MENU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  
Accueil
  
Citations par auteurs
  
Citations par thèmes
  
Citations sur la musique
  
Chanson française

  

 

 

 

 

 

 

CITATIONS

 

À l'école, mes journées se résumaient à regarder par la fenêtre en attendant que sonne la cloche. Deux choses occupaient mon esprit : le football et la musique. Ah, la musique... Je rêve encore aujourd'hui d'en faire (Noel Gallagher, Oasis, 1996).


À nos débuts, notre seul souhait était de ne jamais être chiants (Freddie Mercury, Queen).


Adolescent je voulais plus que tout réussir dans une chose pour laquelle j'avais de vraies dispositions. Et vu que je n'avais démontré la moindre qualité que pour la basse ou la masturbation, j'ai choisi bassiste, espérant que ce serait l'option qui me mènerait le plus loin (Les Claypool, Primus).


Aujourd'hui tout est dangereux, tout est nocif. On ne peut plus fumer, on ne peut plus rouler vite. Il faut attacher sa ceinture, il faut pas dire ça, pas écouter ça, on ne prend plus aucun risque. On meurt de toute façon hein, donc autant goûter le plus possible. La première chose qui a été claire pour nous à l’époque, c’était ça : le faire d’une manière extrême. On voulait des filles ? On avait des filles. On voulait de la came ? On avait de la came. Au début, on répétait à Argenteuil dans une petite salle pourrave, on fumait un shit davantage fait avec de la terre et du pneu qu’autre chose. C’est anormal de faire ce qu’on faisait. Mais c’est pour ça qu’on le faisait. Franchement, j’ai été pissé dans des endroits où peu de gens vont… Je souhaite à tout le monde de s’égarer. C’est important de s’égarer. C’est important de goûter. On ne sait jamais, on va peut-être aimer ça ? (Bernie Bonvoisin, Trust, Marianne, 2014).


Avant Elvis, il n'y avait rien. Ma principale ambition dans la vie était de devenir aussi célèbre qu'Elvis. (John Lennon)


Avoir une carrière simple de musicienne qui aime la musique était suffisant à mes yeux (Lana Del Rey).


C'est évidemment le style de vie sex, drugs and rock'n'roll qui m'a amené dans Pallas ! Honnêtement, tout ce que je voulais, c'était faire de la musique que j'aime avec des gens partageant le même état d'esprit, et gagner assez d'argent pour pouvoir continuer éternellement. J'aime tourner, rencontrer du monde, me réveiller ailleurs chaque jour. Mais par-dessus tout, j'ai envie qu'on me respecte en tant que musicien, de la même façon que j'ai respecté mes héros. (Alan Reed, Pallas)


Ce que nous essayons de réaliser, c'est d'être un groupe de survivants. Il n'y a pas de raison que l'aventure s'achève un jour. Nous sommes un de ces groupes avec assez d'imagination en son sein pour pouvoir continuer le plus longtemps possible. J'attribue notre longévité à l'imagination, à la stimulation et aux filles. Mais un jour, quand un grand changement aura lieu en moi, il faudra que je parte et que je pense à mon avenir en tant qu'homme plutôt qu'en tant que gamin en vadrouille. (Robert Plant, Led Zeppelin, 1977)


Ce qui m’intéresse c’est de faire de la musique, voilà. Après on a eu la chance d’avoir une histoire qui tenait la route, mais c’est beaucoup de travail c’est comme tout, il n’y a pas de recette magique. On a toujours été cash et clair avec les gens, ça plaît ou pas. On n’a jamais cherché à « tortiller du cul » pour séduire ça ou ça … On a fait les choses comme on les sentait. (Bernie Bonvoisin, Trust, 2014)


Ce qu'on cherche ? La domination du monde ! On veut botter le cul de tous les boys bands ! (Chester Bennington, Linkin Park).


Certains groupes disent qu’ils font ça pour le fun, yeah, boum-boum, 5 et 6 et un hamburger ! On est un peu plus sérieux que ça (Joe Strummer, The Clash).


Certains groupes se satisfont de leur succès, de leurs millions d’albums vendus et voient ça comme un business. Pour nous, c’est toute notre vie. C’est excitant de tenter de la mener le plus loin possible, en empruntant des chemins originaux (Jeremy Gara, Arcade Fire).


Ces deux-là ne pouvaient pas s’entendre, pas tant que Captain traînait dans la communauté du groupe Crass et lisait le Socialist Worker alors que Brian voulait devenir une rock star en limousine (Rat Scabies, ex The Damned).


