MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

Bono Vox


Bono (né Paul David Hewson le 10 mai 1960 à Dublin en Irlande) est le chanteur et (occasionnellement) le guitariste du groupe de rock U2.

Biographie de Bono Vox

Site Officiel

MySpace

 

CITATIONS

 

Beaucoup de gens veulent changer le monde mais ils ne veulent pas se changer eux-mêmes. La révolution commence chez toi, dans ton cœur, dans ton refus de compromettre tes propres convictions. Je crois que nos plus grands ennemis sont l’apathie et le cynisme qui ont mis le collet sur notre génération. (1983)


Dans une chanson les sentiments sont plus forts que les idées ou les mots. On peut avoir mille idées, mais, tant qu’on ne capture pas d’émotion, cela reste une dissertation.


Elvis a tout changé, musicalement, sexuellement, politiquement.


En tant que rock star, j'ai deux instincts. Je veux m'amuser, et je veux changer le monde. J'ai une chance d'arriver à faire les deux.


J’ai toujours été intéressé par le personnage de David dans la Bible parce qu’il merdait tout le temps. Je trouve très amusant que les gens que Dieu a choisi d’utiliser dans les Écritures soient tous des menteurs, des tricheurs, des adultères, des meurtriers. Je ne sais pas quel type d’activité je faisais à l’époque, mais je devais ressembler à David. J’étais en train d’écrire mon psaume.


Je pense que le Bono qu'il y a dans les journaux est beaucoup plus intéressant que moi.


Je rencontre de plus en plus de gens qui ne bossent plus que trois jours par semaine... tout ça parce que les multinationales se livrent à une compétition acharnée sans se préoccuper des conséquences pour les travailleurs... Je n’arrive pas à me faire à cette idée. Même sur le plan politique, je me sens complètement perdu... Les politiciens se répètent, sont obsédés par le passé... Les idéologies de Marx ou de Lénine ont cent ans et on continue de vouloir les adapter au monde moderne au lieu de chercher des nouvelles solutions aux problèmes qui se posent aujourd’hui. (1987)


Je trouve cela incroyable quand les gens me disent qu’ils ont diffusé One à leur mariage ou comme réconfort à un enterrement. Je leur dis : « Vous êtes fous ? Cela parle d’une séparation ! »


La colère est simple. N’importe quel artiste sait qu’il peut la peindre avec n’importe quel pinceau noir. C’est là où se trouve le rock en ce moment. C’est facile à faire : peindre en noir. La joie, c’est tout autre chose. C’est beaucoup plus dur de créer sur ce thème car ça traite de quelque chose de beaucoup plus enfoui et qui fait appel aux sentiments. C’est une communion avec le public à la limite de la foi, une croyance commune.


La musique peut changer le monde car elle change les gens.


La sur-médiatisation nous a réduits à une pauvre parodie de nous-mêmes. J’ai voulu fuir mon image positive, revenir à mes mauvaises tendances. Un peu comme La vie de Brian, des Monthy Python, quand la foule montre leur christ du doigt : « C’est pas le Messie ! C’est pas le Messie ! »


La vraie violence de nos jours est une gaffe pour tout le monde. Le cœur d’une ville toute entière peut être détruit par une simple mallette pleine d’une connerie de bombe nucléaire. C’est ce qui fait que dernièrement la colère des cités exprimés au travers des chansons n’est pas suffisante et paraît bien mesquine dans le rock. Un mec qui dit : « J’ai tellement la rage après ce monde que je vais m’automutiler » peut même prêter à rire. La barre est beaucoup plus haute maintenant.


L’espoir fait vivre. Je suis mort de peur devant l’avenir, mais je ne me laisse pourtant pas gagner par le pessimisme et le cynisme. Je tire l’énergie dans la croyance que tout a une raison, que nous sommes sur terre dans un dessein précis. (1983)


Le rock’n’roll est plus truffé de contradictions qu’aucune autre forme artistique.


Lorsque j’ai eu 19 ans, je me suis posé cette question. Ma naissance n’est pas un acte qui fait appel à mon libre arbitre, ma mort de même est une chose qui m’échappe. Les deux évènements les plus importants de ma vie se font sans mon accord ou mon désaccord. Où est la liberté ? Il n’y a pas de liberté. (1981)


Lou Reed est un ami et, un jour, je lui ai demandé s’il avait des conseils pour un jeune poète. A sa manière cryptée, il a résumé sa pensée en disant : « Casse la rime de temps en temps ». Vous savez, l’écriture de chansons est vraiment un processus mystérieux… parce qu’on demande aux gens de s’exposer. C’est un peu comme une opération à cœur ouvert. On cherche des émotions vraies, brutes, et on ne les trouve pas en collant aux règles.


Nous sommes le punk Rock incarné.


On peut m'appeler comme on veut. Monsieur, altesse ou demi-dieu, mais pas Sir.


On vit dans un monde où l’on côtoie des célébrités. Certaines sont amusantes ou intéressantes, mais, en fin de compte, ce ne sont pas des héros. Les héros, ce sont les médecins, les infirmières, les mères et les gens qui font face aux problèmes de la vie et de la mort. Ils ne sont pas assez payés et ils travaillent très dur. Ce sont de loin les personnes les plus importantes.


Quand je termine un disque, c’est comme à la fin d’une tournée, je suis habité d’une énergie monstrueuse, dont je peine à me défaire. Cela rend la communication difficile. Surtout en famille… Ils me fuient.


Un groupe comme les Clash aurait pu devenir l'équivalent des Rolling Stones.


Vous savez, Imagine, la chanson de John Lennon, c’est le thème que j’aime le moins chez lui. Et il représente pourtant beaucoup pour moi, c’est juste que je ne crois pas qu’imaginer soit suffisant. Il faut tout d’abord imaginer, mais ensuite il faut bâtir, avec du concret, des échafaudages, et l’espèce d’aspect non-romantique est pour moi plus intéressant qu’il ne l’était, disons, lorsque j’étais plus jeune, et que je pensais que le rêve était suffisant.

A PROPOS DE BONO VOX

Bono m'a donné envie de chanter. J'étais môme et je me regardais dans la glace en imaginant que j'étais lui. (Calogero)


Bono se pointe vers moi et me dit « Ça va fiston ? » Je ne suis pas ton fiston, connard. Ce mec là a fait un ou deux bons disques, mais de là à m'appeler fiston... (Liam Gallagher, Oasis, 1995)

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact