MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française
  
Nouveautés

  

 

 

 

 

 

 

CITATIONS

 

A la sortie d’un concert au Texas, des gens distribuaient un tract où il y avait écrit : « Jimi Hendrix, Jim Morrison, Janis Joplin, et maintenant Billy Idol. Tous des anarchistes. » (Billy Idol, 1990)


A un certain moment, sur scène, vous lâchez prise. Vous devez alors vous laisser aller, je veux dire, atteindre ce moment où vous sentez que vous quittez votre cerveau. (Mick Jagger, The Rolling Stones)


A-t-on déjà vu un meurtre durant un concert de musique classique ? Pendant un concert de rock oui… à Altamont en 1969. (Daniel Lesueur)


Au bout de trois morceaux il y a une canette qui vole et passe à côté de ma tête. Là, de manière hyper subtile, je me plante sur le devant la scène et je fais un salut nazi au mec. Toutes ces conneries autour du salut nazi on en reparlera peut-être à un moment, parce qu’il y a un truc à clarifier par rapport à ça. Le fait de faire ça, c’est plus pour provoquer le mec en face parce qu’il vient d’avoir une attitude, genre de censure, de te balancer un truc dans la gueule, donc tu lui réponds, tu fais pareil. Évidemment, les mecs commencent à s’énerver, le morceau continue et à un moment Clode Panik se penche, et un mec saute pour essayer de l’attraper par les cheveux. Vu qu’il n’en a pas, ça ne marche pas et le mec se ramasse la gueule. Zip Zinc de son côté prend un pied de micro et il saute dans le public avec… Les mecs du premier rang, Asphalt & co, se retournent et commencent à latter dans tous les sens, Rikky Darling avec sa guitare retournée est prêt à allumer le premier qui approche de la scène, voilà le premier concert, baston générale… (Eric Débris, Métal Urbain, Nyark Nyark, à propos de leur premier concert au Golf Drouot, 2006)


Aujourd’hui, les groupes qu’aiment les jeunes sont rarement bons sur scène. Ce sont souvent des groupes de studio. Et quand ils sont obligés de faire des concerts, ils sont rarement exceptionnels. (Phil Collins, Genesis, 1991)


Aux concerts, il y a des kids qui portent des masques, et personne ne sait qui est le vrai clown. Je trouve ça géant ! Je ne suis pas dans la hype, je ne vends pas mes autographes, qui en voudrait d’ailleurs ? Je ne suis pas une rock star. Les gamins viennent me voir parce qu’ils aiment ma putain de musique ! (Shawn Crahan, Slipknot)


Avant le show, je prends quelques cocktails pour me décontracter. Je ne me risque à rien de chimique. Ça ne conduit pas à bien jouer. (Slash, Guns N'Roses, 1992)


Beaucoup de personnes viennent à nos concerts. Des gens qui nous aiment et d’autres moins. Certains réagissent bizarrement. Peut-être que cela a un lien avec la manière avec laquelle je présente les choses. Je le fais de manière extrême. Cela provoque parfois des réactions extrêmes. (Brian Warner, Marilyn Manson)


Bonjour nous sommes Placebo et vous êtes le public ! (Brian Molko, Placebo)


Bonsoir tout le monde, je suis Robbie Williams, c'est mon groupe et pendant les deux prochaines heures vos culs sont à moi (Robbie Williams). 


Ça nous a pris trois albums (Parachutes, A Rush of Blood to the Head et X and Y) pour en arriver là. J'ai l'impression que nous jouons de mieux en mieux. Nous sommes rodés, nous avons nos automatismes. Avant de monter sur scène, je fais toujours une petite danse pour me chauffer, un peu comme avant un match de foot sur une plage. Ça me remet le cerveau en place. J'ai besoin alors de m'immerger complètement dans la musique. Lorsqu'on fait partie d'un groupe, il faut être complètement passionné. On n'a pas le droit de décevoir une salle. Surtout quand elle est pleine.
(Chris Martin, Colplay)


C'est avec On the Corner et Big Fun que j'ai vraiment essayé d'intéresser les jeunes Noirs à ma musique. Ce sont eux qui achètent les disques et viennent aux concerts, et je songeais à me préparer un public pour l'avenir. Beaucoup de jeunes Blancs étaient déjà venus dans mes concerts après Bitches Brew. Je pensais qu'il serait bien de rassembler tous ces jeunes dans l'écoute de ma musique et de l'appréciation du groove (Miles Davis).


C'est beau de fabriquer sur scène une émotion, de faire partager du sacré, du spirituel, du charnel. (Alain Bashung)


C'est embarrassant de chanter devant des gens. (Graham Coxon, Blur)


C’est facile de ne ressentir aucune pression lorsque tout est du bonus. 4.000 personnes qui viennent nous applaudir, c’est quatre fois plus que ce que l’on mérite ! (Will Butler, Arcade Fire)


C’est un échange, un échange d’émotions, une connexion qui va au-delà, qui est presque magique, qui va au-delà du physique, c’est vraiment quelque chose où… un petit peu comme faire l’amour, un petit peu, des fois si le concert est vraiment bien on se sent en train de faire l’amour avec 4000 personnes. (Brian Molko, Placebo)


C’était le bordel. On devait passer vers dix heures du soir. En fait on est monté sur scène à l’aube. Y’avait rien à bouffer. (Paul Kantner, Jefferson Airplane, à propos de Woodstock)


Ce qu'on fait sur scène est intransmissible. Les chanteurs n'ont pas d'héritiers (Michel Sardou).


Ce soir je vais déféquer sur scène, parce que je pense que c'est la seule façon d'exprimer la nature de mon âme selon le rock'n'roll. (Sonic Youth)


Ceci est pour tous les gens qui ont dû demander à leurs parents s'ils pouvaient venir nous voir ce soir. (Brian Molko, Placebo, avant de jouer Teenage Angst)


Certains voudraient qu'on réalise des concerts pour les aveugles. Pourquoi pas des concerts pour les sourds pendant qu'on y est ! (Keith Richards, The Rolling Stones, ou comment j'ai sniffé les cendres de mon père)


Cette chanson est dédiée à Eros Ramazzotti parce que j'espère qu'il sera capable, un jour, de faire quelque chose comme ça. (Brian Molko, Placebo, en introduction de Teenage Angst)


Cette tournée va nous coûter des millions ? Et alors ? Les millions, nous les avons. (Gene Simmons, Kiss)


Chaque fois que je touchais ma guitare, je prenais une grosse châtaigne. La scène était trempée, et je sentais l’électricité me traverser le corps. (Bob Weir, Grateful Dead, à propos de Woodstock)


Chez Oasis, on ne prend jamais rien avant de monter sur scène. Le concert c'est sacré : on ne peut pas se permettre d'être défoncés. (Liam Gallagher, Oasis, 1994)


Dans l’ensemble, les groupes jouent bien et c’est tout. On ne peut plus voir de vrais shows. Dans les années 80, tu allais à un concert et, bien sûr, tu écoutais la musique mais tu voyais aussi quelque chose d’énorme sur la scène, du feu, des choses de ce genre. C’est quelque chose que j’adore chez les groupes d’autrefois. (Fabio Leone, Rhapsody of Fire)


D’une certaine façon, je crois que les concerts de rock ont toujours servi une fonction. Ils représentent une chance pour un grand nombre de gens, de même condition dans la vie, de se rassembler, de s’assembler aussi d’une certaine manière, et simplement de se sentir exister en tant que masse, en tant que nombre… (Jim Morrison, The Doors, 1969)


En 85 et 86, j’ai tellement tourné que j’avais carrément oublié ce qu’était rester à  la maison. Quand je suis finalement rentré chez moi, je me suis acheté les mêmes lampes que celles qu’on trouve dans les Hollyday Inn et je les ai mises dans ma maison afin de ne pas me sentir dépaysé ! (Bryan Adams, 1987)


En aucun cas, je ne crée un cirque, en revanche je créerais plutôt une tornade de pensées et de divertissement. Et j’espère qu’une fois que j’aurai quitté la ville, les gens en causeront encore. (Brian Warner, Marilyn Manson)


En concert, je pose parfois ma guitare et je fais des danses idiotes pour que le public reste intéressé. (Brian Molko, Placebo)


En concert, nos chansons parlent pour elles-mêmes. Aucun besoin de se bouger le cul comme Guns N'Roses. Nous ne sommes pas exhibitionnistes, nous sommes des musiciens. (Noel Gallagher, Oasis, 1995)


En Espagne, quand on fait des concerts, le plus souvent, on ne fait pas d’annonce, on va dans des clubs et on joue. On fait juste une annonce le jour même. Alors ça se bouscule et, forcément, les gens qui ne peuvent pas rentrer gueulent. Et quand on joue dans des grands endroits, il y a toujours des gens qui voudraient qu’on joue intimiste dans des petites salles. (Manu Chao)


En France Placebo est comme à la maison. Si on avait enregistré le concert en Angleterre, je crois que l’ambiance aurait été… un peu plus froide ! (Stefan Olsdal, Placebo)


En rentrant de voir les Stooges, une fois, je suis monté sur scène avec un groupe, juste pour la rigolade. Je commence à chanter, je plonge dans la foule et j'atterris sur le ventre. Le pied de micro me tombe sur la tête, ça se met à saigner, j'en ai plein la figure, mais je me rends pas compte, tellement je suis bourré. Je dessine des swastikas sur les murs avec mon sang, j'en barbouille les filles du premier rang, jusqu'à ce que l'ambulance vienne m'embarquer pour l'hôpital. Tout le monde me dit que c'était super. (Stiv Bators, The Dead Boys,  1978)


En tournée je roule exclusivement dans un bus BMW, ça veut dire Bob Marley & the Wailers ! (Bob Marley)


En tournée, vous n’avez pas de « chez-vous ». Vous ne vous consacrez à rien de précis et, en même temps, vous êtes très occupé. Si vous avez une petite amie, c’est encore pire… (Travis Barker, Blink-182)


Est ce que les personnes qui ont des places bon marché peuvent taper dans leurs mains et les autres faire cliqueter leurs bijoux ? (John Lennon)


Et Iggy, deux soirs de suite, tendit ses muscles, les tendit à vide, prenant sur la scène du Palace une série de poses qu'on eu pu à plus d'un égard qualifier de plastiques : il y a des chansons abdominales et des chansons dorsales, un medley moins solaire qu'un plexus, un jeté battu synthétique, un « en garde de trois quarts » amnésique et, pour le final, un total assaut frontal du genre « portrait du junky repenti en gymnaste »...Pour certain(e)s, la démonstration fut captivante, pour d'autres déprimante et pour moi normale, juste normale. (Yves Adrien)


Et maintenant une reprise de Pascal Obispo....Non j’déconne ! (Brian Molko, Placebo)


Être dans le public à un concert a l'air d'être très amusant ! (Paul McCartney).


Hello on est Sum 41 et on est quelque chose que vos parents ne comprendront jamais (Deryck Whibley).


Hey, vous avez payé quoi, 300, 500 balles pour être ici ce soir, mais vous auriez fait la même chose que moi, que vous soyez dans le showbiz ou pas. Je ne suis pas une putain de star, je ne suis pas une gonzesse, ni une tête de noeud, je suis une Rock Star et je ne fais pas de conneries par ici ou par là ! Oui, c'est vous Liam, oui VOUS ! (Liam Gallagher, Oasis, Wemblay, 2000)


Iggy avait l'air très énervé. Il était vêtu d'un simple caleçon et entièrement couvert de peinture argentée. La peinture lui barbouillait tout le corps, même les cheveux. (...) Iggy a jeté un regard sur l'assistance et à il dit : "Vous me rendez malade !" Et il a vomi. (Dee Dee Ramone, The Ramones)


Il est dommage que le public attende de moi, toujours, la perfection qu'il est impossible pour moi d'atteindre toujours. Je ne suis pas une machine. Je suis un être humain (Enrico Caruso).


Il y a deux moments qui sont pareils pour moi : lorsque je suis en scène et lorsque je suis dans un lit avec un homme amoureux (Barbara, 1965).


Ils avaient toujours une carafe d’eau sur scène. Mais ce n’en était pas vraiment une : ils pissaient dedans. Si quelqu’un leur crachait dessus, ils la vidaient sur le premier rang. Puis ils disaient : « Vous êtes maintenant baptisés à la pisse de Strangler. » (Ian Grant, comanager des Stranglers entre 1976 et 1980)


J'adore la scène. J'aime être une Rock'n'Roll Star juste pour la soirée. (Liam Gallagher, Oasis, 1995)


J’adore la scène, je pense qu’être sur scène représente une aide. Cela m’aide, en tant qu’individu, à dépasser mon ego. C’est l’un des meilleurs processus pour y arriver. Si j’arrive à annihiler mon ego sur scène, alors je me sens mieux quand je redescends sur la terre ferme. (Mick Jagger, The Rolling Stones)


J'adore porter un bermuda car comme ça, je cours sur scène, je transpire pas mal. C'est plus pratique de porter un bermuda dans ces conditions ! (Angus Young, AC/DC)


J'ai beaucoup de plaisir à embrouiller les gens. Pour les premières parties de nos concerts, il y a normalement des gars persuadés que je suis une fille et plutôt mignonne d’ailleurs. Alors que le concert continue, ils commencent à comprendre que je suis un mec, et là ils doivent se poser beaucoup de questions ! (Brian Molko, Placebo)


J'ai chanté dans une centaine de meetings de l'Ordre International des Travailleurs, et j'y ai rencontré chaque couleur et genre d'être humain imaginable. (Woody Guthrie)


J'ai chanté dix-sept ou dix-huit ans, mais j'ai été vomir avant chaque tour de chant. De peur. (Jacques Brel)


J'ai cru comprendre que certains au premier rang avaient quelque chose à dire. Si l'un d'entre eux veut monter sur scène pour qu'on s'explique, je suis à sa disposition. (RMS Hreidmarr, à Strasbourg en 2005, devant cinq types qui le traitaient de Britney Spears)


J’ai envie d’avoir une plus grande liberté sur scène. Ne plus avoir à me concentrer sur la guitare et le chant, mais favoriser l’échange avec le public. J’ai envie de regarder dans les yeux les gens qui veulent nous voir. (Kurt Cobain, Nirvana)


J'ai l'air beaucoup plus occupé que je ne le suis en réalité. Je suis en fait une personne sporadique, je joue quelques concerts et puis je disparais pour un bout de temps (Paul McCartney).


J'ai l'impression que les groupes qui se sont fait couper les cheveux jouent moins bien qu'avant ! (Ryan O'Keeffe, Airbourne)


J'ai toujours pensé qu'il y avait mieux à faire qu'être un chanteur sur scène qui fait crier les filles. Mais ce n'est que lorsque j'ai rencontré Lindsay Kemp, mon professeur de mime, que j'ai vraiment compris comment la mise en scène et le théâtre pouvaient contribuer à un show rock. (David Bowie, Mirabelle, Janvier 1974)


J’ai un réel malaise face aux gens de la rue. Ma vie est une longue scène. Le seul contact que j’ai avec les gens c’est leurs applaudissements, leurs rappels et leur manière de vous poursuivre dès que le show s’achève. Au milieu d’une foule, je crève de trouille, alors que sur scène je me sens vraiment en sécurité. Si je le pouvais je dormirais sur scène. (MichaelJackson, 1983)


J'aimerais bien jouer dans le stade de Wembley. (Noel Gallagher , 1996)

Wembley, putain, tu peux le faire tout seul. Aucune chance que je passe par là-bas. C'est une poubelle. (Liam Gallagher, 1996)


J'essaie de distraire, merde, pas seulement de monter sur scène et de sortir quelques chansons. Je ne pourrais pas faire ça. Je suis la dernière personne à prétendre être une radio. Je préfère essayer d'être une télé couleur (David Bowie, 1972).


Je buvais pour me réveiller et avoir cette fausse énergie. Il y a eu un paquet de fois où je ne voulais même pas boire, mais j'étais si fatigué que quelques shots de Jack Daniel’s étaient tout ce qui pouvait me faire monter sur scène (Deryck Whibley, Sum 41).


Je détruis une batterie par concert par respect pour mon public, si je ne le faisais pas, il serait déçu. (Keith Moon, batteur des Who)


Je me souviens qu'au Texas, pendant notre première tournée, on a dû passer la nuit au bord d'un lac entouré de panneaux qui signalaient la présence de crocodile. On a tous dormi avec une batte de baseball à côté de nous ... ou plutôt, on a essayé de dormir. (Kurt Cobain, Nirvana, 1992)


Je n’ai pas envie de faire des concerts pour payer le loyer, je veux être libre. (Didier Wampas)


Je n'ai pas très envie de tourner en Amérique de toute façon, parce que je ne pense pas que ces trous du cul nous méritent. Ils ont traité le rock and roll comme une vieille femme dont les seins tombent. (Cyril Jordan, 1978, The Flamin' Groovies)


Je ne marche jamais sur une scène sans me demander si je réussirai à terminer l'opéra. Le fait est qu'un chanteur consciencieux n'est jamais sûr de lui-même ou de rien (Enrico Caruso).


Je ne peux pas monter sur scène et crier « Votez travailliste ! » Une fois j’ai dit « N’oubliez pas de mettre un préservatif ! » et ils gueulaient tous « Ta gueule Papy ! » (Dalmon Albarn, Blur, 1995)


Je ne ressens aucune inhibition. J’ai vu Elvis et Gene Vincent sur scène, et je me suis dit : « Eh bien, je peux faire ça. » Et j’ai aimé faire ça. C’est un vrai plaisir, même devant vingt personnes, de s’éclater de cette manière. (Mick Jagger, The Rolling Stones)


Je ne suis ni excité ni nerveux d'affronter la scène, moi je suis la feignasse de la famille. C'est Liam qui adore être sur scène, je préférerais souvent rester à l'hôtel et roupiller. (Noel Gallagher, Oasis, 1997)


Je ne veux pas qu'Oasis devienne prisonnier du gigantisme des stades. J'ai l'impression que U2 fait plus dans la logistique que dans la musique. (Noel Gallagher, Oasis, 1997)


Je parie que les mômes qui achètent nos disques n’ont jamais mis les pieds à un concert. Ça ne les tente pas. Ils aiment dix fois mieux voir nos visages à  la télé ou dans les magazines. Je sais que c’est l’archétype de l’attitude pop, mais nous n’avons rien prémédité. (Andy Fletcher, Depeche Mode, 1985)


Je porte des slips. Avec le caleçon en fait sur scène, ça bouge un petit peu trop... et ça déconcentre ! (Brian Molko, Placebo)


Je ressens un sentiment étrange sur scène. Je sens beaucoup d’énergie qui vient du public. Je ressens même parfois de la violence, comme si j’avais envie de frapper mon micro ou autre chose. Je ne me considère pas du tout comme « normal » sur une scène. (Mick Jagger, The Rolling Stones)


Je sais que tel ou tel concert de Korn a changé des trucs dans la tête de quelques gamins. Certains nous l’ont écrit, d’autres sont venus nous le dire. Mon but est d’ores et déjà atteint. (Jonathan Davis, Korn)


Je souhaite à tout le monde de connaître l’ivresse d’être sur scène, de chanter, de dire ses idées, d’exprimer ses sentiments et d’avoir devant soi six mille mômes en délire qui applaudissent, qui crient votre nom, qui allument des briquets, qui pleurent et qui rient. C’est extraordinaire ! Ce n’est pas un sentiment de puissance, mais, d’être complice avec tellement de monde, on se sent plus fort, on se sent moins seul, on a plein d’espoir dans la vie, dans l’avenir. (Renaud)


Je veux que nous jouions à Nuremberg. Je veux aller à la porte bleue et faire un solo de guitare là où Hitler se tenait, et je ferai le solo de guitare le plus long de l’histoire. (Patti Smith, 1979)


Je voudrais juste dire que j'aimerais que tous les musiciens laissent aux jeunes musiciens quelque chose à continuer, en jouant le blues - parce que, vous voyez, le blues ne mourra jamais, mais quelqu'un doit le perpétuer... et comme tous les vieux musiciens, je ne serais pas toujours là. J'aimerais voir beaucoup de jeunes musiciens jouer sur scène, comme je l'ai fait aujourd'hui... (Magic Slim).


Jouer est une catharsis totale, physiquement et mentalement. Je me lâchais. Tom me demandait d’arrêter de bouger. Il disait qu’il ne voulait pas que les gens détournent leur attention quand il chantait. (Richard Hell, Television)


L'année dernière on jouait devant plus de 200 000 personnes alors 60 000 californiens ça fait un peu intime. (Noel Gallagher, Oasis, 1997)


L'autre jour, quelqu'un a lancé un soutien-gorge scotché à une balle de tennis. J'étais là, occupé à jouer de la guitare, en train de penser que c'était un geste totalement prémédité. Une gonze a passé son temps à chercher un moyen de balancer son soutif sur scène depuis le 40e rang... (Dave Grohl, Nirvana, Foo Fighters, Melody Maker, 2000)


La musique met le grappin d'un coup sur les gens. Pendant ce concert j'ai senti quelque chose de dingue en moi qui ne m'a plus quitté depuis. Ian Brown (The Stone Roses) m'a impressionné parce qu'il avait l'air d'un vrai mec ; il chantait un peu faux, mais ça n'avait aucune importance. Il m'a mis un vrai coup de pied au cul. (Liam Gallagher, Oasis)


La presse musicale adore parler de pression de la vie en tournée. Nous on s'arrange pour qu'il y ait juste un peu de baston dans le bus. Il manquera probablement une dent à l'un d'entre nous quand on montera sur scène, mais on jouera et puis on recommencera à se disputer. (Liam Gallagher, Oasis, 1995)


La scène est mon ring de boxe, mon territoire. C'est là que je suis libre (Mika).


La scène est un endroit magique. C’est là où le monde roule selon nos propres règles. C’est mon paradis. Et mon enfer ! (Shawn Crahan, Slipknot)


La seule différence entre une tournée de Genesis et une de Mick & The Mechanics c’est le nombre d’étoiles de l’hôtel où je couche le soir. (Mick Rutherford, Genesis, Mick & The Machanics, 1986)


Le groupe avec lequel je jouais avant AC/DC était vraiment très mal accueilli. Un jour j'ai traversé la scène et j'ai trébuché sur le fil de ma guitare, alors je me suis senti vraiment nul, mais j'ai continué à rouler sur le sol. Je l'ai joué grande scène de la mort, en faisant hurler l'enfer à ma guitare. Ce sont les seuls applaudissements qu'on a eus de toute la soirée. J'ai raconté ça à Malcolm, qui était en train de monter un nouveau groupe. Il m'a dit « viens, et tu feras ça avec mon groupe » (Angus Young, AC/DC)


Le jour ou je poserai ma guitare et ou je commencerai à me balader partout sur la tête des gens, alors ils auront le droit de monter sur scène. (Noel Gallagher, Oasis)


Le live, ce sont des instants presque plus forts que le cul ou la came. Le plus fort plaisir que l’on puisse ressentir en gardant ses vêtements ! C’est très primal. (Brian Molko, Placebo)


Le monde est un endroit si vaste. Certains groupes de rock adorent tourner en permanence et donner des concerts dans le monde entier, mais nous, ça n’a jamais été notre truc. (Madness)


Les Rolling Stones n’ont jamais recours au play-back sur scène, à l’exception d’une séquence de percussions sur le titre Sympathy for the Devil. Nous l’interprétons ainsi depuis neuf ans parce que nous n’avons pas trente congas brésiliennes sous la main. Je ne chante pas en play-back, cela s’entend je crois. Nous avons dû faire face aux mêmes accusations, il y a trois ans, de la part d’un hebdomadaire allemand, et nous avons gagné le procès. (Mick Jagger, The Rolling Stones)


Les surfers d’Orange County avaient coupé leurs cheveux et étaient devenus des punks. Et c’était des tarés complet ! Pendant le concert, ils ont commencé à tourner et à se foutre des coups de poing. Ron avait rencontré une fille et ce jour-là, elle s’est retrouvée au milieu de ce bordel, ce qu’il n’a pas apprécié ! Il est parti avec elle au milieu du set et est rentré à Vancouver. (Robo, Black Flag)


Les Who étaient un groupe agressif. Nous jouions un blues agressif. Tu peux être le meilleur groupe de la terre, mais ce sont ces petits détails qui font que les gens te remarquent ou non. Casser nos instruments, quand nous ne le faisions pas, le public se sentait lésé. (Roger Daltrey, ex The Who, 1994)


Les zéniths on les a fait en long, en large et en travers ! Nous on veut repartir d’en bas. Ce qui est important aujourd’hui, c’est d’aller là où plus personne ne va. Les artistes majors ne viennent pas dans ces endroits là. Il y a un circuit aujourd’hui, dans des villes de grande importance, où on a installé des salles pour ça, mais on s’aperçoit qu’à 200 bornes de ces endroits là, il y a aussi des salles et des gens autour. Avec le Kollectif AK-47, mon nouveau groupe, on a joué sous un préau d’école en Savoie, 3 000 mecs étaient là. Il y avait autant de monde dehors que dedans. Si les gens viennent à nous, c’est aussi bien d’avoir la démarche inverse et d’aller vers eux. C’est un retour aux sources, il n’y a pas de raison de ne jouer qu’à Paris, Lyon ou Marseille. (Bernie Bonvoisin, Trust, Marianne, 2014)


Lorsque je suis allé jouer en Arizona, j’ai appris que le gouvernement de cet état refusait que le jour dédié à Martin Luther King soit férié. J’ai déclaré que ce serait probablement mon dernier concert en Arizona. (Stevie Wonder, 1987)


Mes concerts me donnent plus de plaisir que toute la coke et l'alcool que j'ai pu m'envoyer (Robbie Williams). 


Mon kit de survie pour les festivals : Deux ou trois sachets de tout bon cannabis, deux bouteilles d'eau, un enregistreur pour faire des bootlegs, un antidiurétique, un peu d'argent pour les frites et une crème solaire - bien que je ne m'embarrasserais pas avec ça pour un festival en Angleterre. Peut-être du papier toilette aussi. C'est un peu comme pénétrer sur le site d'une catastrophe. (Dave Grohl, Nirvana, Foo Fighters, Select, 1997)


Mon premier groupe à avoir un début d'intérêt s'appelait The Hype. Tony Visconti était à la basse, Mick Ronson à la guitare, John Cambridge à la batterie et moi aux claviers et à la guitare rythmique. Je me souviens d'un concert de 1970 au Roundhouse (…) Nous étions habillés en Superman, ce devait être un spectacle totalement grotesque. A ma connaissance, ce fut le tout premier concert de glam rock, donné dans l'indifférence générale. (David Bowie, Les Inrocks, 1993)


Ne me jetez pas de nounours en peluche. J'ai 23 ans ! Je suis un homme ! Jetez moi des capotes ou de l'argent. Des billets, pas des pièces (Robbie Williams). 


Ne pas être sexy sur une scène de rock'n roll, c'est un handicap. (Michel Braudeau, romancier)


N’hésitez pas à me jeter du shit sur scène ! (Brian Molko, Placebo, au public)


Nos premières tournées, on les appelait les Toilet Tours, à cause de l'odeur de merde et de pisse qu'il y avait sur scène, c'était super. Mais on se foutait des conditions, on voulait juste s'améliorer. Il fallait impressionner les gens, faire ce qu'on pouvait de mieux. (Brian Molko, Placebo)


Notre premier concert a lieu en 82, un truc organisé par les anarchistes du coin. C’était un concert antimilitariste. Il y a comme chaque année des mecs qui viennent avec leurs guitares sèches chanter des trucs politiques… Et on a joué là-bas, avec un autre groupe lyonnais, “Sordid Blanket”, qui, comme nous, avait un petit following de quelques copains. Et là on fait un concert chaotique, c’était plein de punks, et on a joué n’importe quoi. Il n’y avait pas un seul morceau construit. Chacun faisait ses trucs dans son coin… Et devant, c’était le pogo général, l’émeute. Et quand on a arrêté, les mecs nous gueulaient : encore, encore !!! (Gilles, Haine Brigade)


Nous jouions notre second concert, un concert gratuit, à la Michigan Union, et Danny Fields est venu voir les MC5, qui devaient passer après nous... Il est arrivé à la fin de notre show, alors que les Stooges posaient leur guitares sur les amplis et sortaient. Et moi, je suis descendu dans le public. J'avais cette robe de nurse, le visage blanchi à la craie et j'ai commencé à faire des trucs, cracher sur des gens,  les giffler. Et ce mec se lève et s'écrie : "Tu es une star !". Et tout ce que je sais, c'est qu'il a ramené le président de sa compagnie nous voir et qu'ils nous ont signé. A l'époque, on avait juste deux chansons, alors on les faisait durer vingt minute chacune. (Iggy Pop, 1979)


Nous jouons très fort pour que le public puisse ressentir aussi physiquement la musique, qu'ils l'emportent avec eux dans leurs cœurs. (Jimi Hendrix)


Nous ne savons pas trop ce que les gens peuvent dire de nous quand nous sommes sur la route. Nous fonçons, simplement. C'est la plus grande sensation que je puisse connaître : aller de concert en concert. On ne s'écoute même pas à la radio. Quand je l'allume, j'entends des trucs comme STYX ou JOURNEY, et je l'éteins tout de suite. Ceci n'est pas du rock'n'roll, c'est du show business. (Angus Young, AC/DC)


Nous repartons ce matin pour l'Angleterre. Nous regrettons sincèrement de devoir annuler le reste de notre tournée française, mais après les incidents des deux derniers jours il nous apparaît impossible de continuer. À Lyon il y a eu des bagarres, plusieurs milliers de personnes ont défoncé les portes de la salle où nous jouions, causant plusieurs blessés. À Nancy par contre c'est nous qui avons dû enfoncer les portes des coulisses pour pouvoir venir jouer car personne ne voulait nous ouvrir... Nous ne parlons même pas des billetteries pirates, des lamentables conditions d'hébergement, de la sécurité qui n'était pas garantie, etc...Tout ceci est dû à une organisation lamentable. Nous ne savons pas encore si nous jouerons à Paris. Nous reviendrons samedi à Paris vérifier nous-même que tout est en place pour assurer la sécurité du public et la nôtre. Nous sommes désolés pour les spectateurs de Lille et de Marseille, mais il n'est pas question que nous continuions dans d'aussi lamentables conditions (Robert Plant, Led Zeppelin, Nancy, 1973).


Oasis, ils arrivent sur scène comme s’ils sortaient du pub. C’est très insipide, très ennuyeux. (Brian Molko, Placebo)


On a choisi de tourner avec Oasis parce que c'est un groupe de rock ! De plus nous adorons leur dernier album, "Standing On The Shoulder Of Giants". Noel Gallagher est fan des Black Crowes, nous sommes fans d'Oasis, ce sont 2 frères et nous aussi. (Rich Robinson, The Black Crowes, Guitare Magazine, juin 2001)


On a cinq titres à l’époque, mais on n’arrive à en jouer que trois. On était mort de rire, on ne pouvait pas espérer mieux ; un concert qui dégénère en baston générale, c’était parfait pour le premier. C’est sûr qu’on est rentré par la grande porte dans le Panthéon… (Eric Débris, Métal Urbain, Nyark Nyark, à propos de leur premier concert au Golf Drouot, 2006)


On n’a jamais joué devant un public qui nous aimait vraiment de toute façon. Je m’en fous, ils peuvent nous haïr. Qu’ils en aient pour leur argent. Qu’ils s’amusent comme ils veulent. On est payés quoi qu’il arrive, alors on vous emmerde. (John Lydon, The Sex Pistols, à la reformation des Pistols en 1996)


On jouait à fond la gomme et soudain ce type se pointe devant moi. Il m'en a mis un en pleine tronche. Aussitôt, j'ai réagi instinctivement avec ma guitare. J'avais les boules d'avoir abîmé ma Gibson Les Paul sur la tronche de ce con. (Noel Gallagher, Oasis, 2005)


On mettait toute notre agressivité dans la musique. On ne faisait pas semblant. Mais qu’est-ce qu’on peut faire quand la violence éclate ? Arrêter le concert toutes les deux secondes ? La vieille garde de la culture rock essayait de tabasser les gamins. Finalement, les éléments les plus agressifs de la foule punk se rebiffaient contre eux. (Chuck Dukowski, Black Flag)


On ne veut pas tourner sans arrêt, les galères, les tournées, les salles monstrueuses. Il n'y a pas de motif valable : les interminables tournées serviraient simplement à faire vendre notre disque tout en faisant faire des économies de publicité à la firme responsable ! On préfère jouer peu souvent, mais bien (Métal Urbain, 1977).


On veut savoir ce que veulent nos fans et on essaie toujours de se rapprocher d’eux. Pendant les concerts, il y en a tout autour de nous quand on joue, et ce sont eux qui ont décidé des titres que l’on devait jouer, sur une moyenne de 4 titres par album. C’est aux fans de dire ce qu’ils veulent de nous car c’est d’eux que nous vient l’énergie que l’on a à donner en concert. C’est un échange. (Fieldy, Korn)


One Step Closer est courte et pleine d’énergie, et c’est avec elle que nous terminons le concert. C’est une bonne manière pour le public d’évacuer toute l’énergie qui lui reste. Les mômes s’éclatent vraiment sur ce titre. Ils reprennent tous la chanson en chœur et parfois on s’arrête de jouer et on les écoute en tendant nos micros vers eux. C’est génial. (Chester Bennington, Linkin Park)


Parfois on se pisse dessus avant de monter sur scène. (Trent Reznor, Nine Inch Nails)


Parfois un orgasme est plus intense que de ressentir quelque chose sur scène. Parfois, être sur scène est plus fort qu’un orgasme… (Mick Jagger, The Rolling Stones)


Paris Hilton est venue à l'un de nos concerts à Los Angeles mais elle est partie durant Knights of Cydonia qui est le premier morceau du set. Si l'on a offensé Paris Hilton c'est que l'on doit faire quelque chose de bien (Matthew Bellamy, Muse).


Partir en tournée est devenu un putain de boulot... et ça me fait chier ! (Noel Gallagher, Oasis, 2005)


Pour notre prochain titre, est-ce que les gens installés dans les places les moins chères peuvent taper dans leurs mains ? Et tous les autres, agitez vos bijoux ! (John Lennon, The Beatles, devant la famille royale britannique au Prince of Wales Theatre de Londres)


Quand je chante devant vingt mille gars qui liment la tôle huit heures par jour, je ne vais pas boire un verre avec leur patron au Country Club. J’imagine d’ailleurs qu’on ne me laisserait pas entrer. (Bob Seger, 1986)


Quand je chante une chanson d'amour et que je reçois des sous-vêtements sur la tête, j'ai horreur de ça. Ça casse vraiment l'ambiance. (Tom Jones)


Quand je suis sur scène, je ne me contrôle plus du tout. Je ne sais même plus qui je suis... Si tu traverses la scène au milieu d'un concert pour une interview, je serai probablement sur le point de te tuer. (Pete Townshend, The Who, au journaliste qui l’interviewe)


Quand je suis sur scène, le sauvage en moi est en liberté. J'aime redevenir un homme des cavernes. Il me faut six heures pour me calmer après un concert. (Angus Young)


Quand Liam est sur scène, il ne sait rien faire d'autre qu'être Liam. Et personne n'est meilleur que lui dans ce domaine. Je suis content de l'avoir comme chanteur. Moi, je serais minable à son poste. (Noel Gallagher, Oasis, 1996)


Quand on en avait marre d’attendre, on se retirait dans un Holiday Inn à quelques kilomètres. Tout le monde se retrouvait là, Hendrix, le Dead, Joe Cocker. On jouait au poker en attendant notre tour. Ceux qui partaient ne revenaient jamais. C’était très inquiétant ! (Roger Daltrey, The Who, à propos de Woodstock)


Quand tout va mal sur scène, essaie de faire des claquettes. (Angus Young)


Quand vous avez vu un concert d'Oasis, vous les avez tous vus. (Liam Gallagher, Oasis, 1995)


Que celles qui ont les nichons à l'air le fassent de façon à ce que TOUT LE GROUPE puisse les voir !  (Franck Zappa, en live, 1982)


— Que signifie tout ce carnage sur scène ?
— C’est une libération.
(Jimi Hendrix)


Quelquefois ma vie ressemble à : concert, avion, concert, avion… Après quelques jours, il m’arrive de ne plus savoir dans quelle ville je suis, ce que j’ai fait la veille ! (Mark Hoppus, Blink-182).


Quoi que vous pensiez d'un concert, le rôle du groupe c'est de soutenir le gars qui est devant. Tout autre comportement n'a aucun sens. Si vous êtes là pour le casser, si vous n'êtes pas là pour le soutenir, vous n'êtes pas un groupe. (Keith Richards)


— Répétez-vous beaucoup ?
— Pour quoi faire ? Nous jouons déjà en concert tous les soirs, vous savez.
(The Beatles)


Roter sur scène ? Ce n'est pas une mauvaise chose. Roter sur scène suscite généralement plus d'applaudissements que notre putain de musique.  (Dave Grohl, Nirvana, Foo Fighters, Melody Maker, 1999)


S'il y a parmi vous des gens qui détestent les homosexuels, les gens d'une autre couleur ou les femmes, s'il vous plaît, foutez-nous la paix ! Ne venez pas à nos concerts et n'achetez pas nos disques. (Kurt Cobain, Nirvana)


Si je porte des lunettes noires sur scène, ça n’est pas pour jouer au vieux rocker. C’est que je ne veux pas être distrait par tout ce qui se passe autour de moi. Sans ces lunettes, j’ai l’impression d’être tout nu au beau milieu d’une épicerie, avec des miroirs au plafond. (Alain Bashung, Télérama, 21/11/03)


Si le pape veut me voir, il peut acheter un billet comme tout le monde. (Madonna)


Si les gens veulent venir à mes concerts, j’aime ça. Et s’ils aiment la musique que je fais, j’en suis ravi. Mais je ne fais pas de la musique pour les autres. J’en fais pour me faire plaisir (David Gilmour, ex Pink Floyd).


Si vous ne comprenez pas les paroles, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas les seuls. (Joe Strummer, s’adressant au public lors d’un concert aux États-Unis, 1979)


Si vous pensez que je suis aux anges ici, vous vous plantez lourdement. (Liam Gallagher, Oasis, Wemblay, 2000)


Sid (Vicious) est arrivé sur scène et un mec lui a craché dessus. Il lui a donné un coup avec le pied du micro. (Pat Scabies, Rich White Kids)


Slavery Days : Sur scène, Burning Spear pleurait pour évoquer les larmes des esclaves. Ça m'a bouleversé. (Tiken Jah Fakoly, 2015)


Sur scène, je me sens un peu comme Elvis. (Liam Gallagher, Oasis, 1995)


Tourner aujourd’hui est devenu une expérience bien plus agréable. On se lève le matin, on jette un œil au système de transport local. Le manager n’a plus besoin de donner des coups de pied dans la porte de ma chambre en début d’après-midi, mais il faut attendre que je revienne de mon petit tour à observer les trains. (Captain Sensible, The Damned).


Tous les concerts sont différents, nous improvisons beaucoup. On écrit la moitié de l'histoire et on s'adapte. Si on racontait tous les soirs la même histoire, on se lasserait et les gens avec nous… (Louis Bertignac)


Tous les soirs, quelle que soit la ville, dans la salle, il y a un ado qui a dépensé toutes ses économies pour acheter sa place, et il attend ce show depuis six mois, et il en rêve la nuit, il a arraché à ses parents la permission d'aller au concert, il mise toute sa vie émotionnelle sur ces trois heures de rock. Qu'il ait tort ou raison, c'est un fait : il mise tout sur toi. Si tu le déçois, tu brises quelque chose d'important. Alors, quand tu montes sur scène, il faut jouer pour lui, et pour lui seul. Et, quand le concert est fini, cet ado doit être encore plus épuisé que toi. (Bruce Springsteen)


Tu as payé 10 dollars pour ce show ?? Tu dois avoir plus de fric que de cerveau ! (Brian Molko, Placebo)


Un concert de deux heures, c'est trois mois de préparation. Si on trouve ça trop astreignant, il faut faire autre chose. Moi, j'ai toujours adoré travailler. (Jessye Norman, 2015)


Un groupe c’est quand même la plus jolie petite machine pour jouer sur scène. (Fred Vidalenc, Noir Désir)


Un jour à une répétition, Joe a sorti un morceau de craie et a tracé une ligne par terre. De ce côté là, il y a les musiciens et de celui-ci, les saltimbanques. Joe et moi nous étions d’un côté de la ligne et Ick et Topper de l’autre. Ça voulait dire : Qui se soucie de quelques fausses notes ? Le public veut voir des gens qui sautent partout, il veut de l’excitation, du divertissement et non pas des mecs raides comme des piquets qui s’appliquent à bien jouer. Sinon, autant écouter le disque. (Paul Simonon, The Clash, 1999)


Une tournée, c’est comme une course de chevaux. Au bout d’un an sur la route, il est indispensable de mettre des oeillères pour continuer pendant les six mois suivants car on perd tout contact avec l’humanité. La vie devient tellement organisée… C’en est au point qu’on me dirait presque à quelle heure chier !  Mais cette fois, on essaie de boire moins, ce qui rend les concerts meilleurs. (Brian Molko, Placebo)


Vous auriez pas un p'tit joint pour moi ? (Poun, Black Bomb A, à son public du Savoie Fest 2009)


Vous avez acheté un billet sur lequel est écrit "Oasis", alors si vous n'aimez pas, barrez-vous. (Noel Gallagher, Oasis)


Vous avez déjà entendu des groupes dire : « on a fait un show où il y avait seulement 20 personnes » ? Et bien c'était notre nombre de spectateurs moyen durant 5 années (Dexter Holland, The Offspring). 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations sur la musique - Chanson française - Nouveautés - Contact