Dans ma vie, en dehors de la musique, j’ai nettoyé les chiottes. Si c’est possible, je préfèrerais continuer à  faire de la musique (Captain Sensible, The Damned, 1989).


Depuis l'enfance, c'était mon rêve d'aller là où les poètes et artistes sont allés. Rimbaud, Artaud, Brancusi, Camus, Picasso, Bresson, Godard, Jeanne Moreau, Juliette Gréco, tout le monde... Paris était ma Mecque (Patti Smith).


Donnez-moi des leçons de chant et alors je chanterai exactement comme n'importe qui. Je ne veux pas de ça (Liam Gallagher, Oasis, 1995).


Il était une fois trois petits garçons nommés John, George et Paul, de leur nom de baptême. Ils décidèrent de se mettre ensemble parce qu’ils étaient du genre à se mettre ensemble. Quand ils furent ensemble, ils se demandèrent pour quoi faire, après tout. Alors il leur poussa tout-à-coup des guitares et ils formèrent du bruit (John Lennon).


Il n'y aura jamais de mauvais album de Nirvana. Nous tuerons le groupe avant (Kurt Cobain).


J'adorerais que tout le monde connaisse au moins une chanson de Foo Fighters (Dave Grohl, Foo Fighters).


J'ai décidé de monter Nirvana, parce que monter un groupe de rock était tout ce que je pouvais faire. Je n'aimais même pas le sport, c'est pourquoi un band était le seul moyen d'avoir une quelconque opportunité au niveau social (Kurt Cobain).


J’ai envie que les gens nous voient et que ça les pousse à faire quelque chose, sinon je perds mon temps (Johnny Rotten, Sex Pistols).


J'ai les mêmes ambitions que j'avais quand j'étais une jeune fille. Je veux gouverner le monde (Madonna).


J'ai pour projet un livre qui retracera ma vie, mais je ne parviens pas à me souvenir de ce que j'ai fait cet après-midi (Keith Richards, The Rolling Stones).


J’ai pratiquement tout essayé quand j’étais adolescente, et je pense que c’est bon de tout essayer dans ces conditions. Et puis cela vous permet ensuite de choisir ce qui vous plaît. Vous n’êtes plus déçu par la vie. Je pense que le monde est fait à 90 % de gens qui sont dentistes et qui veulent devenir pilotes de course, et de pilotes de course qui veulent devenir dentistes. Je suis chanteuse, et je veux rester chanteuse (Björk).


J'aimerais qu'un jour Ferré me téléphone de là-haut pour me dire: ''ça va p'tit gars? Tu sais, j'aime bien ta dernière chanson.'' (Alain Bashung).


J'avais le choix : m'installer au coin d'une rue avec une canne blanche et une sébile ou tout faire pour devenir musicien (Ray Charles).


Je fais quelque chose qui ne va pas, parce que les choses que je crée ne sont pas aussi « grand public » que ce qui a une chance de vraiment marcher. Or je suis parfaitement capable de faire quelque chose qui serait de la « pop » conventionnelle, mais ce n’est pas ce que je veux faire. Je préfère concocter une oeuvre qui fera tourner la tête des gens et les amènera à penser différemment (Brian Warner, Marilyn Manson).


Je m'en fous de l'Amérique. Je l'emmerde l'Amérique ! Tout le monde veut réussir en Amérique, à ce qu'il parait ? Quelle ambition de merde ! (Liam Gallagher, Oasis, Rock Sound n°50)


Je n’ai d’autre ambition que de ne pas vieillir comme je l’ai vu faire par tant d’hommes que je croyais admirables (Maurice Chevalier).


Je n'ai jamais eu envie de grand chose et je n'ai jamais pensé que j'aurais grand chose. Un voyage chez Burger King était la meilleure chose du monde pour moi. Le paradis (Dave Grohl, Foo Fighters).


Je n'ai jamais pensé à chanter dans les chorales de l'église ou à l'école. Je voulais juste devenir musicienne. (Cassandra Wilson)


Je n'essaie pas d'être le mec le plus cool du monde, je veux écrire des chansons qui signifient quelque chose pour les gens (Dexter Holland, The Offspring). 


Je ne faisais pas encore partie de Blondie quand j'ai vu jouer Television au CBGB. C'était génial de voir à quel point ils jouaient mal. J'ai compris qu'il y avait de l'espoir pour moi en tant que musicien (Gary Valentine, Blondie).


Je ne me suis jamais bien entendu avec les autres garçons, j'ai toujours été un enfant incrédule, ils se servaient toujours de moi. Mon père n'arrêtait pas de nous engueuler. Aberden était une ville totalement coupée du monde, un endroit à donner la chair de poule, il ne restait plus qu'à se tirer de là pour s'ouvrir l'esprit. C'était une ville infernale, tu te souviens de ce que disait Jack Nicholson dans Easy Rider à propos des ploucs, que s'ils voyaient quelqu'un de différent, ils ne fuyaient pas mais devenaient agressifs ? Aberden c'est comme ça. Ils étaient tellement bornés que ... comment ne pas être différents d'eux (Krist Novoselic, Nirvana, 1989).


Je ne suis pas Dieu, mais si j'étais Dieu, les 3/4 d'entre vous seraient des filles, et le reste serait de la pizza et des bières (Axl Rose, Guns N’ Roses, 1989).


Je ne veux pas être associé à 99% des groupes de rock’n roll. Nous sommes juste un groupe de bar, nous ne sommes rien de plus (Kurt Cobain).


Je ne veux pas être considéré comme le batteur de Nirvana jusqu’à la fin de mes jours, je veux pouvoir vivre normalement comme n’importe qui (Dave Grohl).


Je ne veux surtout pas être raisonnable. Je vois des enfants sages partout. Si on fait ce métier de chanteur, c'est pour secouer le bocal (Christophe Miossec).


Je savais que je voulais faire quelque chose de créatif, je ne savais que j'aurais le luxe de faire quelque chose comme ça, parce que je ne connaissais personne qui avait accompli quelque chose qu'il adore vraiment, mais j'avais ce rêve qui était d'écrire et de chanter (Lana Del Rey).


Je suis allé dans une école pour garçons et je ne m'étais pas rendu compte que la plupart des garçons rejoignaient des groupes de musique pour se faire des filles. Je n'étais pas vraiment focalisé là-dessus comme la plupart des gens l'étaient (Thom Yorke, Radiohead). 


Je veux être comme Ghandi, Martin Luther King, et John Lennon... mais je veux rester en vie (Madonna).


Je veux être un rocker, un musicien, pas une rock star (Bruce Springsteen).


Je veux gouverner le monde. Chaque fois que j’atteins un nouveau sommet, j’en aperçois un autre derrière. C’est comme si je ne pouvais pas m’arrêter. Peut-être devrais-je me reposer pour admirer la vue, mais impossible. Je dois continuer. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je ne sais pas ce qui me motive. Je sais simplement que je dois le faire. (Madonna)


Je veux que le groupe soit énorme en Australie. On l'est déjà ?! Et bien je veux être plus grand que ça (Liam Gallagher, Oasis, 2005).


Je veux que mes idées soient divulguées. Et si certaines images ne peuvent pas être utilisées sur mon album, alors je les prendrai avec moi et les montrerai aux gens d’une autre manière (Brian Warner, Marilyn Manson).


Je vis trop vite et je suis dingue de faire ça. Certains soirs je manque de perdre connaissance. Quand j'aurai 30 ans j'aurai des attaques cardiaques, sûr. Je n'ai pas beaucoup d'ambition. J'avais un rêve, je l'ai réalisé et je suis en train de le vivre. Quand tout ça m'ennuiera, alors ce sera fini. (Liam Gallagher, Oasis, Alternative Press)


Je voudrais être considéré comme un songwriter, pas juste comme le leader de Nirvana (Kurt Cobain).


Je voulais soit former un groupe, soit voyager en Nouvelle Zélande pour regarder la Comète de Halley. J'ai manqué l'événement astronomique le plus important du siècle pour former les Pixies ! (Frank Black, Pixies).


Jeff Buckley et Kurt Cobain, deux types qui sont morts beaucoup trop vite. Alors si je peux reprendre le flambeau... (Matthew Bellamy, Muse).


L’ambition est un rêve avec un moteur à injection. (Elvis Presley)


La pop n’est qu’un mariage heureux entre partie de plaisir et destruction à tout va. Micros brisés et chemises lacérées. Nous n’avons rien à voir avec tout ça. Notre but est ailleurs (Andy partridge, XTC, 1992).


La seule façon d’arriver là où vous voulez, de réaliser vos rêves et de devenir important, c’est d’exiger un certain type d’attention. C’est à vous d’y croire. (Brian Warner, Marilyn Manson)


La simplicité, l'essence, c'est l'objectif (Devendra Banhart).


L'essentiel, c'est de produire des albums de qualité. Des disques dont on peut être fiers. Il est hors de question de vendre son âme contre une gloire éphémère (Noel Gallagher, 1997).


Le monde est un endroit si vaste. Certains groupes de rock adorent tourner en permanence et donner des concerts dans le monde entier, mais nous, ça n’a jamais été notre truc. (Madness)


Le plus grand malentendu c'est de croire que nous ne sommes là que pour un album. Green Day et Blink 182, y ont eu droit avant nous. Le temps montrera que nous sommes là pour le grand jeu. Je ne doute pas que tous les groupes disent la même chose, mais dans notre cas c'est tous ce que nous savons faire. (Deryck, Sum 41)


Le producteur Tony Visconti a dit que le vrai trou du cul du monde, musicalement, c'était la France ! Il y a d'excellents musiciens et artistes, mais on a un paysage musical lamentable. On est les rois du Mégamix. Moi, je fais de la musique, je ne me prostitue pas. Je préfère ramer dans mon coin et faire les choses que j'aime. Ce qui est important en musique, c'est la notion de respect vis à vis du public. (Bernie Bonvoisin, 1990).


Le talent, ça n'existe pas. Le talent, c'est d'avoir envie de faire quelque chose (Jacques Brel, extrait de l'émission télévisée Jacques Brel parle).


Les ballades servent seulement à vendre plus d’albums. On aime bien composer des morceaux plus calmes, plus lents mais ils n’ont jamais l’aspect sucré et gentil des vraies ballades. Ça ne nous intéresse pas de faire ce genre de chose pour vendre des disques, on ne veut pas devenir comme Bon Jovi. (Steve Harris, Iron Maiden)


Les gens me disent : « Tu es génial ! Ton groupe a changé la face du rock ! » et je pense : « Non, je ne suis pas génial. » Je ne comprends pas pourquoi tout le monde est aussi entiché de ce groupe. Moi je veux juste poser ma batterie dans un club et jouer avec Krist et Kurt, mais ça n’est plus si facile qu’avant (Dave Grohl, Nirvana).


Les grands artistes sont ceux qui ont toujours su s'arrêter à temps. Parfois je suis allé un peu trop loin, pas beaucoup, mais juste assez pour tout gâcher. (David Bowie)


Les hippies voulaient de la paix et de l'amour. On voulait des Ferraris, des blondes et des couteaux. (Alice Cooper)


L’utopie, c’est l’essentiel (Bertrand Cantat, Noir Désir).


Mon but : devenir un anonyme du XXe siècle (Guy Béart).


Mon rêve est de devenir fermier. Juste un mec bohème qui cuisinerait ses propre patates douces au dîner (Lenny Kravitz).


Non, je n'ai jamais aspiré à devenir un musicien, je le suis par défaut. (Richard Lloyd, Television)


Notre image, notre réputation, on s’en fout : il nous plaît juste d’apprendre. De prendre les nourritures à l’extérieur pour nourrir le groupe. On ne change pas soi-même fondamentalement, mais on change sa façon de dire les choses, on se déplace musicalement… En bougeant, on crée de nouvelles intentions, de nouvelles émotions, une façon de jouer différente sur l’instrument (Serge Teyssot-Gay, Noir Désir).


Notre programme, c’est rock and roll, défonce et niquer dans la rue (MC5, White Panther Party, 1968).


Notre projet était d’ouvrir, d’aller plus loin et de produire de la musique de haut-parleur (Kraftwerk).


Nous avons une mission à remplir, qui consiste à briser certaines barrières en ouvrant la porte à d’autres groupes underground, tout en faisant comprendre aux gens que nous ne sommes pas un cas isolé. Si notre reconnaissance peut mener à ça, elle aura au moins servi à quelque chose (Krist Novoselic, Nirvana).


Nous étions une petite famille typique de la classe ouvrière, avec sa vie rangée et monotone. Rien de magique, rien de brillant. J'ai su que cette vie n'était pas pour moi à 8 ans, lorsque j'ai entendu Little Richard (David Bowie, Les Inrockuptibles, 1993).


Nous sommes surtout une menace pour le train-train des maisons de disques et nous représentons une sorte d’alternative, quelque chose de tout à fait différent des Guns N’Roses. Nous voudrions ouvrir des portes pour d’autres groupes, des gens qui n’ont pas pu être médiatisés (Dave Grohl, Nirvana).


Nous voulons seulement rendre les gens heureux. On veut simplement faire du rock ! 90 % de ce qui sonne là, dehors, est véritablement merdique. Ça pullule d'une multitude de groupes qui continuent, coûte que coûte. Qu'ils abandonnent ! Laissez tomber ! Changez vos guitares contre des pelles ! Les mecs, tout ce que vous faites, on s'y assoit dessus (Krist Novoselic).


Pourquoi vouloir décrocher la lune quand on a les étoiles ? (Etienne Daho)


Quand j’ai quitté l’école, j’ai prévenu les gens du chômage que je ne voulais pas de boulot, qu’ils en donnent à ceux qui en voulaient. Je n’avais pas un rond, mais j’en étais fier. Je passais mon temps à la bibliothèque à lire des livres. Et puis, j’ai réalisé que je voulais faire de la musique. Et ça a marché. Mais si ça n’avait pas marché, je crois que j’aurais préféré disparaître, boire jusqu’à ce qu’on m’oublie (Robert Smith, The Cure, 1987).


Regardez le nombre de super artistes que nous avons en Jamaïque, et regardez la quantité d’efforts qu’il faut à un gars comme moi pour arriver à faire quelques bons enregistrements, et à en faire quelque chose. C’est pour ça qu’on essaie d’avoir notre propre studio, parce qu’on veut pouvoir faire de la musique sans avoir à passer par des rapports de classe (Bob Marley).


Si je n'avais pas été doué pour ça (le rock), je n'aurais pas su quoi faire... Je ne sais pas faire la cuisine, j'aurais été une horrible ménagère (Freddy Mercury, Queen).


Si le but de ta vie c’est de finir ton cul posé chez Michel Drucker, bon bah tant pis, chacun sa forme de misère... (Bernie Bonvoisin, Trust, Marianne, 2014)


Si on ne rêve pas, on ne peut pas être déçu ! (Will Butler, Arcade Fire).


Slide Away aurait du être un single mais après la sortie de Cigarettes and Alcohol ça aurait été le cinquième single. Alors j'aurais exigé un jet. Michael Jackson a sorti plus de singles et il a un singe et un jet. Moi, je me fous du singe, mais je veux un avion (Noel Gallagher, 2006).


Sur notre premier album, on évoquait notre rêve d'être des pop stars. Sur le deuxième, on vous raconte notre vie de pop stars (Noel Gallagher, 1995).


Tout ce que j'ai jamais voulu faire c'était un disque, mais c'est facile : tu prends ta guitare, tu piques quelques mélodies à quelqu'un de préférence mort, pour qu'il ne puisse pas te poursuivre en justice, tu les changes un peu, tu prends ton frère dans le groupe, tu lui fous quelques claques à tout bout de champs, et le disque est vendu ; je suis probablement le mec le plus chanceux de la planète, après notre Liam... (Noel Gallagher).


Tout ce que je voulais faire depuis que j'étais enfant, c'était quelque chose d'incroyable (Patti Smith).


Tout le monde n’a-t-il pas envie d’être un génie dans sa catégorie ? Moi je sais que j’ai un destin. Martin Luther King n’était pas un accident, Gandhi n’était pas un accident, Dylan non plus. Je crois qu’un chauffeur de taxi a plus de liberté que Gandhi n’en eut. La vie de Gandhi était probablement déterminée. Aurai-je un destin aussi magnifique ? Je crois le savoir, mais je préfère ne pas le dire (Terence Trent D'Arby, 1989).


Tous les chanteurs veulent être des stars. Ce sont tous des musiciens frustrés, à moins qu'ils ne jouent eux-mêmes (Jeff Beck, Best, 1973).


Un groupe de rock qui prétend avoir choisi l'underground, c'est comme une femme moche qui prétend avoir choisi le célibat (Didier Super).


Utopie, c’est un mot moteur, vivant, pas abstrait du tout. On en a besoin (Serge Teyssot-Gay, Noir Désir).


Vendre 10 millions d'albums n'est pas une priorité. Sortir quelque chose qui nous rende fiers l'est (Dexter Holland, The Offspring). 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil - Citations par auteurs - Citations par thèmes - Citations sur la musique - Contact