MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

Marilyn Manson


Marilyn Manson (né Brian Hugh Warner le 5 janvier 1969 à Canton dans l'Ohio) est un auteur-compositeur, chanteur, acteur, cinéaste et plasticien américain. Il est connu pour son style outrageux et provocateur. Il emploie également son nom de scène pour le groupe de rock et de metal dont il est le leader.

Biographie de Marilyn Manson

Site Officiel

MySpace 

 

CITATIONS

 

Aujourd'hui, je me drogue plus par plaisir que par besoin.


Beaucoup de gens ne veulent pas prendre leurs propres décisions. Ils ont trop peur. C'est beaucoup plus facile quand on vous dit comment agir. Les Américains parlent tellement d'individualisme, mais ils ne veulent pas que toi tu sois individuel car si tu penses par toi-même alors tu ne feras partie d'aucun des modes de vie qu'ils veulent que tu rejoignes. Ils te disent que si tu fais ce qu'on te dit de faire tu seras heureux. Là, tu es stupide et tu deviens un mouton. N'importe qui d'assez intelligent pour réaliser ce que l'Amérique est, ne va pas s'asseoir tranquillement et ne rien faire par rapport à ça. Il va être comme moi. Il va être comme nos fans. Alors, ils seront furieux. Ils vont dire : "Ces gens sont des artistes. Ces gens sont des musiciens. Ils ressentent tout ça et essaient de l'exprimer de cette façon". Le reste du monde, qui veut simplement accepter une vie "classique", va aller bosser tous les jours; ils vont alors s'enfermer dans une routine, et ils ne verront que ça jusqu'à leur mort. Puis, ils seront déçus quand ils n'iront pas au paradis car de toute façon ils étaient bien trop stupides pour réaliser que ça ne se passe pas comme ça.


Beaucoup de personnes viennent à nos concerts. Des gens qui nous aiment et d’autres moins. Certains réagissent bizarrement. Peut-être que cela a un lien avec la manière avec laquelle je présente les choses. Je le fais de manière extrême. Cela provoque parfois des réactions extrêmes.


C'est la culture dans laquelle vous élevez vos enfants. Ne soyez pas surpris si ça vous explose à la gueule.


Ces dernières années, j’ai peint des centaines de toiles. Je m’y mettais à chaque fois qu’il y avait quelque chose que je ne pouvais pas exprimer en musique. Je m’y mettais pour me décontracter, uniquement pour mon propre plaisir.


Chacun peut me critiquer. Je suis dans l’œil du cyclone. Je dois vivre avec cela, mais cela ne signifie en aucune manière que je dois changer quoi que ce soit dans ma manière de vivre.


En aucun cas, je ne crée un cirque, en revanche je créerais plutôt une tornade de pensées et de divertissement. Et j’espère qu’une fois que j’aurai quitté la ville, les gens en causeront encore.


Il me semble que The Golden Age of Grotesque est une plongée encore plus en profondeur dans mon cerveau.


J’ai pensé qu’il était préférable de mettre mon projet de film entre parenthèses, de faire un album et d’écrire un livre pour dire ce que j’avais à dire. Si je fais ce film plus tard, tant mieux ! Mais en fait, je me suis éclaté à écrire le bouquin. L’écriture est ma première vocation. J’adore écrire.


J’ai pris la décision d’être ce que je suis. Je dois en assumer les conséquences. Une fois que vous êtes dans l’œil du cyclone, que vous êtes une personne publique, il y a un prix à payer que vous devez assumer. Si vous n’êtes pas prêt à le faire, alors abandonnez.


J’ai toujours cherché à choquer les gens ; cela de manière qu’après avoir vu un concert, après avoir écouté un morceau, lu une interview ou après une émission télé, les gens pensent différemment. Je n’ai pas forcément de réponse à leur donner, mais j’espère les amener à en chercher une.


J’aime les gens qui m’aiment parce que je suis Marilyn Manson. C’est ce que je suis et j’ai beaucoup travaillé pour le devenir. J’ai grandi avec le sentiment d’être un moins-que-rien et il m’arrive encore de ressentir cela. La gloire n’est rien. Elle ne fait pas de toi quelqu’un.


J’étais toujours été déçu qu’Halloween n’ait lieu qu’une seule fois par an.


J’estime qu’on exprime sa personnalité selon la manière dont on s’habille. Je ne m’habille pas de cette façon uniquement pour impressionner les gens. C’est parce que ça me plaît. J’ai trouvé des gens qui me ressemblent, je me suis entouré de gens comme ça.


J’estime qu’on ne peut pas censurer l’imagination, c’est un combat que j’ai envie de livrer.


Je dois avoir un charme qui n'est pas si différent de celui d'Hannibal Lecter.


Je fais quelque chose qui ne va pas, parce que les choses que je crée ne sont pas aussi « grand public » que ce qui a une chance de vraiment marcher. Or je suis parfaitement capable de faire quelque chose qui serait de la « pop » conventionnelle, mais ce n’est pas ce que je veux faire. Je préfère concocter une oeuvre qui fera tourner la tête des gens et les amènera à penser différemment.


Je ne crois pas aux hommes politiques, ni en leurs promesses. Ils mentent. Ce qu’ils veulent, c’est être élus. Pensez à ce qu’ils font. Et pensez au cheminement pour devenir puissant, président. Ils ne pensent qu’au pouvoir, pas aux gens. Et dans la musique et le cinéma, il y a à peine moins de mensonges ou de compromissions que dans la politique.


Je ne fais rien pour choquer gratuitement. Parfois, je trouve que c’est drôle de provoquer. Beaucoup de gens ne comprennent pas mon sens de l’humour, sans doute parce qu’il est sombre et cynique.


Je ne vote pas. Je ne souscris ni au Parti républicain, ni au Parti démocrate. Mais, en partant du principe qu’ils sont tous les deux partisans de la censure et du grand cirque hollywoodien, je préfère que les républicains gagnent. Parce que, même s’ils sont très conservateurs, ils sont très francs.


Je savais que je devais faire un tour en enfer pour amener le groupe là où je voulais. Je ne suis toujours pas revenu de l’enfer. Vous savez, la seule façon d’en sortir, c’est de vraiment toucher le fond.


Je suis fatigué de ces gens qui m'appellent un adorateur du diable. Ça ne sert pas vraiment à grand chose. Car si le Diable existait, il m'adorerait car j'ai plus de succès que lui.


Je suis introverti. Dès que j’ai une minute à moi, je m’assieds et je pense à ce que j’ai dans la tête. Quand j’écris, je suis obsessionnel et très égoïste.


Je veux faire un genre de film qui vous empêche de dormir la nuit.


Je veux que mes idées soient divulguées. Et si certaines images ne peuvent pas être utilisées sur mon album, alors je les prendrai avec moi et les montrerai aux gens d’une autre manière.


Je viens d'acheter un gode avec une caméra intégrée au bout ! C'est cool, tu peux le brancher sur la télé pour voir les images en direct !


L'Amérique me voit comme un déchet, les politiciens comme un épouvantail. Alors que là-bas, je suis l'une des rares voix sensées.


La cocaïne, on pensait que c’était drôle, juste un cliché, qu’il n’y avait que des crétins comme John Belushi pour se foutre en l’air avec ça.


La seule façon d’arriver là où vous voulez, de réaliser vos rêves et de devenir important, c’est d’exiger un certain type d’attention. C’est à vous d’y croire.


Les fans extrêmes réagissent ainsi, à leur manière. Si je les juge, je me mets dans la même situation que ceux qui me critiquent violemment en m’interdisant de faire des concerts. S’ils sont heureux en me suivant et en m’imitant, qui suis-je pour les condamner ?


Les gens ont oublié de penser par eux-mêmes. Peut-être que nous vivons une époque où ils doivent apprendre par eux-mêmes, accepter les responsabilités et non simplement croire ce que les médias ou les politiques leur disent.


Les gens ont tendance à associer ceux qui s'habillent ou se comportent différemment avec une activité illégale ou immorale.


Les gens se sont emparés du mot grotesque et lui ont donné une connotation négative. Alors que moi, en définitive, j’ai toujours été attiré par le grotesque. C’est juste une partie de mon imagination qui fait des choses qui ne sont pas dans la nature.


Ma mère me disait toujours : « Te casse pas la tête, mon petit. Sors comme tu es et on te donnera plein de friandises ! » Depuis, je n’arrête pas de me déguiser jusqu’à dix ou vingt fois par jour ou par semaine.


Ma position sexuelle préférée ? Celle de l'étranglement !


Marilyn Manson ? Du glam-métal électro avec un peu d’indus.


On a toujours introduit une dimension « swing » à notre musique. Beautiful People, Rock is Dead et The Dope Show, tout ça c’est du swing, c’est en quelque sorte notre marque de fabrique.


Quoi de plus romantique que de se faire dévorer par celle qu’on aime ?


S'ils pensent qu'un simple artiste peut détruire une religion, alors c'est qu'elle est très fragile.


Si chaque cigarette que vous fumez vous enlève sept minutes de vie, chaque partie de Donjons et Dragons repousse de sept heures la perte de votre virginité (Marilyn Manson, Mémoires de l'Enfer, 2000).


Vous devriez passer un test de QI avant de vous multiplier. Vous devez passer votre permis avant de conduire et votre examen avant d'entrer au collège, alors pourquoi ne devriez-vous pas passer quelques tests avant de donner naissance à des enfants ? Quand je serai Président, c'est la première règle que je mettrai en place.

A PROPOS DE MARILYN MANSON

On n’a jamais trouvé Marilyn Manson choquant. Pour nous c’est juste un mec cool pour la fête, un type très intelligent, très rusé, presque machiavélique, c’est ce qui est marrant. (Brian Molko, Placebo)


Si je me retrouvais sur une île déserte avec Michel Sardou et Marilyn Manson, je pense que je me ferais un dauphin ! (Zazie)

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact