MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

CITATIONS

 

À New York, tu apprends qui tu es simplement en apprenant qui tu n'es pas. Tu as vite fait de perdre tes illusions. Dans une grande ville, même si tu es doué pour un truc, il y a des milliers de gens qui sont meilleurs que toi. Alors que dans un trou cradingue comme Ann Arbot, Michigan, le moindre petit génie devient le super héros de la ville - Superman dans un verre d'eau (Iggy Pop, I Need More, 2001).


Adolescent je voulais plus que tout réussir dans quelque chose pour laquelle j'avais de vraies dispositions. Et vu que je n'avais démontré la moindre qualité que pour la basse ou la masturbation, j'ai choisi bassiste, espérant que ce serait l'option qui me mènerait le plus loin. (Les Claypool, Primus)


Aucune récompense éternelle ne viendra nous pardonner d’avoir gâché l’aube. (Jim Morrison)


Avant d'être noir, je suis un être humain et un comédien. Qu'on soit noir, blanc, rouge, jaune ou vert, l'important c'est de réussir. (James Brown)


Avant nous n'étions que des vagabonds dans un van. Dorénavant, nous avons un tour manager, une équipe sono, une boite de prod, un emploi du temps précis. C'était l'aventure. Ça l'est beaucoup moins depuis... (Krist Novoselic, Nirvana)


Avant, je pensais que tout ce que je pouvais espérer, c'était devenir un jour aussi célèbre que Dave Van Ronk. Mais je suis plus célèbre que lui maintenant, pas vrai ? Ouais mon vieux, bien plus célèbre, ça fout les jetons (Bob Dylan, 1964).


Avoir quelque chose à dire, c'est bien plus dur qu'avoir du succès (Bono, U2, dans Bono par Bono de Michka Assayas, 2005).


Beaucoup de mes œuvres qui n'ont pas marché ont été victimes de réactions extrêmes de la part des gens, en particulier des critiques. Peut-être n'ont-ils pas assez pris le temps de vivre avec ces albums et d'accepter que chaque œuvre possède sa propre intégrité. (Elvis Costello)


Bizarrement, il y a une espèce de malaise chez les musiciens. C’est peut être le fait de s’entendre dire toute la journée qu’ils sont des purs génies, mais la plupart finissent par péter les plombs ! Moi aussi, j’ai connu ça, mais pas au point de repeindre les murs en noir et de boire du champagne au petit déjeuner ! (Boy Georges, ex Culture Club, 1995)


Ça me surprend quand j’entends des gens dire : « je veux partir et trouver qui je suis ». J’ai toujours su qui j’étais. J’allais devenir célèbre (Chuck Berry).


C’est difficile partout de devenir quelqu’un. (Johnny Thunders)


C’est incroyable que seules trois chansons aient réussi à me faire vivre pendant 30 ans ! (Nicolas Peyrac, février 2009, BFM TV)


C’est juste un disque, vous savez. Sa sortie ne changera pas grand-chose. Je veux dire : les oiseaux ne vont pas s’arrêter de chier. (Iggy Pop, interview de Guillaume Durand pour le nouvel album des Stooges, 2007)


C’est ma sincérité qui a fait que j’ai fait cette carrière. Si j’avais été un faux cul je ne serais plus là (Serge Gainsbourg).


C’est normal, les groupes qui vendent des milliers de disques ont toujours cherché à  hurler plus fort que ceux qui en vendent des millions. (Paul Stanley, Kiss, 1987)


C’est plus facile de crever d’overdose dans les chiottes que de réussir sa vie. (Henry Rollins)


Certains prennent leur vie de chanteur trop au sérieux, ils veulent continuer d’être dans la vie de tous les jours comme à la scène. Au bout du compte, soit ils sont tout le temps soûls soit ils sont cinglés, en tout cas complètement détruits. À une époque, moi aussi je jouais à la rock star vingt quatre heures sur vingt quatre. Je crois que je n’étais pas quelqu’un de très sympathique. Ça a duré pendant toutes les années 60 et 70. C’est incroyable de voir le temps qu’il faut à certains hommes pour devenir adultes (Mick Jagger, 1995).


Comment expliquez-vous le fait que vous êtes si populaire ? Je suis vieux, noir, juif et borgne... alors je pense que si je suis populaire, c'est parce que je chante bien ! (Sammy Davis Jr.).


Dans ma vie de tous les jours, je ne pense pas à ma popularité ou à ce que mes disques peuvent représenter. Avoir un nom ne sert pas à  grand-chose, c’est plutôt une plaie. L’autre jour, mon gamin s’est battu. Et il a dit à  l’autre môme : « D’abord mon père, il chante mieux que le tien ! » Voilà quelque chose que j’apprécie. (Tom Waits, 1992)


Depuis que je suis célèbre, j’ai l’impression d’être pris au piège. Il faudrait que cela change, que les gens comprennent que les stars aussi ont le droit à une intimité. Même les rois sont assis sur le cul. (Kurt Cobain, Nirvana, 1993)


Être une légende vivante, c’est comme être un bout de savon dans une douche sans eau : ça ne sert à  rien. C’est un gagne-pain tellement précaire. Et c’est une fuite devant les responsabilités. (John Cale, ex Velvet Underground, 1984)


Il est vrai que je n'ai jamais tout fait pour l'obtenir, le succès. En gros, dans la vie, il y a ceux qui le cherche à tout prix et ceux qu'il couronne incidemment. Je suis de cette catégorie. (Kent Cokenstock, 2009)


Il m'a fallu 27 ans pour arriver à cette salle, c'est un long voyage. (Petter Perret, The Only Ones)


Il y a plus de courage que de talent dans la plupart des réussites (Félix Leclerc).


Ils peuvent ne pas nous aimer mais ils ne s'en sortiront pas en ne sachant pas qui nous sommes (Robert Smith, The Cure). 


J'ai écouté Little Richard et Elvis et j'ai eu une révélation. Ensuite, je me suis rendu à Londres, car c'est là qu'il fallait être à l'époque. Vous ne pouviez pas vraiment réussir en étant ailleurs. Même les Beatles sont allés à Londres (Lemmy Kilmister, The Huffington Post, 2014).


J'ai eu des gens qui campaient devant chez moi dans Kensington. Dans des sacs de couchage. Ce n'est pas si agaçant mis à part le fait qu'on n'ait pas de rideaux, donc on ne pouvait pas se promener tous nus (Damon Albarn, Blur).


J’ai pris la décision d’être ce que je suis. Je dois en assumer les conséquences. Une fois que vous êtes dans l’œil du cyclone, que vous êtes une personne publique, il y a un prix à payer que vous devez assumer. Si vous n’êtes pas prêt à le faire, alors abandonnez (Brian Warner, Marilyn Manson).


J’ai toujours pensé que le titre de rock star avait quelque chose d’insultant. Il est vrai que la rock star type est ennuyeuse et stupide. Si vous voulez vous contenter d’être une rock star, vos seuls sujets de conversation seront la drogue et l’argent, et vous n’aurez que deux amis : votre avocat et votre dealer ! (Sting, The Police, 1986).


J’ai tout réussi sauf ma vie (Serge Gainsbourg).


J’aime les gens qui m’aiment parce que je suis Marilyn Manson. C’est ce que je suis et j’ai beaucoup travaillé pour le devenir. J’ai grandi avec le sentiment d’être un moins-que-rien et il m’arrive encore de ressentir cela. La gloire n’est rien. Elle ne fait pas de toi quelqu’un (Brian Warner).


Je crois qu'on va devoir oublier la radio et se contenter du bouche-à-oreille. (Joe Strummer, avant la sortie du premier album)


Je me prépare depuis toujours à la célébrité. Pas celle, médiocre, limitée à l’Angleterre, mais la vraie, grandeur nature, genre Hollywood. Je suis prêt. (Luke Haines, The Auteurs, 1993)


Je me sens comme inadapté à  la société. Il m’est très difficile de la réintégrer à un niveau normal. La frustration de ne pas pouvoir faire partie de la société, c’est quelque chose que je ressens parfois quand je ne peux pas sortir normalement de mon hôtel sans être assailli, quand je me trouve en face de gens qui ne voient en moi qu’une photo idéalisée. (David Bowie, 1981)


Je me suis acheté une très jolie veste au Japon. Mais avec cet amas de gens quelqu'un avec un stylo a fait une trace sur ma veste. C'est le mauvais côté de la célébrité mais sinon ça va (Noel Gallagher, Oasis).


Je n'ai jamais eu aucun doute quand à ma réussite. Je savais que je deviendrais célèbre, je me suis préparé à cette vie très jeune. De l'extérieur je n'étais qu'un type effrayé et timide. Mais au fond de moi, l'assurance était phénoménale. (David Bowie, Les Inrocks, 1993)


Je n’ai pas eu le temps ni l’opportunité de vivre une vie de jeune fille normale. Direct du collège au mariage, direct du collègue au studio, à la télé, aux tournées. A dix-huit ans, j’étais numéro un, ma photo publiée partout, et je n’étais jamais allée à aucune party. (Marianne Faithfull, 1981)


Je ne fais pas confiance à la gloire (Maria Callas).


Je ne serai pas heureuse tant que je ne serai pas aussi célèbre que Dieu (Madonna).


Je ne suis pas arrivée où j’en suis sur les ailes d’une colombe. Je ne m’admirerais pas si j’étais dans le public. L’histoire de Chrissie Hynde n’est pas un joli tableau. (Chrissie Hynde, The Pretenders)


Je ne suis pas célèbre, je suis une légende. Célèbre, c'est lorsque tout le monde connaît ce que tu fais et tu es riche. Légende, c'est quand tout le monde connaît ce que tu as fait mais que tu es fini.
(
Joe Strummer, Télérama - 3 Janvier 2003)


Je ne voulais pas être célèbre. Je voulais juste faire la meilleure musique jamais composée. Je ne voulais pas qu'on sache qui je suis (Robert Smith, The Cure). 


Je pense que la célébrité en elle-même n'est pas une récompense. Tout au plus, elle te permet d'avoir une place au restaurant (David Bowie).


Je pense que l’un des privilèges de ce que je fais, c’est ce que je commence à comprendre, c’est d’avoir la possibilité de voyager tout autour du monde et d’expérimenter différentes cultures (Chris Cornell, Soundgarden, Audioslave).


Je pense qu’une des choses les plus cool que vous puissiez faire est de disparaître pendant un moment, parce que ça vous donne la chance de ré-émerger. C’est une façon de s’extirper de la jungle (Josh Homme, Queens of the Stone Age).


Je sais que c’est un cliché, mais le succès rend  les gens vraiment bizarres. Trop de monde qui vient te dire tout le temps à  quel point tu peux être génial. Quand tu commences à  penser que tu es un artiste, c’est le début de la fin. (Joe Strummer, The Clash, 1984)


Je suis à un âge où il faut réussir ou alors abandonner. J’ai fait un calcul mathématique très simple :  je fais 12 titres très élaborés, précieux. Sur ces 12 titres deux passent sur les antennes et les 10 autres sont parfaitement ignorés. Par contre j’écris 12 titres pour 12 interprètes différentes et les 12 sont tous un succès (Serge Gainsbourg, 1960).


Je suis plus intéressé par la musique que par le cirque du vedettariat. Je trouve d’ailleurs que ceux qui se complaisent dans le rôle de star manquent vraiment de réalisme. Ils perdent peu à peu le contact des réalités, et ne comprennent plus pourquoi, un beau jour, leur musique a cessé de plaire. C’est tout simplement parce qu’ils ne s’y intéressaient pas vraiment (Chris Rea, 1989).


Je suis prête à poser pour Playboy. Quand les femmes atteignent un certain point de célébrité, elles ne peuvent plus garder leurs vêtements. (Justine Frischmann, Elastica, 1995)


Je suis un homme comme n’importe qui, et je me sens comme n’importe quel homme. Je ne me sens pas vraiment star ou homme de spectacle ou quoi que ce soit. Je sais exactement ce que je fais. Je sais ce que je veux, je sais d’où je viens, je sais où je vais (Bob Marley).


Je suis un musicien. Je ne suis pas une personnalité. Je n’ai jamais prétendu remplir cette fonction (Beck).


L'ascension ne monte pas jusqu'à ma tête. (Tom Verlaine)


La célébrité, je m’en tape complètement. Si je fais si facilement de la musique, c’est que je me fiche de ce qu’on pense de nous. Je suis vraiment content de sortir un album, et je pense qu’il y aura bien une poignée de gens pour aimer ça. J’espère qu’on pourra partir en tournée, même s’il faut se contenter de passer dans les clubs. (Kurt Cobain, Nirvana)


La célébrité m'est tombée dessus comme une tonne de briques (Eminem).


La célébrité nous met mal à l'aise. Nous aurions détesté finir comme R.E.M. ou les Red Hot Chili Peppers. Même les frictions au sein du groupe, par le passé, ont été un mal nécessaire : nous n'en serions pas arrivés à ce point si nous n'avions pas traversé ces épreuves. Notre but n'a jamais été de jouer les vedettes. Ce que nous aimons, c'est faire du bruit... C'est fabuleux et ça nous suffit amplement. (Archive, 2015)


La façon dont nous avons réussi à obtenir du succès pendant 17 ans, tout en faisant une musique plutôt bizarre, m’a toujours déconcerté. (Martin L. Gore, Depeche Mode)


La gloire n’est pas arrivée d’un seul coup. Bien sûr, c’est plus pénible de marcher dans la rue quand les gens t’arrêtent pour les autographes, mais chaque boulot à ses côtés négatifs. Si j’étais infirmière, il m’arriverait de nettoyer le cul souillé des vieux et ça ferait partie du job. Il faut accepter sa vie, être satisfait de ce qu’on a, car c’est mieux que rien. (Dolores O’Riorden, The Cranberries, 1996)


La gloire n’est rien. Elle ne fait pas de toi quelqu’un. (Brian Warner, Marilyn Manson)


La réussite c’est de pouvoir chanter ce que je veux, quand je veux, où je veux (Renaud, 1977).


La seule chose que j’ai contrôlée, c’était ma route vers la célébrité. Mais même cela, je l’ai fait inconsciemment pour satisfaire mes parents. Ma mère était obsédée par la beauté que je n’avais pas. En devenant célèbre et en passant à  la télé, j’ai acquis à ses yeux cette beauté. Plus le respect de mon père. J’ai toujours dit que je ne voulais pas devenir célèbre mais juste être musicien dans un groupe. (Pete Townshend, ex The Who, 1994)


La vie est un grand examen de passage, et si tu veux trop en faire, tu te plantes. Ne pas trop forcer, échouer en se marrant, c'est peut-être ça la réussite ? (Neil Young, Une autobiographie, 2012).


« Laisse béton », ce n'est pas moi qui en ai fait un tube, ce sont les radios, les télés. Mais ça m'a permis de me faire un nom, de pouvoir me payer des musiciens (Renaud, 1977).


Le cliché de ce qu’est une rock star – il y a quelque chose d’élitiste à ce sujet. Je ne me suis jamais reconnu là-dedans. Je suis un entertainer. Vous vous produisez pour les gens. Ce n’est pas de l’auto-glorification (Beck).


Le fait de jouer devant de plus en plus de monde, de voir les gens connaître mes textes et les chanter en chœur, s’intéresser à ce que je disais, le fait de les voir faire la fête sur ma musique… C’était fou. Mais il y a eu un effet secondaire : je n’avais jusqu’alors jamais fait ma musique pour quelqu’un d’autre que moi-même (Caribou, Les Inrockuptibles n°983, octobre 2014).


Le jour où on ne me demandera plus d’autographes, je commencerai à me poser des questions. (Dick Rivers, 1991)


Le loser est celui qui sabote son talent. Vous pouvez vendre trois disques et ne pas être un loser. Vous pouvez habiter Beverly Hills et en être un. Toutes les Ferrari vous le diront. (Kent Cokenstock, 2009)


Le postier veut un autographe. Le chauffeur de taxi veut une photo. La serveuse veut une poignée de main. Tout le monde veut une partie de vous (John Lennon).


Le succès aujourd'hui, c'est plus proche du hold-up que de la fiche de paie (Jacques Dutronc, Pensées et répliques, 2000).


Le succès, c'est avoir à s'inquiéter de tout, sauf de l'argent (Johnny Cash).


Le succès en lui-même est chiant : c’est la façon dont tu t’en sers une fois que tu as réussi qui est excitant. Le succès est une récompense de ce que tu as fait avant, une sorte de coup de chapeau. Je me sens très concerné par le futur, car qui voudrait s’arrêter et vivre sur son passé ? (Paul Stanley, Kiss, 1989)


Le succès est la meilleure des revanches sur tout (Ed Sheeran).


Le succès et la gloire ne nous griseront jamais que les tempes. (Serge Gainsbourg)


Le succès m’a apporté du bonheur, de l’amour, de la complicité. Aller sur scène et voir qu’il y a des gens qui sont là pour vous voir, c’est pas un cadeau ça ? En tout cas moi je le prends comme ça (Véronique Sanson, Un jour un destin, France 2, 2016).


Le succès m’a plus perturbé que je ne l’imaginais. Cette pression des gens qui m’aiment ou de ceux qui me détestent. Mon proverbe préféré est : « Pour vivre heureux, visons caché. » Pas facile pour un homme public. (Renaud)


Le succès n'est rien. Si tu n'as pas les bonnes personnes autour de toi pour le partager, tu finiras seul (Selena Gomez).


Le succès peut perturber considérablement l’artiste, surtout s’il survient brusquement et dans le plus jeune âge. J’en connais qui ont pété les plombs. Moi, c’est venu avec le temps, j’ai fait mon métier comme un artisan sans que cela me monte à la tête. Ce n’est pas dans ma nature. Bien sûr, on aime être aimé, c’est une reconnaissance. Ce qui me fait plaisir en lisant les lettres que je reçois, c’est de voir que les gens m’aiment pour de bonnes raisons. Enfin, c’est moi qui les trouve bonnes ! (Jean Ferrat)


Le succès rend la vie plus facile. Il ne rend pas l’existence plus facile (Bruce Springsteen).


Le talent, ça n'existe pas. Le talent, c'est d'avoir envie de faire quelque chose. (Jacques Brel, Extrait de l'émission télévisée Jacques Brel parle)


Les gens jouent souvent aux plus malins. Par exemple, parfois je vais marcher dans la rue, et quelqu’un va venir m’interpeller : « Hey Adrian ! » Ils essaient d’être familiers avec moi, comme si on se connaissait. Même si tu m’appelles par mon vrai nom, tu ne me connais pas (Tricky). 


Les gens médiocres arrivent à tout, parce qu'ils n'inquiètent personne (Daniel Darc).


Les meilleurs groupes des sixties, ceux dont l’œuvre reste, c’était ceux qui avaient une bonne discipline. (The Strokes)


Les vraies légendes sont les légendes mortes jeunes, de préférence. Prends James Dean, ça c’est une légende. Ce type n’a pas eu le temps de ralentir le rythme. Je préfère quant à moi devenir une vieille légende. Je suis avant tout un chanteur de rock’n’roll. (Robert Plant, ex Led Zeppelin, 1990)


Lire mon nom sur les disques, sous les titres des chansons, entre parenthèses : voilà ce qui me procure le plus de plaisir aujourd'hui. Rencontrer des gens célèbres, être admis dans leur cercle, c'est très bien, mais je ne vis pas pour ça. La joie de voir mon nom sur les disques, elle, ne s'éteindra jamais. (Noel Gallagher, Oasis, 1995)


Madonna n'a réussi qu'en perdant ses bretelles de soutien-gorge (Bette Midler).


Maintenant, je pense que les gens sont plus intéressés par la célébrité que par le fait de faire un bon album (Tricky). 


Moi aussi on m'a dit ça Fais pas ci fais pas ça Et j'en suis arrivé là. (Jacques Dutronc, Fais pas ci, fais pas ça)


Moi, tout Johnny Hallyday que je suis, je rame à chaque nouvel album, à chaque nouveau concert. Pour que ça marche, il faut aller au baston. (Johnny Hallyday)


Nous jouions notre second concert, un concert gratuit, à la Michigan Union, et Danny Fields est venu voir les MC5, qui devaient passer après nous... Il est arrivé à la fin de notre show, alors que les Stooges posaient leur guitares sur les amplis et sortaient. Et moi, je suis descendu dans le public. J'avais cette robe de nurse, le visage blanchi à la craie et j'ai commencé à faire des trucs, cracher sur des gens,  les giffler. Et ce mec se lève et s'écrie : "Tu es une star !". Et tout ce que je sais, c'est qu'il a ramené le président de sa compagnie nous voir et qu'ils nous ont signé. A l'époque, on avait juste deux chansons, alors on les faisait durer vingt minute chacune. (Iggy Pop, 1979)


Nous nous approchions de la fontaine, l'épicentre de l'activité, lorsqu'un couple plus âgé s'est arrêté pour nous observer ostensiblement. Robert prenait plaisir à être remarqué, et il m'a pressé affectueusement la main. « Oh, prends-les en photo », a dit la femme à son mari un peu perplexe. Je suis sûre que c'est des artistes. Peut-être qu'ils seront quelqu'un un jour. « Arrête ton charre. C'est rien que des gamins », a-t-il répliqué dans un haussement d'épaules (Patti Smith, Just kids, 1999).


Nous savions, dès le début, que nous étions bons et que nous allions réussir. Cependant, je n’aurais jamais pu me douter, qu’en 1983, je serais à Paris, en train de boire du champagne, ou que je verrais des jeunes qui n’étaient pas nés à l’époque se balader avec ma figure imprimée sur leurs T-Shirts. (John Densmore, The Doors, 1983)


Nous sommes le plus célèbre groupe inconnu du monde. (The Ramones)


Nous sommes parmi les derniers à avoir émergé avant Internet et le téléchargement. Il faut donc être réaliste : nous ne vendrons plus jamais autant de disques. (Noel Gallagher, Oasis, 2005)


On a parlé de mon fantasme de Star... Je n’ai pas de fantasme de star ! Qu'est-ce que ça veut dire un fantasme de star !? Les Stars c’est Rod Stewart ! Je ne suis pas Rod Stewart ! J’espère pas ! (Patrick Eudeline, Asphalt Jungle, 1977).


On m’avait expliqué que j’avais tout pour ne pas réussir : une voix spéciale, une façon d’être particulière et des textes trop subjectifs. Tout pour être dans la marginalité qu’ils montraient du doigt. C’est vrai que c’est dans la marginalité, hors des schémas et des principes établis que naissent les tentatives. On essaie tout un paquet de trucs puisqu’on n’a qu’à répondre à soi ! (Charlélie Couture, Longueur d’Ondes, 1983).


On s'inflige beaucoup de douleur. On se tue tout doucement, ça a un rapport avec le nom du groupe. Certaines parties de mon corps sont celles d'une personne de soixante ans. Et, avant de me plaindre, je me dis : « Attends une minute ! C'est ce groupe qui te fait aller à Paris, à Amsterdam, au Brésil, en Égypte, en Russie, en Australie, au Japon. » Je n'ai pas lieu de me plaindre. On a voulu tout ce qu'on a, qu'on ait laissé notre sang, notre esprit, notre chair ou nos capacités musicales à nos fans (Shawn Crahan, Slipknot).


Pendant longtemps, j'ai conduit ma vie comme si j'étais dans un show. Je jouais à la rock star vingt-quatre heures sur vingt-quatre, au point de devenir une caricature de moi-même. Lorsqu'on reçoit beaucoup trop d'attention, comme cela m'est arrivé, on risque de régresser à l'âge de l'enfance. C'est très dangereux, car on devient incapable d'exister sans le regard de l'autre. Et, artistiquement, on n'a plus rien à offrir. Il m'a fallu du temps pour comprendre que la plus grande escroquerie, c'est d'essayer de ressembler à sa légende (Mick Jagger).


Pour réussir il faut un quart de savoir un quart de faire un quart de savoir faire un quart de faire savoir. (Charlélie Couture, Extrait d’une interview sur E-terviews.org - Mai 2001)


Quand on a commencé à comprendre que quelque chose allait se passer autour de notre groupe, nos parents et amis n’ont pas arrêté de nous harceler pour qu’on leur signe des autographes. Ils les voulaient tout de suite parce qu’ils pensaient que ça vaudrait cher plus tard. (Gaz, Supergrass, 1995)


Quand on est Français et qu'on est musicien, on n'a jamais entendu parler de vous ailleurs et on n'entendra jamais parler de vous. (Louis Bertignac)


Quant on pense qu’on a vendu plus de 45 tr en Angleterre qu’en France ! On a même eu la couverture du Melody Maker plusieurs mois avant sa sortie. Et, marrant, la critique britannique nous était très hostile mais nous fut excessivement bénéfique. De retour en France, il n’y avait plus à ce casser la tête pour trouver un contrat d’enregistrement ! (Stinky Toys, 1977).


Quand tu es dans un groupe, quand tu crois en ce que tu fais, tu ne peux pas apprécier ce que font les autres. Généralement, les mecs sont prêts à faire n’importe quoi pour réussir (Métal Urbain, 1977).


Se faire remarquer peut être un fardeau. Jésus s’est fait crucifier parce qu’il s’est fait remarquer. C’est pourquoi je disparais souvent (Bob Dylan).


Selon les circonstances, un même morceau atteindra la perfection ou sombrera dans la médiocrité. Entre ces deux extrêmes, la frontière est plus ténue qu'on ne le croit. (Brendan Perry, Dead Can Dance,  Les Inrockuptibles, octobre 1999)


Si on fait de la musique et que ça ne marche pas c'est une douleur. (Laurent Voulzy - Extrait d'une interview sur Evene.fr - Septembre 2006)


Si vos morceaux peuvent être diffusés dans une pub télévisée alors vous êtes dans un bon groupe (Paul McCartney).


Si vous voulez être célèbre, pas de problème si la musique est fausse car la célébrité n’est pas réelle  (Josh Homme, Queens of the Stone Age).


Sorti de la scène et des rencontres publiques, la vie reste privée. C'est quelque chose qu'on a du mal à faire admettre et à préserver à cause d'un panier de crétins qui se rendent célèbres par leurs frasques plus que par leur talent. La déviance s'est concrétisée avec Loft Story. Grâce à cette émission, nul besoin d'avoir du talent pour devenir célèbre. L'émission a disparu, mais la pathologie se porte bien. Et ses conséquences néfastes aussi. (Kent Cokenstock, 2009)


Tous ceux qui se lancent dans le rock veulent devenir célèbres. Parce qu'ils veulent montrer qu'ils sont des rebelles ou parce qu'ils n'ont pas trouvé d'autre moyen de faire de l'argent, ou parce qu'ils veulent des filles ou quoi que ce soit... Il n'y a pas de pureté dans la motivation du rock ! Ceux qui ont beaucoup de succès ont souvent (et c'est ce qui leur permet de tenir le coup) des motifs égoïstes pour le faire. Des motifs fondamentalement liés aux expériences d'autres gens, sinon ils ne vendraient pas de disques. Je n'achète pas de disque de Neil Young, de Lennon ou de Dylan si je ne peux pas m'identifier à leur attention pour l'amour, la vie, la liberté, etc. Je ne pense pas qu'un seul d'entre nous dans le rock ne soit motivé que par le noble désir de partager un peu de sa sagesse avec le reste de l'humanité. Si c'était la principale motivation, je pense qu'on ferait autre chose. (Roger Waters, Pink Floyd)


Toute cette mayonnaise qui monte autour de soi fini par étouffer. Neil Diamond a dit que la célébrité est le prix à payer quand on est bon dans son domaine. Je n’étais pas destiné à être une star pendant que les autres étaient à mes pieds. Pourtant je parle aux gens et ils sont métaphoriquement à genoux, à me dire, « oh, tu es merveilleux » ; Et je me sens mal. Les tournées sont mauvaises pour la santé. Si ce n’est pas l’alcool, c’est la drogue. Je n’étais pas fait pour être adulé. Je l’ai géré en prenant la fuite. (Pete Shelley, Les Buzzcocks)


Une carrière d'artiste est sujette à un phénomène naturel : la phase. Vous pouvez faire le meilleur disque du monde, être au sommet de votre talent, si vous n'êtes pas en phase avec l'air du temps, vous êtes condamné à végéter sur une mer d'huile. Par contre, si vous êtes la personne que le public désire, qu'importe vos qualités, qu'importe si votre chanson n'est pas un chef d'œuvre, une vague vous portera vers le succès, celui qui fait croire qu'on nous aime pour toujours et efface l'aigreur des mauvais jours. Plus dur sera le "chut !" (Kent Cokenstock, 2008)


Une fois qu’on est célèbre, certaines choses peuvent changer : les gens s’intéressent à vous, ce qui est sympa. On a tous envie d’attention. Mais ça ne change rien à ce qu’on est dans le fond. En réalité, les choses ne font qu’empirer. (Pete Shelley, Les Buzzcocks)


Une idole, ce n’est jamais qu’un mec à  qui les mômes ont envie de ressembler. Moi, je rêvais d’être James Dean, ce nabot qui n’a tourné que trois films. (Johnny Halliday, 1992)


Vous ne pouvez pas échapper à vos racines. Il y avait beaucoup d'Église en moi et cela s'est ressenti dans ma musique, alors pas question de cacher cela... et, comme ça a marché, on a dit que j'étais un génie ! (Ray Charles)


Vous savez… le piratage… Il faut bien comprendre que les gens qui débutent seraient prêts à payer pour qu’on écoute leur musique ! (Mick Jagger, The Rolling Stones, 2001)


« X Factor » et toutes ces compétitions de merde, c'est juste pour les gens qui veulent devenir célèbres. C'est la célébrité que tu veux ? Bonne chance, tu ferais mieux d'apprendre à vivre avec (Keith Richards, mars 2016).

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact