MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

Noir Désir


Noir Désir est un groupe de rock français originaire de Bordeaux, formé dans les années 1980. Il se compose de Bertrand Cantat (chant et guitare), Serge Teyssot-Gay (guitare), Denis Barthe (batterie) et Jean-Paul Roy (basse). Le bassiste originel était Frédéric Vidalenc jusqu'en 1996.

Biographie de Noir Désir

Site Officiel

MySpace

 

CITATIONS

 

Anti-chapelle, on l’est vraiment. Dès que les choses se resserrent, que les murs s’érigent, que les cloisons deviennent un peu trop solides, cela devient problématique. (Bertrand Cantat)


Avec la douleur, on ne crée pas. (Bertrand Cantat)


Avoir des convictions oui, des certitudes jamais ! (Bertrand Cantat)


Ce n’est pas parce qu’il y a eu des dérives avant dans la recherche de la justice qu’il faut arrêter la recherche de justice. (Bertrand Cantat)


Chaque nuit se réduire en cendre Se laisser répandre Dans les lavabos blancs...  (Toujours être ailleurs)
 


Composer, travailler la musique, les textes, la poésie, c’est descendre au fond du puits et je n’en ai pas la force. (Bertrand Cantat)


De même que l’on reconnaît que le chewing-gum est un truc génial, on ne va pas renier la force du rock ! (Denis Barthe)


Des idéaux oui, l’utopie oui, mais rien de pré-mâché, pas de dogmes ou de certitudes. (Bertrand Cantat)


Ensemble on se sent moins comme un vieux couple que comme une fratrie chamailleuse. (Bertrand Cantat)


Foncer tout le temps sans souffler, c’est ne pas prendre de recul, ne pas se nourrir des apports extérieurs et, quelque part, aller dans le mur. (Bertrand Cantat)


Il a fallu qu'on se batte très dur pour ne pas passer chez Foucault.


Je ne suis pas content du retour de la droite. C’est l’éternel recommencement, car à mon avis, c’est pas fini. Si la droite est revenue, c’est qu’il n’y a pas eu assez de gauche. Donc, ça console, on se dit qu’on peut tout réinventer. (Bertrand Cantat, 1993)


La lutte c’est de ne pas couper la mémoire. (Bertrand Cantat)


La réalité paraît terne parce qu’il n’y a pas de grand souffle. (Bertrand Cantat)


L’empreinte la plus forte est encore la nôtre. La prétention a toujours été dans l’humilité. (Bertrand Cantat)


Le grand déversoir des images cyniques à boire à plein tube cathodique ! (Bertrand Cantat, à propos des médias)


Le groupe nous amène beaucoup de choses, mais il ne faut jamais oublier d’apporter des choses au groupe. (Denis Barthe)


Le seul point positif avec la droite et l’extrême-droite, c’est qu’elles se détruisent souvent toutes seules. (Bertrand Cantat)


Le vent nous portera.


L’utopie, c’est l’essentiel. (Bertrand Cantat)


Ne surtout pas fermer sa gueule quand il n'y a pas à la fermer. (Bertrand Cantat)


Noir Désir c’est un peu notre bébé. Il a un poids énorme chaque fois qu’on le déplace d’un pas, qu’on le veuille ou non. (Denis Barthe)


Notre image, notre réputation, on s’en fout : il nous plaît juste d’apprendre. De prendre les nourritures à l’extérieur pour nourrir le groupe. On ne change pas soi-même fondamentalement, mais on change sa façon de dire les choses, on se déplace musicalement… En bougeant, on crée de nouvelles intentions, de nouvelles émotions, une façon de jouer différente sur l’instrument. (Serge Teyssot-Gay)


Nous ne sommes rien et nous sommes tout. Rien, c’est une question d’humilité et, pourtant, nous sommes tout parce que subir et courber l’échine, c’est inacceptable. (Bertrand Cantat)


Nous sommes les propres garants de notre indépendance. (Bertrand Cantat)


Nous vivons sur la même planète, mais nous ne sommes décidément pas du même monde. (Bertrand Cantat, à Jean-Marie Messier, Victoires de la Musique 2002)


Noyer la voix dans les instruments. (Bertrand Cantat)


Parfois, tu sens quand tu lis un article qu’avant de l’écrire, c’était fait d’avance. Dans ces cas-là, ça ne sert à rien qu’ils écoutent l’album ou qu’ils viennent nous voir. Ça leur économiserait de la parlotte ! (Denis Barthe, 1994)


Se retrouver, c’est aussi profiter de ce que chacun a pu apprendre. (Serge Teyssot-Gay)


Si Noir Désir se met à rabâcher du Noir Désir, on va se retrouver aussi cons qu’un bon nombre de groupes dont je tairai les noms. (Denis Barthe)


Si vous ne trouvez plus rien, cherchez autre chose. (Bertrand Cantat)


Un groupe c’est quand même la plus jolie petite machine pour jouer sur scène. (Fred Vidalenc)


Utopie, c’est un mot moteur, vivant, pas abstrait du tout. On en a besoin. (Serge Teyssot-Gay)

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact