MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

 

  

 

 

 

 

Grand Corps Malade


Fabien Marsaud, connu sous le nom de scène de Grand Corps Malade, est un auteur et slameur français né le 31 juillet 1977 au Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis. Il a mit en lumière le style musical du Slam, et démocratisé le genre.

Biographie de Grand Corps Malade

Site officiel

MySpace

 

CITATIONS

 

C'est vrai que la vie est rarement un roman en 18 tomes ; toutes les bonnes choses ont une fin, on ne repousse pas l'ultimatum. (Midi 20)


Dans l'obscurité j'avance au clair de ma plume. (Midi 20)


Et le train ralentit, c'est déjà la fin de ton histoire
En plus t'es comme un con, tes potes sont restés à l'autre gare
Tu dis au revoir à celle que t'appelleras désormais ton ex
Dans son agenda sur ton nom, elle va passer un coup de Tipp-Ex.
(
Les voyages en train)


Évidemment on marche sur un fil, chaque destin est bancal ; et l'existence est fragile comme une vertèbre cervicale. (Je dors sur mes deux oreilles)


J'ai posé des mots sur tout ce que j'avais dans le bide.
J'ai posé des mots et j'ai fait plus que combler le vide.


J'ai rencontré quelques peines, j'ai rencontré beaucoup d'joie; c'est parfois une question d'chance, souvent une histoire de choix. (Rencontre)


Je viens du slam. C'est un art acapella, c'est un art live, il faut qu'il y ait un auditoire pour qu'il y ait du slam. Pour moi ça n'a pas de sens de dire que c'est un disque de slam parce que à partir du moment ou ce n'est plus de l'acapella, à partir du moment ou ce n'est pas du live, à partir du moment ou ce n'est pas le partage de la scène avec plein d'autres slameurs, pour moi ce n'est plus vraiment du slam.[...] Pour moi le disque, la tournée, avec les musiciens c'est autre chose. C'est un autre projet. Je suis un slameur qui a un projet musical. (Interview)


La douleur est une bonne source d'inspiration, et que les zones d'ombre du passé montrent au stylo la direction. (Je dors sur mes deux oreilles)


La nostalgie ; la fiancé des bons souvenirs qu'on éclaire à la bougie. (Rencontre)


La tendresse ; ce qui reste de l'amour derrière les barrières que le temps dresse. (Rencontre)


La vie c'est gratuit je vais me resservir et ce sera toujours pareil ; moi je me couche avec le sourire et je dors sur mes deux oreilles. (Je dors sur mes deux oreilles)


Laisse moi mon stylo, y'a pas moyen que je m'arrête ; j'ai une envie d'écrire comme t'as une envie de cigarette. (Toucher l'instant)


Le corps humain est un royaume où chaque organe veut être le roi ; il y a chez l'homme 3 leaders qui essayent d'imposer leur loi, cette lutte permanente est la plus grosse source d'embrouille, elle oppose depuis toujours la tête, le coeur et les couilles. (Mon coeur, ma tête et mes couilles)


L'innocence. Un être doux, très gentil mais qui manque un peu d'expérience. (Rencontre)


Ma tête a dit à mon coeur qu'elle s'en battait les couilles
Si mes couilles avaient mal au coeur et qu'ça créait des embrouilles
Mais mes couilles ont entendu et disent à ma tête qu'elle a pas d'coeur
Et comme mon coeur n'a pas d'couilles, ma tête n'est pas prête d'avoir peur.
(
Mon coeur, ma tête et mes couilles)


On a trempé notre plume et est-ce vraiment une hérésie De se dire qu'on assume et qu'on écrit de la poésie. (Toucher l'instant)


On s'est quitté d'un commun accord, mais elle était plus d'accord que moi. (Les voyages en train)


Quand je ferme les yeux, c'est pour mieux ouvrir les cieux. (Je dors sur mes deux oreilles)


Si tu ne vois pas mes larmes, c'est qu'elles coulent à l'intérieur.

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact