MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

Björk


Björk Guðmundsdóttir est une musicienne, chanteuse, compositrice et actrice islandaise, née le 21 novembre 1965 à Reykjavík. Il est difficile de la faire entrer dans une catégorie précise. Electro-pop, pop underground, pop expérimentale, sont autant de qualificatifs qui peuvent lui être attribués. Sa musique est, de son propre aveu, profondément ancrée dans la pop, mais Björk a su en repousser les limites.

Biographie de Björk

Site Officiel

MySpace

 

CITATIONS

 

A l’âge de sept ans, j’en avais déjà marre de la guitare et de la batterie.
 


C’est à partir de l’âge de sept ans, quand j’en ai eu marre des hippies qui traînaient autour de moi, que j’ai commencé à devenir active. C’est quelque chose que les gens peuvent constater : ma volonté. Je crois que je suis vraiment faite d’acier.


C'est la confrontation avec les autres qui vous permet de dévoiler toutes vos facettes.


Chacun possède sa méthode particulière pour régler ses propres problèmes. Certains vont marcher, d’autres boivent ou se reposent. Moi, j’écris des chansons.


Chanter, c’est comme si on célébrait l’oxygène.


Chaque chose est unique. Je crois moins au bégaiement des choses qu’à une certaine continuité. Même si tu arrives à la conclusion que quelque chose est vrai tu ne peux pas garantir que c’est un avis définitif. Si cinq ans plus tard tu arrives à la même conclusion c’est malgré tout encore un autre moment, unique lui aussi. Tu ne peux jamais prendre une décision une fois pour toutes. (1993)


Dans chaque instrument se rejoignent l'idéal de beauté et l'esprit d'invention de l'époque.


De temps en temps, il faut savoir se montrer courageux et sauter du haut de la falaise.


Détruisez tout ce qui vous inhibe.


Écrire une chanson avec un type est sans doute une expérience plus érotique que d’avoir des relations sexuelles avec lui. Les gens sont vraiment étroits d’esprit quand ils considèrent que l’érotisme, ce sont des bas résilles ou du sexe hardcore. Tout peut être sexy : mettre ses bas le matin, acheter du lait, rire, parler au téléphone…


Écrire une chanson, c'est comme une chasse. Vous devez placer vos instruments comme vous placez des pièges pour capturer un animal dans la forêt (Björk).


En Islande, même les hippies sont fous de travail.


Il est important pour moi d’être amoureuse... sans parler de sexe, un vrai problème, il faut que je le fasse au moins trois fois par jour. Les femmes ont autant de besoins sexuels violents que les hommes, alors pour compenser, je nage, je fais du karaté, de la gym et me masturbe toute la matinée. (1995)


Il n’y a aucun album qui m’ait particulièrement influencée. Ce qui m’a le plus influencée, c’est surtout le fait particulier que personne autour de moi n’ait proclamé que le jazz était meilleur que la pop, ou que l’opéra était meilleur que le jazz, et ainsi de suite. A l’âge de onze ans, je me retrouvais naturellement la tête pleine de musiques différentes.


Il n'y a décidément aucune logique dans le comportement humain.


J’ai appris à me materner moi-même. Je faisais ce qui me passait par la tête. Et puis je suis tombée enceinte à 19 ans. J’ai gardé ces deux côtés en moi : je suis la mère et le bébé. Je peux être « fofolle » et me reprendre en main fermement. C’est agréable d’avoir ce genre de relation avec moi-même.


J’ai appris à me méfier des idées reçues. Peut-être que la liberté ne correspond pas à de longs cheveux. Peut-être que la discipline et l’ordre ne sont pas forcément symbolisés par un costume trois pièces… J’ai appris à me méfier de toutes ces idées préconçues.


J’ai commencé à chanter avec mon corps entier. A la fin, les ingénieurs du son utilisaient des sortes de microphones dont ils se servent pour enregistrer les contrebasses. Ils utilisaient mon corps comme une contrebasse.


J'ai le droit d'être idiote ou intelligente. Et j'ai aussi le droit d'être les deux à la fois. Je refuse d'adopter seulement l'une de ces deux attitudes.


J'ai longtemps pensé que chanter simplement des sons, cela suffisait. Ajouter des mots à ma voix, c'était un effort pour communiquer avec les êtres humains, et je ne le regrette pas.


J’ai pratiquement tout essayé quand j’étais adolescente, et je pense que c’est bon de tout essayer dans ces conditions. Et puis cela vous permet ensuite de choisir ce qui vous plaît. Vous n’êtes plus déçu par la vie. Je pense que le monde est fait à 90 % de gens qui sont dentistes et qui veulent devenir pilotes de course, et de pilotes de course qui veulent devenir dentistes. Je suis chanteuse, et je veux rester chanteuse.


J’ai toujours préféré Ella Fitzgerald à Billie Holiday, même si on me dit que celle-ci est la chanteuse du siècle, car je trouve qu’il est plus courageux d’essayer d’être heureuse que triste.


J’aimerais pouvoir m’exprimer avec mes sens. Les mots sont parfois très handicapants. (Extrait d'une interview Tracks - 19 décembre 1997)


J’aimerais que l’humanité accepte son côté animal, tout en restant consciente de son intelligence, qu’elle comprenne que les sur-hommes n’existent pas. Il n’y a aucune honte à cela ! Il faut que les hommes acceptent le fait que la nature est plus forte qu’eux mais ils doivent rester fiers de leurs inventions, comme les voitures ou les appareils photos, en particulier les polaroïds ! (1993)


Je crois que je ne peux pas saquer la guitare. Je pense que, dès qu’une musique prend des formes traditionnelles, comme le fait d’utiliser des guitares, une basse et une batterie, les gens deviennent eux-mêmes traditionnels et réactionnaires dans leur pensée. C’est d’ailleurs difficile de faire évoluer un groupe possédant une telle structure : il reste dans un domaine très prévisible. Mon groupe idéal est très ouvert d’esprit, il utiliserait des saxophones, des petites cuillères, des boîtes à rythme. Tout cela pour faire des trucs house, de la musique expérimentale, de la pop ou même une comptine.


Je dois recréer l’univers chaque fois que je me lève. Et le tuer chaque fois que je me couche.


Je fais un métier particulièrement brillant et intéressant. Je peux me lever chaque matin avec une chanson dans la tête et l’enregistrer dans la foulée. C’est comme si un rêve se réalisait à chaque fois. Mais je suis prête à accepter la contrepartie de cette situation, le fait que des personnes me harcèlent, m’agressent. Ce qui me peine, c’est que cela affecte également ma famille et mes amis. Et c’est là où je voudrais vraiment tracer une sorte de ligne blanche.


Je n’ai pas l’impression de découvrir une personne dure ou intransigeante en écoutant les disques de Polly, comme on l’a souvent dit. Je pense plutôt à une artiste extrêmement soigneuse et sensible. Je ne la vois pas apparaître avec une tronçonneuse…


Je ne peux pas croire qu'elle ait fait la pub pour Pepsi. Elle a vendu son âme au diable. (à propos de Beyoncé)


Je pense que des organisations comme Greenpeace réalisent des choses extrêmement brillantes. Mais il existe aussi des problèmes avec ce genre d’organisations. Beaucoup de ses membres sont originaires d’Allemagne. Et je vois ces personnes aller au Groenland pour dire à la population locale : « Arrêtez de tuer les phoques, c’est mal ! » Mais quel droit ont ces personnes, venant de Francfort ou de grosses cités opulentes et souvent polluantes, d’aller dire à ces populations qui vivent en harmonie avec la nature, d’arrêter de manger du phoque ? Que vont-ils manger alors ? De la neige ?


Je pense que tout le monde devrait chanter. Pas une personne ne chante comme une autre : on peut comparer cela aux empreintes digitales.


Je possède ma propre religion. L’Islande possède son record du monde. Les Nations-Unies ont effectué un sondage à travers le monde, posant des questions à une multitude de peuples. L’Islande s’est distinguée car, à la question « En quel dieu croyez-vous ? », les gens ont répondu : « Je crois en moi » à 90%. Je possède la même opinion. Si j’ai des problèmes, je ne me réfère pas à Dieu ou à Allah. Je me débrouille moi-même.


Je suis allergique au violet.


Je suis obsédée par la musique. J’en écoute tout le temps. Je ne me sens pas pour autant dans une situation vitale dès qu’il s’agit de me considérer comme chanteuse et compositeur, avec sans cesse les projecteurs tournés vers moi. Je suis uniquement littéralement obsédée par la musique, c’est tout. C’est pour cette raison que j’en ferai toujours. J’ai animé des émissions de radio en Islande, écrit des bandes-son pour des films, produit des groupes de heavy métal, des GJ… Tout cela m’intéresse, tant qu’il s’agit de musique.


Je vais prouver que l'impossible existe vraiment.


L'amour d'un enfant est le plus pur qui soit.


L’amour est un rêve pour deux.


La cuisine Islandaise est bizarre et assez peu ragoûtante. L’une des spécialités locales est le requin conservé dans l’urine. Je préfère tout de même un bon vieux fish and chips. (1995)


La liberté est le meilleur des aphrodisiaques.


La musique me donne, alors que parler me retire quelque chose. (Extrait d'une interview dans Télérama - 18 Octobre 2000)


La musique n'est pas une question de style mais de sincérité.


La musique vous permet de devenir imprévisible.


La nature est ancienne mais nous surprend tous.


La vie est un collier de peurs.


Le sexe est la seule manière qu'ont les gens de se défouler. Ça, ou se saouler complètement.


Le sexe est le plus illogique des besoins.


Le style n'a aucune importance : ce sont les émotions que vous exprimez qui comptent.


Le vrai défi est de maintenir l'attention avec trois fois rien (Les Inrockuptibles, septembre 1997).


Les gens ont toujours peur de la nouveauté. Pour faire du neuf, il faut se donner le droit à l'erreur.


Les joies les plus pures sont les plus extrêmes.


L’océan, c’est ma mère.


Lorsque j’ai écrit Bedtime Stories pour Madonna, des personnes ont cru que j’avais son numéro de téléphone et que je l’avais appelée simplement. Mais ça s’est passé de manière extrêmement formelle. Elle avait appelé Nellee Hooper en souhaitant pouvoir collaborer avec moi, et nous avons effectivement agi par correspondance. C’est vrai que j’aurais presque préféré la rencontrer saoule dans un bar !


Ma plus grande force et ma plus grande faiblesse sont que je ne peux refaire quelque chose une seconde fois. C’est pour cette raison que je joue de la pop, et pas cette espèce de musique contemporaine minimaliste de merde.


Notre instinct devrait être notre principal guide.


Nous nous tournons vers le passé par peur de l'avenir.


Oasis selon moi, c’est le symbole de la stagnation. Je ne comprends pas. Cela me rendrait triste d’écrire des chansons qui l’ont déjà été par d’autres personnes avant moi. Pour moi, la chanson, c’est évolutif, nouveau, tourné vers le futur. Pas ce que représente Oasis.


On ne peut pas se saouler convenablement en compagnie d'un homme...


Pas une personne ne chante comme une autre. On peut comparer la voix aux empreintes digitales.


Peu de personnes réalisent que le sexe est leur seul moyen d'exprimer toutes leurs abstractions.


Quand vous réalisez que la nature peut vous tuer, vous devenez humble.


Si vous tentez de plaire plus aux autres qu’à vous-même, je pense que vous n’arriverez à rien.


Tout doit être fait avec passion.


Un chanteur n'est qu'un instrument.


Un synthétiseur ne peut se comparer à un violon. Et le synthétiseur doit être fier d’être un synthétiseur.

A PROPOS DE BJORK

Je n’ai jamais aimé Björk ! (Régine Chassagne, Arcade Fire, 2003)

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact