plus jamais à une telle popularité. Parce que cette période était complètement folle. (Noel Gallagher, 2005)


Entre le moment où vous quittez l'école et vos 30 ans, c'est la meilleure période pour faire n'importe quoi. (Noel Gallagher, 2005)


Est-ce que j'investirais de l'argent dans mon club de foot préféré, Manchester City ? Ça va pas la tête ? Je n'ai pas envie de me retrouver avec une bande de hooligans en train de gueuler devant ma porte dès que l'équipe perd ses matchs. (Noel Gallagher, 1996)


Evan Dando ? C'est pas un mauvais mec, juste un autre genre de groupie, un fruit cake. (Noel Gallagher, 1994)


Fondamentalement le rock c'est la jeunesse, passé un certain âge, vous cessez tout simplement d'être Rock n Roll. (Noel Gallagher, 2006)


George Harrison a toujours été le « Beatles silencieux ». Peut-être qu'il devrait continuer (Liam Gallagher, 1995).


Grâce à mes chansons, j'aurai les drogues et les filles. Pour pouvoir tirer un coup, il faut écrire de bonnes chansons. (Noel Gallagher, 1994)


Hey, vous avez payé quoi, 300, 500 balles pour être ici ce soir, mais vous auriez fait la même chose que moi, que vous soyez dans le showbiz ou pas. Je ne suis pas une putain de star, je ne suis pas une gonzesse, ni une tête de noeud, je suis une Rock Star et je ne fais pas de conneries par ici ou par là ! Oui, c'est vous Liam, oui VOUS ! (Liam Gallagher, Wemblay, 2000)


Il faudrait un peu arrêter avec ces conneries sur Blur et penser aux fans des deux groupes. Si j'avais 16 ans, j'aimerais Oasis et Blur à la fois. (Noel Gallagher, 1996)


Il n'y a aucun talent à avoir pour devenir chanteur de rock. Tu montes sur scène, tu te plantes devant le micro. C'est tout. (Liam Gallagher, 1994)


Il y a des millions de gens sur cette planète qui sont tous persuadés d’être uniques, mais rien de tel que les voyages pour prendre la mesure de notre insignifiance. Voilà le seul message à mes compatriotes qui pensent que le monde s’arrête à Douvres. (Noel Gallagher, 1995)


Il y a Elvis et moi. Je ne sais pas lequel d'entre nous deux est le meilleur (Liam Gallagher).


Ils ont l'air de putain d'amish. Vous savez ceux qui n'utilisent pas d'électricité ? Ceux qui font pousser leur propre nourriture et qui construisent des granges. J'ai besoin que la musique soit plus sexy que ça et soit jouée par des gens qui ont l'air un peu plus dangereux (Liam Gallagher, à propos du groupe Momford and Sons).


J'adore mes fans, mais à part eux je hais tout le monde. (Noel Gallagher, 2000)


J'ai atterri dans le meilleur groupe du monde. (Alan White)


"J'ai avec moi une des stars d'oasis". Mais qu’est ce que tu veux dire par UNE des stars d'Oasis ? (Noel Gallagher)


J'ai commencé à bouffer des champignons hallucinogènes vers 12 ans. Attention : pas vingt champignons à la fois. Plutôt dans les cent cinquante. (Noel Gallagher, 1996)


J'ai dis des vacheries bien plus dégueulasse sur beaucoup de gens, Liam lui est beaucoup plus à plaindre, il est poursuivi, ça lui apprendra d'avoir épousé une star. (Noel Gallagher, 1997, à propos de tabloïd)


J'ai écrit All Around The World immédiatement après notre signature avec Creation. J'étais fou de joie, je ne touchais plus le sol, j'ai écrit ça à l'époque. D'où le coté plutôt optimiste. (Noel Gallagher, 1997)


J'ai été blessé par ce que j'ai lu, je n'aime pas que ma femme lise que je baise à tour de bras dans son dos, je ne me suis jamais plaint quand on raconte que je me drogue ou que je bois, parce que c'est vrai mais qu'on ne raconte pas de conneries. (Liam Gallagher, 1997)


J'ai l'impression que les gens ont peur de moi, pourtant je ne suis un dictateur que le lundi et le mardi. (Noel Gallagher, à propos du staff)


J'ai perdu ma liberté le jour où j'ai su jouer de la guitare. (Noel Gallagher, 1997)


J'ai quelques amis qui sont fans de Manchester United, j'ai inscrits leurs gosses au Junior Blue (fan club de l'équipe de Manchester City), ils reçoivent une newsletter toutes les 6 semaines environ alors mes potes m'appellent en disant "arrête ça tout de suite !!!" "Non non c'est pas moi mec" et eux continuent "si c'est toi qui l'a fait et je veux que tu annules l'inscription de mon fils au Junior Blue tout de suite" "non non c'est pas moi". (Noel Gallagher, 2000)


J'ai quitté l'école à 15 ans. J'avais pas de boulot et pas un rond. Juste un tout petit peu de talent pour jouer de la guitare. (Noel Gallagher, 2000)


J'ai rencontré Paul McCartney deux fois. Il est sympa, un mec cool. Il aime Oasis et il aime ce qu'on fait. J'ai rencontré George Harrison une fois lors d'une soirée. Ça allait, on a parlé de Carl Perkins dont il est fan. (Noel Gallagher, 2000)


J'ai six ans de plus que Liam. Qu'est ce qu'on aurait bien pu se dire ? Avant de jouer ensemble, on ne s'est jamais vraiment adressé la parole. Je savais seulement qu'il avait plutôt mauvais goût : par exemple, il aime Tina Turner. L'horreur ! (Noel Gallagher, 1997)


J'ai toujours aimé les guitares, on voulait mettre des synthés mais les joueurs de synthé n'ont pas l'air cool sur scène, ils ont tout le temps la tête baissée, il n'y a jamais eu un joueur de synthé qui soit cool, excepté Elton John. (Noel Gallagher, Oasis)


J'ai toujours été beau gosse. Je ne me suis jamais fait planter par une minette. Et si ça merde avec une nana, je me tire. Il y en a toujours une autre au coin de la rue. (Liam Gallagher, 1994)


J'ai toujours rêvé de ça : les tournées, l'alcool, les drogues et tout un tas de minettes autour de nous. Tout ça me rend dingue de bonheur. (Liam Gallagher, 1994)


J'ai toujours su que nous serions énormes. Comment résister à de telles chansons ? Elles sont universelles. (Liam Gallagher, 1994)


J'ai vu beaucoup de gens devenir fous à cause du rock, j'ai vu des gens trembler devant moi, juste parce que c'était moi. Je n'ai pourtant fait qu'écrire des chansons, les mecs ! (Noel Gallagher, 2005)


J'aime bien les filles américaines. Enfin, jusqu'à ce qu'elles se mettent à parler. (Liam Gallagher, 1996)


J'aime bien que les filles aient envie de moi, je suis fou de ça, mais je commence à m'inquiéter quand c'est un mec qui vient vers moi, je n'ai rien contre les homos tant qu'ils ne touchent pas mes fesses. (Liam Gallagher)


J'aime le football encore plus que la musique. (Noel Gallagher, Rock'n'Folk N°494, 2008)


J'aime nos gosses. Mais je ne les aime pas autant que j'aime un bol de nouilles (Noel Gallagher).


J'aime tout chez Metallica, sauf leur musique. (Liam Gallagher)


J'aimerais bien jouer dans le stade de Wembley. (Noel Gallagher , 1996)

Wembley, putain, tu peux le faire tout seul. Aucune chance que je passe par là-bas. C'est une poubelle. (Liam Gallagher, 1996)


Jamais je ne jouerai dans un autre groupe qu'Oasis. Le jour où on arrêtera, je songerai à ma carrière solo. (Noel Gallagher, 1996)


J'aurais sans doute détesté John Lennon. Je crois que c'était un sale con. (Noel Gallagher, 1995)


J'écris chez moi mais personne ne peux voir le résultat, ces chansons ne seraient pas assez populaires pas assez commerciales, pourtant aucune maison de disque n'est digne de les entendre. (Liam Gallagher)


J'en ai eu marre de me réveiller avec une balle de golf dans le nez et du coton à la place de la tête. (Noel Gallagher, 2000)


J'espère que Morning Glory, ce disque, inspirera quelqu'un de se bouger le cul et de former un putain de groupe. Nous nous sentons très seuls maintenant. Si nous sommes les nouveaux Beatles, où sont les Stones ? Et les Who ? Et les Kinks ? (Noel Gallagher, 1996)


Je compose n'importe où. Chez moi, sur la route... parfois j'ai même pas besoin d'une guitare pour trouver une mélodie. C'est un don. Il m'arrive quand même de passer des nuits sans rien produire de valable. (Noel Gallagher, 1996)


Je connais tous les bars du monde entier ! (Noel Gallagher, 2005)


Je crois en un pouvoir supérieur. Mais je ne pense pas qu'un lundi matin un mec avec une barbe blanche n'ait eu rien d'autre à foutre que de créer des planètes. Tout ça c'est des conneries ! (Noel Gallagher, 1996)


Je déteste Alex James et Damon Albarn. J'espère qu'ils attraperont le sida et mourront (Noel Gallagher).


Je déteste toutes ces grandes rock stars complètement folles qui gémissent à propos du téléchargement. Au moins les gens téléchargent votre putain de musique, bande de cons. Ils vous accordent leur attention. Vous devriez comprendre ça putain. De quoi vous vous plaignez ? Vous avez cinq putains de grosses maisons, donc fermez-là ! (Liam Gallagher, 2010)


Je détesterai habiter avec un mec comme moi, je suis sûr que ma femme se plaint en douce. (Noel Gallagher, 1997)


Je fais le plus de boulot donc c'est normal que je gagne le plus d'argent, en plus je suis le plus beau. (Noel Gallagher)


Je fais mon truc et si les gens l'aiment tant mieux, s'ils l'aiment pas alors qu'ils se cassent et aillent s'acheter le putain de disque de Boyzone, tu vois c'est pas mon problème. (Noel Gallagher, 2000)


Je m'en fous de l'Amérique. Je l'emmerde l'Amérique ! Tout le monde veut réussir en Amérique, à ce qu'il parait ? Quelle ambition de merde ! (Liam Gallagher, Rock Sound n°50)


Je m'en fous, je ne m'habille pas pour l'Angleterre, je m'habille pour moi-même. (Liam Gallagher, 2000)


Je me défends, c'est tout. Il croit que c'est son groupe à lui et que les autres sont des moutons. (Liam Gallagher, 1994)


Je me fous carrément de tout. A part de ma mère et de John Lennon. (Liam Gallagher, 1994)


Je me fous de la brit pop, qu'est ce que la brit pop ? Le genre de musique que font Blur et Suede et qui n'est populaire qu'en Angleterre ? Oasis n'a jamais fait de brit pop, ça a toujours été un groupe de Rock'n'Roll anglais. (Noel Gallagher, 2000)


Je me suis réveillé avec 19 textos, ce qui veut habituellement dire que j'ai offensé quelqu'un dans une interview ou que quelque chose de mal est arrivé à la maison. Mais la nouvelle, était que City était rachetée par un prince Arabe. Du délire. D'abord, j'ai ri. Je ne peux toujours pas y croire. (Noel Gallagher, 2008)


Je n'ai jamais compris pourquoi tant de gens considéraient Joy Division comme un groupe noir et cafardeux. Ils ont quand même écrit l'une des chansons les plus romantiques de tous les temps, Love will tear us apart. (Noel Gallagher, 1995)


Je n'ai jamais été en panne d'inspiration. Je marche au feeling. (Noel Gallagher, 1996)


Je n'ai jamais pu saquer McCartney. C'est lui qui écrivait les chansons de pédé, les trucs mollassons. (Liam Gallagher, 1994)


Je n'ai jamais rencontré George Harrison, et Liam non plus. Donc je suppose qu'il a une perception totalement faussée de Liam par ce qu'il lit dans les journaux. Parce que s'il connaissait Liam... il ne dirait pas ça. Mais c'est pas grave. On t'aime tous George. T'es top ! (Noel Gallagher, 1997)


Je n'ai pas de liaison avec Madonna, par contre j'en ai une avec Guy Ritchie. (Noel Gallagher, 2008)


Je n'ai rien hérité de mon père. Sauf un cul atroce ! Mon père avait un cul très moche et moi aussi. A part ça, rien de ce connard. (Liam Gallagher)


Je ne carbure qu'à la Guinness. (Noel Gallagher, 2000)


Je ne conduirai jamais ma Rolls Royce moi-même, elle est trop grosse. Par contre, de temps en temps, je me laisse conduire. En particulier si je dois me rendre à une cérémonie de remise de prix ou à une avant première au cinéma. On ne sait jamais : des fois que je croise l'autre tête de noeud de Blur sur son petit vélo. Eh, boutonneux, t'as vu ma caisse ?(Noel Gallagher, 1996)


Je ne déteste pas Robbie Williams, je hais sa putain de musique ! (Noel Gallagher, 2005)


Je ne ferai jamais de duo avec Paul McCartney. Je suis devenu trop important pour ça aujourd'hui. (Noel Gallagher, 1997)


Je ne pense pas que les gens me pardonneront un jour. (Noel Gallagher, 1996)


Je ne prends désormais plus de drogues mais je bois toujours. J'aime boire. (Noel Gallagher, 2000)


Je ne suis ni excité ni nerveux d'affronter la scène, moi je suis la feignasse de la famille. C'est Liam qui adore être sur scène, je préférerais souvent rester à l'hôtel et roupiller. (Noel Gallagher, 1997)


Je ne suis pas fan de groupes comme Rage Against The Machine ou Metallica. Les Smashing Pumpkins, c'est déjà mieux : ils font des singles de qualité. Je suis plus excité par un bon vieux Led Zeppelin ou un Motörhead. (Noel Gallagher, 1997)


Je ne suis pas Phil Spector ou Brian Wilson. Je n'ai pas l'impression d'être moins important que ma musique. Je n'ai pas l'impression d'être son esclave. (Noel Gallagher, 1997)


Je ne suis pas un homme politique ou un prêcheur mais je sais ce qui est bien. Prends la religion. Tu envoies Dieu se faire voir une bonne fois pour toutes et te voilà toi-même. (Liam Gallagher, The Face)


Je ne suis pas une boule de nerf 24h/24, je suis atrocement normalement plat, anodin, je suis si normal que ça en est douloureux. (Noel Gallagher, 1997)


Je ne suis pas une rock star mais une star du rock. (Liam Gallagher, 2008)


Je ne veux pas qu'Oasis devienne prisonnier du gigantisme des stades. J'ai l'impression que U2 fait plus dans la logistique que dans la musique. (Noel Gallagher, 1997)


Je ne veux surtout pas être Mick Jagger, continuer à faire semblant à 55 ans. (Noel Gallagher, 1997)


Je me fous bien de savoir comment je vais mourir. Je vis pour l'instant présent, pas pour la postérité. Et si je file en enfer, tant mieux. Je n'ai aucune envie d'aller au paradis, on se fait chier, au paradis. Le paradis, c'est bon pour les Inspiral Carpets et les bonnes soeurs. (Noel Gallagher, 1995)


Je me suis acheté une très jolie veste au Japon. Mais avec cet amas de gens quelqu'un avec un stylo a fait une trace sur ma veste. C'est le mauvais côté de la célébrité mais sinon ça va (Noel Gallagher).


Je me suis fait arrêter avec 1g de coke, et j'ai eu un avertissement. C'est la loi, la 1ère fois on vous laisse tranquille ; mais si ils m'y reprennent alors j'irai en prison. C'est pour ça que j'ai arrêté, même si des gens pensent le contraire. Je n'ai aucune envie d'être arrêté et de me retrouver enfermé avec un tas de pédés ! (Liam Gallagher)


Je ne déteste pas Kylie Minogue, mais je hais sa musique passionnément. (Noel Gallagher)


Je ne souhaite pas la mort à la famille royale mais je les voudrais sérieusement mutilés. Je leur enlèverais les jambes (Noel Gallagher).


Je pense que Lee Mavers (The La’s) est meilleur que moi. De notre génération, c'est le type le plus doué. (Noel Gallagher, 1994)


Je peux regarder MTV des journées entière sans être inspiré. (Noel Gallagher, 2002)


Je sais que la presse britannique va nous encenser, puis probablement nous descendre l’année prochaine. Ils commenceront alors à  nous envoyer des journalistes qui ne nous aiment pas pour chroniquer nos concerts. Nous le savons tous, alors qui s’en soucie ? C’est ridicule de se plaindre de ça. Cela fait partie du jeu. (Noel Gallagher, 1994)


Je suis dyslexique. Parfois, je donne des textes à Liam et il manque les deux mots-clés de la phrase. (Noel Gallagher, 1996)


Je suis le cerveau du groupe. Liam est le crétin de la bande. Et les trois autres sont les trois autres. (Noel Gallagher, 1996)


Je suis Liam Gallagher et je joue dans Oasis. Le Monde entier est jaloux de moi et il a raison de l’être (Liam Gallagher).


Je suis moi, pas Morrissey. Je suis pas Dylan. Je suis pas Brett Anderson. Ils sont meilleurs paroliers que je ne serai jamais. (Noel Gallagher, 1996)


Je suis né dans la working class, je me sens toujours de la working class et je crèverai en étant encore de la working class. (Noel Gallagher, 1996)


Je suis peut-être agressif, mais en tous cas je ne suis pas un putain d'hooligan. (Liam Gallagher, 1994)


Je suis retourné chez ma mère après quelques jours pour voir si je n'avais pas reçu de coup de fil, et elle me dit :
— Un gars appelé Noel Gally-Gally quelque chose a appelé.
— Quoi ? Noel Gallagher ?
— Ouais c'est ça, il avait l'accent du nord.
— Mais tu sais qui c'est non ? Noel Gallagher, d'Oasis !
— Qui c'est Oasis ?
— Ok... j'allais éclater en sanglot
(Alan White)


Je suis un énorme collectionneur de disques. J'en possède des milliers en vinyle ou en CD. Beaucoup d'albums des Beatles - en mono, en stéréo, en passages différents selon les pays et en bootlegs - et des groupes anglais des sixties : Kinks, Who, Small Faces, Creation...(Noel Gallagher, 1996)


Je suppose que ça m'arrive d'être triste mais pas pendant longtemps. Je me regarde dans le miroir et je me dis : « qu'est ce que tu es putain de beau ! » Et puis je vais mieux (Liam Gallagher).


Je te le dis direct, OK ? Ton groupe n'est qu'un sac de merde. (Liam Gallagher, à Damon Albarn de Blur)


Je tire toujours beaucoup de fierté à boire et à baiser. (Noel Gallagher)


Je vais en vacances sur l'ile Moustique pour me couper du monde, et un des douaniers me sort Morning Glory  et me demande un autographe. Je lui demande comment il peut connaitre le groupe et il me dit « MTV, mon pote...C'est la puissance de l'Amérique » (Noel Gallagher, 1996)


Je vais m'en aller de Londres pour quelques temps, je ferai mieux d'aller me geler les couilles à la campagne en écrivant quelques chansons, et en me relaxant plutôt que de rester dans ma putain de maison à me demander qui fait une fête aujourd'hui. (Liam Gallagher)


Je veux que le groupe soit énorme en Australie. On l'est déjà ?! Et bien je veux être plus grand que ça. (Liam Gallagher, 2005)


Je vis pour maintenant. Pas pour ce qui va se passer quand je serai mort (Liam Gallagher).


Je vis trop vite et je suis dingue de faire ça. Certains soirs je manque de perdre connaissance. Quand j'aurai 30 ans j'aurai des attaques cardiaques, sûr. Je n'ai pas beaucoup d'ambition. J'avais un rêve, je l'ai réalisé et je suis en train de le vivre. Quand tout ça m'ennuiera, alors ce sera fini. (Liam Gallagher, Alternative Press)


Jésus aurait-il été pervers s'il avait eu un paquet de chips sur la tête ? (Liam Gallagher)


J'irai en enfer pas au Paradis. Le Diable a le meilleur matériel. Qu'est-ce qu'il a Dieu ? Des tapis inspirants et des nonnes (Liam Gallagher).


John Lennon se prenait pour Dieu. Je me prends juste pour John Lennon. (Liam Gallagher)


Joue One et ferme ta gueule sur l'Afrique (Liam Gallagher, à propos de Bono, U2).


Joy Division, pour moi, c'est du vent. Quatre putains de raseurs de leur mère, des connards morbides. Venir de Manchester ne signifie rien pour nous. C'est juste une foutue ville du Nord. (Liam Gallagher, 1994)


Keith Moon (The Who) est mon idole. (Alan White, 1998)


Kurt Cobain ? Un pauvre con de dépressif qui ne pouvait pas supporter la gloire. (Liam Gallagher, 1994)


L'album des Stones Roses, quelques disques des Beatles et Definitely Maybe : avec ça, je peux partir vivre sur une île déserte. (Liam Gallagher, 1994)


L'année dernière on jouait devant plus de 200 000 personnes alors 60 000 californiens ça fait un peu intime. (Noel Gallagher, 1997)


L'autre jour, à Knebworth, je vois Mick Hucknall de Simply Red trainer dans nos loges, dans une zone réservée à nos amis et notre famille. Alors, là je demande : Est-ce qu'il fait partie de nos amis, Est-ce qu'il fait partie de notre famille ? Non, alors dehors ! Ce type me fout en rogne. Il n'y a qu'à regarder sa tête. (Noel Gallagher, 1996)


L'autre jour, Alan McGee débarque chez moi et offre une petite culotte transparente à ma copine. Foutu rouquin d'Ecossais, quel besoin a-t-il d'acheter une culotte à trous à ma copine ? (Noel Gallagher, 1996)


L'autre jour, je vois Justine d'Elastica et je lui demande de sortir ses nichons. Franchement, pourquoi elle se vexe, cette conne ? (Liam Gallagher, 1995)


L'autre jour quelqu'un me disait qu'il avait réécouté Be Here Now et qu'il trouvait que l'album sonnait très bien. Mais j'ai eu du mal à le croire. Ce disque évoque trop de mauvais souvenirs. (Noel Gallagher, 2000)


La britpop ne signifie rien. Oasis est un groupe de rock'n'roll. Le meilleur au monde. (Gem, 2002)


La cocaïne fait dire beaucoup de conneries... (Noel Gallagher, Rock&Folk, 2001)


La colle, j'en sniffe six fois par jour. Aucune drogue ne vaut la colle. Je me fous de la cocaïne, mon truc à moi c'est la colle. J'ai commencé lorsque j'avais 14 ans et depuis, chaque jour, je sniffe ma colle. (Liam Gallagher, 1994)


La démocratie ça n'a jamais été mon truc, c'est moi qui ai le dernier mot ou je me casse. (Noel Gallagher, 1997)


La gloire ne m'est pas tombée dessus à 18 ans. J'ai vécu avant Oasis, je sais ce que c'est que de vivre avec 30 livres sterling par semaine. Alors la tête qui enfle, je laisse ça aux autres. (Noel Gallagher, 1995)


La musique met le grappin d'un coup sur les gens. Pendant ce concert j'ai senti quelque chose de dingue en moi qui ne m'a plus quitté depuis. Ian Brown m'a impressionné parce qu'il avait l'air d'un vrai mec ; il chantait un peu faux, mais ça n'avait aucune importance. Il m'a mis un vrai coup de pied au cul. (Liam Gallagher)


La première fois que les Smiths ont joué à Top Of The Pops, ils l'ont fait pour moi. Depuis ce jour, je veux être Johnny Marr. (Noel Gallagher)


La presse musicale adore parler de pression de la vie en tournée. Nous on s'arrange pour qu'il y ait juste un peu de baston dans le bus. Il manquera probablement une dent à l'un d'entre nous quand on montera sur scène, mais on jouera et puis on recommencera à se disputer. (Liam Gallagher, 1995)


Laissez-les écrire ce qu'ils veulent, ils ne savent pas qui je suis, parce qu'ils n'ont jamais pris la peine de demander qui je suis. Tout ce qu'ils font c'est d'écrire leurs petites merdes dans leur coin, dans leur tête ils ont cette putain de petite version de Liam et c'est un fou. (Liam Gallagher, à propos des tabloïds, 2000)


L'essentiel, c'est de produire des albums de qualité. Des disques dont on peut être fiers. Il est hors de question de vendre son âme contre une gloire éphémère. (Noel Gallagher, 1997)


Le batteur de Blur, je ne le connais pas, le guitariste j'ai quelques heures à lui consacrer mais le bassiste et Damon, je souhaite que ces deux enculés se chopent le SIDA et en crèvent. (Noel Gallagher)


Le départ de Bonhead et de Guigsy nous a posé problème pendant environ.... 1 heure. Après on s'est dit que c'était parfait. Y'a de toute façon quelqu'un qui joue chez Oasis. (Liam Gallagher, Nulle Part Ailleurs, 2000)


Le jour ou je poserai ma guitare et ou je commencerai à me balader partout sur la tête des gens, alors ils auront le droit de monter sur scène. (Noel Gallagher)


Le parking de l'hôtel était plein de chambres à coucher, on avait bien bossé cette nuit là ! (Liam Gallagher, 1994)


Le problème de toutes ces vielles rock-stars, c'est qu'elles firent des choses bien pire que nous dans leur jeunesse. David Bowie a fait un salut hitlérien à la gare Victoria. Je n'ai pas oublié, et je n'oublierai jamais. (Noel Gallagher, 1994)


Le truc avec nous c'est qu'on n'est pas des menteurs, si quelqu'un nous demande si on prend de la drogue, on va dire oui, m'a mère ne m'a pas élevé pour que je mente. (Noel Gallagher)


Lennon avait raison : Les Beatles étaient plus célèbres que Jésus. Nous sommes donc plus grands que Jésus, et bientôt plus grands que les Beatles. (Noel Gallagher, 1995)


Les Beatles au début c'était de la merde. Je les aime à partir de "Revolver" (Noel Gallagher, Six Month On The Road With Oasis)


Les autres groupes s'amusent avec des putes et de la cocaïne, et nous qu'est ce qu'on fait ? Des jeux de société. (Noel Gallagher, 2006)


Les Beatles était plus connus que Jésus nous sommes maintenant plus connus que les Beatles.
(Noel Gallagher)


Les Beatles ont une chanson pour chaque jour de votre vie, que vous vous sentiez bien, mal, dépressif, joyeux, bourré, stone, quelle que soit votre situation, les Beatles sont bons pour vous. (Noel Gallagher, 2000)


Les États-Unis ? Rien à branler. Tout ce qui m'importe, c'est que ces gens-là achètent nos disques. (Noel Gallagher, 1995)


Les gens détestent les putes comme Phil Collins. Si ce n'est pas le cas, ils devraient (Noel Gallagher).


Les Japonaises sont géniales. Elles se pointent simplement vers toi et te demande Tu veux coucher avec moi ce soir ? (Liam Gallagher, 1996)


Les journaux balancent des titres du genre : Oasis et la drogue : le choc. Franchement, un choc pour qui ? Ce serait bien plus surprenant si d'un seul coup nous décidions d'aller à l'église chaque dimanche. Oasis et l'église : le Choc. (Noel Gallagher, 1996)


Les livres, c'est bon pour les connards, les péteux. En ce qui me concerne, je n'ai jamais ressenti le besoin de vivre les histoires des autres, la mienne me suffit. Ceux qui lisent des livres, c'est qu'ils n'ont aucune imagination, ils ont besoin d'être pris par la main. Ils sont bien incapables de lire leur propre cerveau, leurs propres pensées. Les miennes me suffisent amplement. (Liam Gallagher, 1997)


Les livres et la techno, c'est pour les tapettes. L'alcool et les cigarettes, c'est pour les rockeurs. (Liam Gallagher)


Les mecs d'Oasis ne pissent qu'à deux endroits : aux chiottes et dans leurs pantalons. (Liam Gallagher, Accusé d'avoir uriné dans le couloir d'un hôtel)


Les One Direction ? Ce sont tous des suceurs de bite qui finiront en désintox avant leurs 30 ans. (Noel Gallagher, Esquire, 2015)


Les ordinateurs c'est de la merde. Tout ce qu'il faut faire, c'est acheter des guitares ! (Noel Gallagher)


Les paroles d'une chanson ? Rien à foutre ! Ce qui compte, ce sont les mélodies, rien que ça. (Noel Gallagher, 2002)


Les problèmes du monde n'ont pas à être résolus par des groupes de rock. (Liam Gallagher, Rock'n'Folk N°494, 2008)


Liam à la plus grande voix et le plus gros ego ! (Noel Gallagher, 2005)


Liam a une Rolex et j'ai une Rolls-Royce. C'est étonnant vu que je ne sais pas conduire et que Liam ne sait pas lire l'heure (Noel Gallagher).


Liam : Dans ma vie, je ne chanterai que tes chansons et celles de John Lennon. Noel : Moi, je ne vois personne d'autre pour chanter mes chansons : ce sera toi ou John Lennon. (Liam & Noel Gallagher, 1994)


Liam est grand, il n'est pas aussi con qu'il en a l'air. Il peut se débrouiller tout seul. (Noel Gallagher, 1997)


Liam est le roi des mecs. Pas moi. Je suis le roi des rois ! (Noel Gallagher)


Liam est remplaçable.(Noel Gallagher, 1995)


Liam m'a menacé d'emménager à côté de ma maison de campagne, je ferai mieux de prévenir la police. (Noel Gallagher, 2000)


Liam m'annonce qu'il se fiance avec Patsy et me dit que je ferais bien de faire pareil avec Meg. Je lui réponds d'aller se faire foutre. J'ai déjà assez de boulot comme ça. Et puis, à quoi bon claquer dix plaques pour une fête de mariage ? Je préfère m'acheter une bagnole ou une guitare. (Noel Gallagher, 1996)


Liam veut qu'on se rappelle de lui comme de Sid Vicious. (Noel Gallagher)


Live Forever a été écrite en pleine période grunge, Nirvana chantait I Hate myself and I want to die. Je me suis dit : très peu pour moi, j'aime bien le mec et tout, mais très peu pour moi. Pas question que les junkies viennent me dire qu'ils se haïssent et veulent mourir. Ce morceau n'était pas une réponse, mais je me suis dit, les mômes n'ont pas besoin d'entendre çà. (Noel Gallagher, 2006)


Ma mère n'avait plus le droit de manger le corps du Christ parce qu'elle voulait se protéger d'un mari violent. La Religion a tourné le dos à ma mère, j'ai immédiatement tourné le dos à la Religion. (Liam Gallagher, 1997)


Ma religion ? Ce sont les Beatles. (Liam Gallagher, 1994)


Maintenant, on boit tous du Pepsi ! (Noel Gallagher, 1994)


Maintenant, tout le monde veut nous rencontrer. Plus moyen d'aller à une fête sans qu'on me présente à Mick Jagger ou Al Pacino. Il y a toujours une attaché de presse derrière ces gens-là pour leur dire qu'une petite photo avec moi serait bonne pour leur image. (Noel Gallagher, 1996)


Marcus Russell vient me border quand j'ai fait le con. C'est mon géniteur, bien sûr, mais... je me fais chier dans la vie. Alors pour réagir, il m'arrive de me mettre dans de sacrés pétrins. Je fais mes conneries de Liam, tu vois. Et parfois j'ai besoin d'aide. (Liam Gallagher, 1997)


Même si son maillot n'est pas de la bonne couleur, Cantona est un joueur de légende, il devrait faire partie de notre groupe ! (Liam Gallagher, 1995)


Mes chansons n'ont pas de message. Je préfère décrire ce que je vois. J'ai longtemps essayé de résumer le sens de l'existence dans mes textes. Je suis passé récemment à des paroles plus sociales, plus ancrées dans le réel, qui touchent peut-être plus les gens. (Noel Gallagher, 2005)


Michael Jackson ? Pour qui il se prend celui là ? Pour moi ? (Noel Gallagher, 1996)


Moi et Bonehead, on n'a qu'à aller dans un hôtel et on le vide par la fenêtre. (Noel Gallagher)


Mon Beatle préféré, c’est John Lennon. Un vrai caractère, un héros absolu. J’admire cette faculté qu’il avait de se moquer de tout, hormis des Beatles et des chansons. McCartney écrivait sans doute de meilleures mélodies mais, à mes yeux, il n’arrivait pas à la cheville de Lennon. Pourtant, j’aurais sans doute détesté Lennon si je l’avais rencontré, je crois que c’était un sale con. (Noel Gallagher, 1995)


Mon frère est devenu un vrai Gallagher, ce n'est plus qu'une feignasse ! (Noel Gallagher, 2005)


Ne me demande pas quel disque je mettrai pour faire l'amour. Je n'écoute pas de musique dans ces moments-là. C'est un truc de Français, moi je suis Anglais, on fait pas ça chez nous... Ou alors ça serait Anarchy In The UK des Pistols. (Noel Gallagher)


Noel est fier, il ne reviendra pas. Il sait qu'il pourrait faire un album solo qui marche. Ils finiront probablement par travailler à nouveau ensemble. Quand vous aimez quelqu'un, vous lui donnez une seconde chance. (Alan Mc Gee, Août 2009)


Non, je suis fier d'être moi, je ne joue aucune comédie. (Liam Gallagher, 2000)


Nos gardes du corps ? Ils servent surtout à nous tenir à l'écart l'un de l'autre, Liam et moi. (Noel Gallagher, 1996)


Nos nouvelles chansons sont super couillues. (Liam Gallagher)


Nous ne sommes pas arrogants, juste le meilleur groupe du monde. (Noel Gallagher, Oasis)


Nous prétendons devenir plus important que les Beatles, mais comme tout le monde, nous savons pertinemment que cela n'arrivera jamais. (Noel Gallagher, 1996)


Nous sommes de la classe ouvrière, ou plus exactement : nous sommes La classe ouvrière. Les cambriolages et les vols d'autoradios, on a connu, merci ! (Noel Gallagher, 1996)


Nous sommes le plus grand groupe du pays. Le meilleur du monde ? Oh, oui. Pour moi, je suis le meilleur compositeur du monde. Je suis au minimum au niveau de Neil Young. Et de U2. Et de Paul Weller. Voila les gens que je respecte. (Noel Gallagher, Alternative Press)


Nous sommes le putain de meilleur groupe du monde, enfin à mon avis. (Noel Gallagher, 2008, Rock&Folk n° 494)


Nous sommes les meilleurs grâce à nos disques et nos concerts, et nous en sommes là sans avoir jamais léché les pompes de quiconque. (Noel Gallagher, 1996)


Nous sommes parmi les derniers à avoir émergé avant Internet et le téléchargement. Il faut donc être réaliste : nous ne vendrons plus jamais autant de disques. (Noel Gallagher, 2005)


Nous sommes tous fans de Pink Floyd. (Noel Gallagher, Rock'n'Folk N°494, 2008)


Nous sommes un putain de groupe de rock and roll et je suis une putain de rock star. (Liam Gallagher)


Oasis, c'est un nom que je n'aime toujours pas. Mais il a l'avantage d'être court et facile à retenir. (Noel Gallagher, 1996)


Oasis n'est pas ma propriété, ni celle de Liam. C'est un vrai groupe. (Noel Gallagher, 2002)


Oasis n’existe plus. Je crois que nous le savons tous. Donc c’est fait. Je le sais. Sans aucun doute. Et c’est dommage, mais c’est la vie. On a eu un beau parcours. Ce qui s’est passé avec Oasis c’est que… nous avons arrêté Oasis. Personne ne l’a fait pour nous, ce qui était plutôt cool. (Liam Gallagher, 2009)


Oasis ne devrait pas sortir d'album en 1996. On sera moins présents car on en a marre de diriger le rock anglais ! (Noel Gallagher, 1995)


Oh mec, c'était superbe ! J'ai regardé le parking de l'hôtel le lendemain et il était plein de chambres à coucher ! Il a fallu bosser dur pour arriver à ça.(Liam Gallagher)


On a cambriolé des maisons et piqué des autoradios, on aime les nanas et on dit des gros mots et on fait chier le monde. (Noel Gallagher, 1996)


On a démoli des hôtels parce que c'est marrant et que c'est quelque chose qui arrive quand on court dans tous les sens avec cette énergie dingue en soi. Et on a fini par tout rembourser de toute façon. A un moment c'est devenu complètement fou. Je donnais des interviews le dos tourné à la fenêtre et quand je disais que c'était du baratin toute cette histoire d'hôtels démolis, je voyais le journaliste regarder par dessus mon épaule et sa mâchoire se décrocher parce qu'il voyait tous ces trucs passer devant la fenêtre. Des lits, des penderies, n'importe quoi. (Noel Gallagher)


On a enregistré Morning Glory en 2 semaines et je suis rentré chez moi.  Je frappe à la porte de ma mère et lui dis « Je suis de retour les enregistrements sont terminés » et elle réplique  : « Mon dieu ! Quelle sorte d'album est ce que vous avez fait en si peu de temps ». (Liam Gallagher, 1999)


On a rencontré John McEnroe après un concert et il était super, complètement allumé. Il a tiré sur un joint et a bu un verre et nous a dit qu'il nous aimait vraiment et qu'il jouait lui-même dans un groupe. Il a commencé à nous chanter une chanson qui disait "T'arrives pas à être sérieuse / Tes doubles fautes me rendent dingue" et je lui ai dit que ouais, c'était super. Il est complètement givré.(Liam Gallagher, Oasis)


On est fini depuis longtemps, mais on continue pour l'argent. (Liam Gallagher, 2006)


On jouait à fond la gomme et soudain ce type se pointe devant moi. Il m'en a mis un en pleine tronche. Aussitôt, j'ai réagi instinctivement avec ma guitare. J'avais les boules d'avoir abîmé ma Gibson Les Paul sur la tronche de ce con. (Noel Gallagher, 2005)


On m'a invité au Festival de Cannes. Manque de pot : Damon de Blur y était aussi. Et le voilà qui raconte partout que je suis allé là-bas pour faire comme lui. Il s'imagine vraiment que je n'ai rien de mieux à faire que de le suivre partout avec son gros boudin de copine ? (Noel Gallagher, 1996)


On n'a jamais écrit mieux que Hey Jude, une chanson d'une grande simplicité. Alors pourquoi moi, Noel Gallagher, devrais-je me compliquer la vie ? (Noel Gallagher, 1994)


On n'a pas de relation particulière avec la presse. Ce sont eux qui nous appellent pour des interviews, pas nous. Cela dit, c'est vrai que nous avons eu besoin d'eux à nos débuts. Pendant à peu près 7 minutes ! (Liam Gallagher, 1995)


On s'est tous mariés en moins d'un mois, ouaip. Je suppose qu'il a suffi que l'un d'entre nous saute le pas et hop, elles se sont toutes passé le mot, après c'était foutu. Et moi ? Et moi ? (Noel Gallagher, 1997)


Oui j'ai eu une addiction à la drogue. C'est la différence entre la classe moyenne et la classe qui travaille. La classe moyenne expérimente les drogues alors que ceux qui travaillent tombent dedans (Noel Gallagher).


Oui je me suis adouci, mais pas au point d'aimer Coldplay ou Radiohead. Je ne les déteste pas, je n'ai pas envie qu'ils aient un accident, je pense juste que leur fans sont ennuyeux et moches et qu'ils ne donnent pas l'impression de passer un bon moment (Liam Gallagher).


Parfois, je me retrouve seul dans ma chambre d'hôtel et je me demande ce qui m'arrive. Je me demande ce que j'ai bien pu faire pour mériter cette gloire. (Noel Gallagher, 1996)


Partir en tournée est devenu un putain de boulot... et ça me fait chier ! (Noel Gallagher, 2005)


Personnellement je pense que n'importe qui portant un caleçon de cycliste mérite - pour toute esthétique - de se faire enfoncer la tête dans une cuve remplie de la sueur de Sylvester Stallone. (Noel Gallagher, à propos de Paul Weller)


Pete Doherty a besoin d'une baffe. Et plus tôt il l'aura, mieux ce sera (Liam Gallagher).


Pj Harvey est un vrai cauchemar. Ce qui lui faudrait, c’est un bon steak. Elle est maigre comme un parapluie. (Liam Gallagher, 1995)


Pour être honnête, on aurait signé avec n'importe qui. Mais, là, c'était Creation Records. Jesus and Mary Chain, Primal Scream, My Bloody Valentine. Imaginez ! Je crois au destin, et tout ça était écrit. (Noel Gallagher, 1996)


Pour les gamins de 16 ans, nous représentons énormément. Nous sommes leurs Beatles, de la même manière que les Smiths et The Jam ont été mes Beatles. (Noel Gallagher, 1996)


Pour moi, les Pistols étaient infiniment meilleurs que Clash. (Noel Gallagher, 1995)


Pour tout le monde, The Wall est ringard, mais pour moi, c'est l'un des plus grands albums de tous les temps. (Noel Gallagher, 1995)


Prendre des drogues n'est pas pire que de prendre le thé, d'ailleurs certains ministres sont des junkies notoires. (Noel Gallagher)


Peut-être que les Beatles n'auraient jamais dû s'arrêter de tourner et jamais dû se séparer. Mais je ne leur reconnais pas la moindre faiblesse. Mis à part Yoko Ono probablement. Noel Gallagher, 1996)


Quand je fume de l’herbe, je me sens trop déconnecté de la réalité et je deviens très paresseux. L’alcool me procure des sensations autrement plus agréables et autrement plus fortes. (Liam Gallagher, 1995)


Quand je suis à jeun je suis timide, c'est pour ça que je bois, pour retrouver ma grande gueule, pour devenir quelqu'un. (Liam Gallagher, 1997)


Quand Liam est sur scène, il ne sait rien faire d'autre qu'être Liam. Et personne n'est meilleur que lui dans ce domaine. Je suis content de l'avoir comme chanteur. Moi, je serais minable à son poste. (Noel Gallagher, 1996)


Quand Liam hurle, cela monte si vite, si fort, que tout le monde fout le camp. (Noel Gallagher, 2005)


Quand mon frère est con, je lui en colle une. Et si je déconne, il m'en colle une. Quoi de plus normal ? Hier soir, on s'est engueulé pour le prix d'une boite de haricots blancs. (Noel Gallagher, 1994)


Quand vous avez vu un concert d'Oasis, vous les avez tous vus. (Liam Gallagher, 1995)


Qu'est ce que Liam se dit le matin quand il se regarde dans le miroir ? T'es classe mec. T'es un putain de tueur toi ! (Liam Gallagher, 2000)


Qu'est ce qu'une fille doit faire pour te plaire ? Faire chauffer la putain de bouilloire. (Liam Gallagher, 1997)


Quelqu'un m'a dit que Supersonic c'était à propos de la prostitution enfantine, merde ! C'était à propos d'un rottweiler qui s'appelait Elsa et qui trainait dans le studio. (Noel Gallagher)


Radiohead, ils sont pas mal. Je pense qu'ils pourraient accélérer certaines chansons. Ils sont un peu trop lents. (Noel Gallagher, 1997)


Robbie Williams ? Le gros chanteur de Take That ? (Noel Gallagher).


Sans ce groupe, je n'aurais rien fait de ma vie. Je serais resté chez moi, impassible, assis sur une chaise. (Liam Gallagher, 1994)


Shaun Ryder voulait être pote avec moi, mais je n'ai pas l'intention de le laisser faire. On ne devient pas mon pote parce qu'on a été célèbre quelques mois dans sa vie. (Liam Gallagher, 1994)


Si je devais choisir entre une première partie d'U2 ou une première partie de Guns' N Roses, je prendrais Guns' N Roses, pour leur donner une leçon et leur montrer ce qu'est du vrai rock. (Noel Gallagher)


Si je dois me planter, je me planterai. A quoi bon lever le pied ? Maintenant, si Oasis doit finir dans le mur, alors je crèverai en même temps que le groupe. Et si crash il doit y avoir, alors ce sera le plus beau crash de tous les temps. (Noel Gallagher, 1994)


Si je n'étais pas musicien je serais... je ne sais pas. Dieu peut-être ? Ça a l'air d'être un boulot sympa (Liam Gallagher).


Si nous avions mis trois ans à enregistrer Don't Believe The Truth, j'aurais trouvé un autre boulot. (Liam Gallagher, 2005)


Si on m'invite à boire le thé à Buckingham, j'irai sans hésitation, ne serait-ce que pour voir si la Reine a du cran. Je ne vais pas quand même pas me la jouer socialiste et refuser l'invitation. (Noel Gallagher, 1996)


Si un gosse plonge dans le trip Sex, Drugs and Roch'n'roll à cause de nous, c'est un crétin. S'il croit en ce genre de fantasme, c'est que quelqu'un a échoué quelque part. (Noel Gallagher, 1996)


Si vous pensez que je suis aux anges ici, vous vous plantez lourdement. (Liam Gallagher, Wemblay, 2000)


'Slide Away' aurait du être un single mais après la sortie de 'Cigarettes and Alcohol' ça aurait été le cinquième single. Alors j'aurais exigé un jet. Michael Jackson a sorti plus de singles et il a un singe et un jet. Moi, je me fous du singe, mais je veux un avion. (Noel Gallagher, 2006)


Sortez acheter l'album les mecs, parce qu'il faut que je fasse construire un autre parking pour l'hélicoptère. (Noel Gallagher)


Suede ? On dirait un peu les Schtroumpfs, non ? Ce mec prend de l'hélium pour chanter ? (Noel Gallagher, 1996)


Sur scène, je me sens un peu comme Elvis. (Liam Gallagher, 1995)


Sur notre premier album, on évoquait notre rêve d'être des pop stars. Sur le deuxième, on vous raconte notre vie de pop stars. (Noel Gallagher, 1995)


Tant que vous n'aurez pas jeté un poste de télévision par une fenêtre, vous ne saurez pas la joie que ça procure (Noel Gallagher).


Télécharger c'est la même chose que ce que j'avais l'habitude de faire. J'enregistrais sur cassettes les chansons que j'aimais. Ça ne me dérange pas.(Liam Gallagher, 2010)


Tout ce que j'ai jamais voulu faire c'était un disque, mais c'est facile : tu prends ta guitare, tu piques quelques mélodies à quelqu'un de préférence mort, pour qu'il ne puisse pas te poursuivre en justice, tu les changes un peu, tu prends ton frère dans le groupe, tu lui fous quelques claques à tout bout de champs, et le disque est vendu ; je suis probablement le mec le plus chanceux de la planète, après notre Liam... (Noel Gallagher)


Tout le monde fait un foin pas croyable avec internet. Je me concentre sur les gens qui vont chez le disquaire. Les êtres humains. Mais c'est moi ça, je suis vieux jeu. (Noel Gallagher, Rock'n'Folk N°494, 2008.)


Tout le monde sait qui on est. Il faut que vous compreniez qu'on est désormais comparable aux Rolling Stones ! (Noel Gallagher)


Tricky m'a proposé qu'on fasse des trucs ensemble, et je lui ai dis : "Pas de souci, si tu as la came, j'ai la lame de rasoir et le miroir." Mais il parlait de musique malheureusement. (Noel Gallagher, 1995) 


Tu as le devoir d'éduquer musicalement tous les gamins de ce pays qui ont moins de 20 ans. (Mark Coyle à Noel Gallagher, 1994)


Un album solo ? Vous êtes en plein trip bande de têtes de bites ? Je ne suis pas une salope (Liam Gallagher, 2016).


Un gamin de 24 ans, avec une guitare électrique et des putains d’idées plein la tête est plus intéressant que quelqu'un de 50 ans avec 5 gamins et 6 maisons. (Noel Gallagher, 2006)


Un lad est de sexe mâle. Il va aux matchs de foot avec ses potes, boit des pintes et aime bien se défoncer. Il peut faire des trucs hors-la-loi, on en a fait à l'époque, mais c'est un truc inné... Ça s'explique pas. Demandez à Liam, il parait qu'il est le roi des lads. (Noel Gallagher, 1997)


Une bonne partie des Anglais nous a adoptés parce que nous apparaissons tels que nous sommes dans le quotidien, sans jeux ni calculs. (Noel Gallagher, 2005)


Une nuit après un concert, je me suis mis à étouffer dans mon sommeil, je me suis vu en Jimi Hendrix, mort étouffé dans son sommeil après avoir pris trop de drogues et d'alcool. (Liam Gallagher, 1997)


Une rivalité entre Oasis et Blur ? La seule rivalité qu'il peut y avoir, c'est moi et cette tantouze sur un ring, je vais lui refaire la tronche. (Liam Gallagher, à propos de Blur et de Damon Albarn)


Vous avez acheté un billet sur lequel est écrit "Oasis", alors si vous n'aimez pas, barrez-vous. (Noel Gallagher)


Vous avez déjà regardé les étoiles en vous disant que vous étiez heureux d'être en vie ? Après avoir écouté Sum 41 je me suis dis que j'étais en vie pour écouter le groupe le plus à chier de tous les temps. C'est quand même quelque chose (Noel Gallagher).


Vous pouvez oublier Jimi Hendrix ou Led Zeppelin. Oasis vaut bien mieux que tout ça. (Liam Gallagher, 1995)


(Whay's The Story) Morning Glory ? a couté 80 000 livres. On est loin des sommes dépensées par certains artistes pour des disques qui ne se vendent pas. (Noel Gallagher, 1996)

A PROPOS D'OASIS

Appeler Oasis un groupe c'est leur faire trop d'honneur. (Angus Young)


C’est con ce que disent les posters d’Oasis, cette citation d’un canard américain qui dit qu’Oasis sonne comme les Beatles s’ils avaient existé dans les années 90. Les Beatles aujourd’hui, ils feraient de la jungle. (Martin Carr, Boo Radleys, 1996)


C'est drôle mais j'aime vraiment bien ces types. Ils sont honnêtes, ils ne renient pas leurs influences : Beatles et Sex Pistols. C'est très curieux d'arriver à faire quelque chose en juxtaposant ces 2 groupes. Je trouve ça assez intelligent. La musique, c'est la musique, aussi simple que ça. Seuls les idiots s'interdisent d'aimer des choses différentes sous prétexte que ça ne correspond pas à une étiquette. (John Lydon, Pil)



Ce soir, ils ont changé ma vie. Demain, ils changeront la vôtre. (Paul Mathur, biographe, 1994)
   
  


Ces mecs-là sont des prolos, des lads, des crétins à grande gueule. Je n'ai rien à voir avec Oasis. Je suis éduqué, ils ne le sont pas. Il n'y a rien de décadent dans le fait de saccager des chambres d'hôtel ou de se bourrer la gueule à la bière. (Courtney Taylor-Taylor, The Dandy Warhols, 1998)


Chaque fois que vous entendrez Whatever (d’Oasis) à la radio ça sera Noël chez vous. Vous la chanterez sur un escalator ou seul et bourré dans votre chambre. (Everett True, journaliste, Melody Maker, 1994)


Depuis qu'il est à Manchester, Carlitos (Carlos Tevez) me répétait sans cesse qu'il fallait que j'écoute Oasis, je ne l'ai jamais fait. Mais dans l'avion qui nous emmenait en Afrique du Sud, il m'a fait écouter les deux premiers albums. Je dois dire que je n'ai jamais entendu de la musique aussi bonne. Supersonic et Live Forever sont mes préférées. Je les écoute tout le temps : dans ma chambre d'hôtel, avant d'aller aux matchs... Je ne comprends pas comment j'ai pu ne pas les écouter plus tôt. (Lionel Messi,  Coupe du Monde 2010.)


En Amérique, Liam et Noel passent pour des cinglés, mais c'est super, c'est du rock'n'roll putain ! (Lars Ulrich, Metallica, 1996)


Il faut savoir que 2 millions de personnes ont postulé pour avoir des places pour Knebworth, soit 5% de la population anglaise. Vendus par téléphone les billets se sont arrachés en huit heures sur une hot-line surchauffée. British Telecom a calculé que deux minutes après le début de la vente, un million et demi de personnes essayaient désespérément d'obtenir la ligne. (David Angevin, journaliste, Rock&Folk, Octobre 1996.)


Ils devraient arrêter de toujours se comparer aux Beatles. Noel (Gallagher) ne parle que de ça, il se rabaisse tout seul avec cette connerie. Les Beatles, c'était il y a trente ans. Bien sûr, Don't Look Back In Anger sonne Beatles, et alors ? Noel oublie que, à leur débuts, les Beatles ont pompé les Shirelles et qu'ils étaient les rois des morceaux mielleux et cucul la praline. (Liam Howlett, Prodigy, 1996)


Ils signifient tout : fanfaronner, les mélodies, l'attitude, les paroles, la mentalité. Oasis n'est pas un groupe, c'est une génération. (Sebastian Lindholm, pilote automobile, Stockholm, Suède)


J'ai fait écouter à toute l'équipe, et je peux vous assurer que tout le monde les adore. Ils sont tous d'accord pour payer pour que le groupe se reforme si l'Argentine gagne la Coupe du Monde. (Lionel Messi, Coupe du Monde 2010)


J'ai vu Oasis sur scène au moins douze fois. C'est intéressant de les voir dans différentes circonstances. Ils sont un tel phénomène en Angleterre que personne ne peut véritablement comprendre cet engouement ailleurs : 250 000 tickets vendus pour Knebworth en seulement une journée ! C'est à peine croyable. (Lars Ulrich, Metallica , 1996)


Je me fous complètement que ce soit ou non le meilleur putain de groupe dans votre monde ; mais, dans le mien, il l'est. (Paul Mathur, biographe, 1994)


Je n’ai jamais apprécié Oasis. Leur truc n’était pas original. On préférait écouter des trucs qui nous donnaient envie de sauter partout ou de se faire allonger, pas de regarder le foot à la télé en buvant une bière. (Matthew Bellamy, Muse)


Je n’ai pas honte de dire que je lis et que je vais au théâtre. Cela dit, c’est aussi la force d’Oasis de personnifier à  ce point le rock’n’roll. Ils ont une façon finalement assez belle de s’identifier aux clichés du genre. (Damon Albarn, Blur, 1995)


Je ne pense pas que ce soit cool d'être défoncé, je trouve ça débile, mais Oasis je leur souhaite bonne chance. (Ian Brown, The Stone Roses, 1998)


Je ne vois personne d'autre avec qui j’aimerais plus jouer que Noel Gallagher en ce moment. Mais je dois bien admettre que son batteur, en tenue "Orange Mécanique" (Jeremy Stacey), fait un travail remarquable. Quand je l’ai vu à Los Angeles, en décembre, c’était fabuleux. Vous savez, même si les 37000 autres batteurs sur Terre abandonnaient Noel, je serais encore là pour essayer de jouer avec lui. (Lars Ulrich, Metallica) , NME avril 2012.


Je préfère le Tang à l'Oasis. (Kool Shen, NTM,  1996.)


Je suis retourné chez ma mère après quelques jours pour voir si je n'avais pas reçu de coup de fil, et elle me dit :
— Un gars appelé Noel Gally-Gally quelque chose a appelé.
— Quoi ? Noel Gallagher ?
— Ouais c'est ça, il avait l'accent du nord.
— Mais tu sais qui c'est non ? Noel Gallagher, d'Oasis !
— Qui c'est Oasis ?
— Ok... j'allais éclater en sanglot
(Alan White, Yes)


Noel Gallagher, en studio, écoute ce qu'il a enregistré sur une sono digne du stade Wembley. Mais les gens, chez eux, disposent d'une chaîne normale. Du coup, ça sonne tout plat. (Jarvis Cocker, ex-Pulp, 1998)


Noel Gallagher n'est pas mauvais, mais ses chansons manquent - comment dire ? - de profondeur. Le batteur est plutôt bon, mais l'autre est vraiment problématique. Quoiqu'il en soit, il m'indiffère. Comme on m'a un jour posé la question j'y ai répondu, mais bon, ce jeune homme ne m'obsède pas. (George Harrison, 1997)


Notre musique s'est nourrie des tensions, des bagarres. Le confort nous tue. [...] Je veux pouvoir me regarder dans la glace dans cinq ans. Je ne veux pas être Oasis. (Daddy G, Massive Attack, 1998)


Oasis doit mourir, bientôt ils viendront violer nos femmes et envahir l'Amérique. (Courtney Love , 1996)


Oasis, ils arrivent sur scène comme s’ils sortaient du pub. C’est très insipide, très ennuyeux. (Brian Molko, Placebo)


Oasis n'est pas influencé par les Beatles. Ils leur prennent des choses et ensuite ils sont encensés pour ça (Lenny Kravitz).


Oasis selon moi, c’est le symbole de la stagnation. Je ne comprends pas. Cela me rendrait triste d’écrire des chansons qui l’ont déjà été par d’autres personnes avant moi. Pour moi, la chanson, c’est évolutif, nouveau, tourné vers le futur. Pas ce que représente Oasis. (Björk)


On a choisi de tourner avec Oasis parce que c'est un groupe de rock ! De plus nous adorons leur dernier album, "Standing On The Shoulder Of Giants". Noel Gallagher est fan des Black Crowes, nous sommes fans d'Oasis, ce sont 2 frères et nous aussi. (Rich Robinson, The Black Crowes, Guitare Magazine, juin 2001)


On était dans un car de la tournée, coincé dans les embouteillages. Bonehead a décidé de sauter depuis l'avant jusqu'au siège arrière. Sauf que c'était lui qui conduisait. (Simon Williams journaliste au NME, 1994)


Vous avez déjà entendu le groupe Oasis, les mecs ? Ils ont tout pompé sur les Beatles. Et les Beatles, ils valaient pas un clou. (Homer Simpson, Saison 12, Épisode 18)

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact